Le silence pour être avec votre Dieu 2015.02.28

28 Février 2015 Pm 

Transcription de l’audio de la conférence.

Bon, comment ça va mes enfants? Pas trop dure jusqu’à date, le temps du carême? Alors, il va falloir que Je vous aide à le trouver un peu plus difficile, sinon ce ne serait pas un vrai carême. Surtout pas de péché de gourmandise, on est d’accord n’est-ce-pas?  Certains d’entre vous avez des attentes précises en venant M’écouter, en venant à cette rencontre; J’essaierai de répondre aux besoins de chacun.  L’une des choses, peut-être les plus difficiles dans le temps du carême, c’est le silence. Le silence pour prier, le silence pour être avec votre Dieu, le silence pour écouter, le silence pour faire des lectures spirituelles. Et pour certains d’entre vous il y a le silence, et le temps, qui parfois peut manquer. Mais si la cause est une cause d’amour, de charité envers le prochain; alors c’est béni de votre Dieu.

Le silence, lorsque vous ne pouvez le vivre beaucoup autour de vous, durant les journées, il peut se faire alors durant les nuits. Je vous visite lorsque vous vous reposez. Vous ne me sentez pas toujours, vous ne me voyez pas souvent dans le fond de vos cœurs; mais prenez conscience que Je suis toujours présent auprès de vous et que votre ange gardien se tient toujours pas loin, tout près de chacun de vous, jour et nuit.

chapelet

Que faites-vous de la prière?  Est-elle une chose importante tous les jours? Est-ce que la prière vient d’abord de votre cœur, d’un cœur à cœur avec Moi? Un temps où on me contemple, où on s’arrête parfois devant une statue, une image, une icône, un chapelet à la main?  Ce temps est très précieux; que ce soit deux minutes, cinq ou davantage, selon ce que vous pouvez.  Comme, toi André, ceux qui ont l’opportunité d’avoir la Sainte Présence tout près dans leur maison; ce serait simple de venir me faire de « petits coucous » de temps en temps. Quinze secondes, une minute, juste me saluer dans le brouhaha des occupations et Je serais consolé.  Il y en a tant qui m’oublient, qui ne pensent que Je suis là à les attendre, prêt à les écouter, à les aimer, à leur donner des grâces dans l’invisible.

DCFC0054.JPG

Mais vous, chacun de vous, pourquoi pas prendre du temps davantage avec Moi?  Un petit peu chaque jour, un gros peu quand vous le pouvez; vous sentirez alors ma paix arriver sur vous. Et plus vous passerez du temps devant Moi, plus vous sentirez une paix profonde vous envahir.  Venez tout me dire, Je vous écoute! C’est une joie de vous écouter, Je me lasse jamais de vous entendre.  Ne croyez jamais que vous pouvez me déranger, oh que non!  C’est une si grande joie lorsque vous arrivez devant Moi pour me saluer, pour M’adorer, pour me parler, pour prier, pour chanter, pour me supplier.  À chaque fois, ma mère se tient aussi près de vous; souvent elle vous bénit, elle console aussi ceux qui pleurent.

Quand vous venez devant Moi, me trouver, toute la cour céleste est aussi près de vous. Il y a tant de monde dans l’invisible devant ma Sainte Présence que vous ne pouvez voir.  Si vous saviez,  si vous pourriez voir, avec vos yeux de chair, vous danseriez de joie!  La plupart de vous marchez avec Moi, avec joie, dans la confiance. Mais Je vous invite encore à vous laisser transformer dans l’Amour, par amour pour le prochain, pour l’honneur de Dieu le Père, pour le salut des hommes.

Que la flamme de mon Amour allume vos cœurs et vous fasse porter beaucoup de fruits dans mon Église!  N’ayez pas peur d’aller de l’avant, de marcher en profondeur, en eau profonde!   Des disciples de votre Seigneur Dieu ne peuvent rester inactifs, Je les envoie porter la Bonne Nouvelle!  Je les envoie proclamer mes Paroles d’Évangile, des paroles d’amour, des paroles qui rassurent ceux qui en ont besoin et qui ont soif d’être aimés et d’aimer.  Voyez comme il est bon de marcher à mes côtés!  N’êtes-vous pas rassurés?  Je suis là, toujours là, où que vous soyez, quoi que vous fassiez, Je vis en vous et Je veux tout faire en vous.

Que ma Volonté se fasse en tous vos cœurs!  Que mon amour se sente par vos cœurs!  Le CŒUR, celui qui est la source de tout amour qui vient de votre Père, l’Éternel.  Voyez combien Je vous aime, puisque déjà Je vous ai pardonné tant de vos péchés, de vos difficultés, à vouloir aimer mais de chuter, par manque d’expérience, ou de force intérieure ou pour d’autres raisons. 

Mais Moi, Je suis là pour tout vous enseigner, cœur à cœur, intimement avec chacun de vous.   C’est ainsi, dans la sainte intimité, que Je veux vous conduire à la perfection de la sainteté, dans un grand cœur à cœur.  Dans le silence, au fil des jours, prendre du temps avec Moi. C’est très précieux pour le salut de votre âme et pour que vous puissiez vous laisser aimer et transformer pour devenir saints et saintes abandonnés dans ma Divine Volonté.  Ceux qui marchent avec Moi ont une joie profonde que personne ne peut leur enlever.  Même dans les difficultés et les souffrances, cette joie profonde y demeure au fond de votre cœur. 

C’est dans le silence de vos cœurs aussi que s’effectuent les guérisons du cœur dont vous avez besoin. Parfois, lorsque Je vous bénis par l’intermédiaire de prêtres ou de prophètes, vous recevez des grâces de guérison du cœur pour le salut de votre âme et parfois aussi de nouveaux dons et charismes pour que vous portiez du fruit auprès de vos frères et de vos sœurs dans mon Église.  N’ayez jamais peur de mes bénédictions; elles sont le fruit de mon Amour et de ma Miséricorde pour chacun de vous.   

Lorsque vous avez des grâces qui libèrent, qui guérissent les blessures profondes de vos cœurs, il vous arrive de pleurer; cela est une libération, un apaisement, une guérison pour votre cœur.  Cela peut arriver au moment d’une bénédiction, d’une parole que Je livre ou lors de la lecture de l’une de mes Paroles prophétiques qui touche votre cœur et même votre inconscient. Il ne faut surtout pas vous alarmer si vos larmes couleraient à flots quelques instants. Vous verrez par la suite, un tel apaisement, une grande paix vous envahir.  Vous êtes alors, plus que bénis de votre Dieu; vous êtes guéris d’un mal qui vous avait saisis au plus profond, parfois, de votre âme et de votre mémoire.  Tous les prophètes ont été bénis bien des fois avant de pouvoir être à mon service. 

Qui veut bénir Ma prophète?  Un volontaire, deux volontaires!   Lorsque quelqu’un vous fait du mal, croyez-vous qu’il faut le bénir?  (Le public a répondu : « OUI »)

Ensuite le Seigneur donne un exemple :

Seigneur je te demande de bénir mon frère, ma sœur ou Marie. Demandez à la Vierge!  On prie pour la personne, on peut même lui faire célébrer une messe dans des cas plus graves. Vous pouvez aussi bénir à distance dans vos prières.

Ensuite, temps d’échange avec les personnes présentes. 

Temps de partage concernant la vénération des statues, des icônes, des images puisque les catholiques sont souvent accusés à tort, par d’autres groupes de chrétiens, d’idolâtrie. 

Voici une question de l’assemblée : « Hier j’entendais sur internet, mettons quelqu’un d’autre que catholique qui prétend, que nous autres les catholiques, à  cause de nos images et de nos statues, on a des idoles. Ce type-là, prétend que ses paroles viennent du Saint-Esprit. C’est à se poser des questions, où est vraiment la vérité? »

Lucie répond dans ses mots : « Dernièrement j’ai lu quelque chose là-dessus et c’est de valeur que je n’aie pas garder la référence. Mais je sais que c’est très bien permis par l’Église catholique qu’on prie à l’aide d’image, d’icônes, de statues. L’Église n’a jamais désapprouvé cela; jamais; jamais de nos supérieurs dans l’Église »

Je peux répondre : (La réponse d’un autre participant.)    

La voici :  «Quand on est devant une statue ou une image, on fait de la vénération et non de l’adoration ».    

Deuxième question de l’assemblée : « Peut-être parce que eux pensent qu’on adore les statues?

 Lucie répond : « Non, non, on n’adore pas, on adore, devant le Très Saint Sacrement, le Seigneur.  Mais la statue elle est représentative pour nous aider à prier. L’image c’est pareille, on n’adore pas. On ne fait pas la différence entre vénérer et adorer comme il l’a dit, c’est vraiment ça ».

Après un temps de partage… 

la-vraie-image-de-jc3a9sus.jpg

Ensuite la Parole de Jésus.

Quand on vous fait du mal, portez la croix pour Moi, sans MAUDIRE, SANS CHIALER, SANS VOUS PLAINDRE.  Portez là avec amour et bénissez ceux qui vous font du tort. Et ne perdez pas, surtout pas, courage; soyez forts!  C’est l’Amour qui doit vaincre sur le mal!  Lorsque vous bénissez dans vos pensées, dans vos prières, les autres reçoivent et vous bloquez les mauvais esprits qui aimeraient bien que vous soyez tous rancuniers contre le prochain. Cela le fait rager à chaque fois  que vous bénissez. Mais plus vous bénissez, plus il perdra sa puissance. Alors aimez, ne faites qu’aimer, sans condition. Facile à dire, pas toujours facile à réaliser, ça prend des cours de pratique.

Leçon 1 :  Bénissez.

Leçon 2 :  Posez un acte de pardon.

Leçon 3 :  Dites une parole de miséricorde, allez au-devant de ceux qui vous font du tort.

Leçon 4 : Offrez quelque chose de surprenant pour que la personne se sente aimée de vous et non pas haïe, oh!  Pas facile!  Offrez une fleur, on vous la lancera peut-être au visage, c’est vous qui bénéficierez de l’odeur, réjouissez-vous! 

Quelqu’un qui vous dit (leçon numéro 5) « Ne viens plus jamais me voir, fiche moi patience »  Attendez un peu, envoyez lui une carte de fête, lui disant, je te pardonne! 

Leçon 6 :  Quelqu’un  ne veut plus vous parler?  Tu vas le voir, et tu lui dis : «  Tu ne veux plus me parler,  mais moi j’ai quelque chose à te dire :  Je ne t’en veux pas parce que tu ne veux rien savoir; tu ne savais pas que je t’aime ».

Poser une action surprenante devient inoubliable dans le cœur de quelqu’un qui refuse d’aimer, qui refuse l’amour du prochain, parce que l’amour que vous avez à donner vient de Moi votre Dieu. Mais ceux qui ne cheminent pas beaucoup dans la foi, ne le savent pas toujours.  Voyez comme il vous faut être amour!  Vous frappez à une porte, on ne vous répond pas. Pourtant vous savez que la personne est là, que pourriez-vous faire? Vous sentez qu’elle s’obstine à ne pas s’approcher de vous et vous n’y comprenez rien, que pourriez-vous faire  pour qu’elle ouvre la porte, mais aussi la porte de son cœur?  On a une idée!

 (Voici une partie du partage par la suite des membres de l’assemblée) …

Lui laisser un petit mot : « Je suis là, si tu as besoin » …Une petite visite en passant.  Demander à maman Marie de passer devant…., d’envoyer un courriel…, envoyer une lettre par la poste…, prier pour elle… Mais, dans le concret,…laisser un petit message,…demander à l’Esprit Saint de nous éclairer, lui demander quoi faire, quoi dire, ou on dit : «  Je ferai comme les chinois, je repasserai »…

Et Jésus ajouta :

Pas toujours facile d’aimer dans le quotidien, n’est-ce-pas?  C’est un dépassement  de tous les instants. C’est de toujours en faire plus le lendemain, plus que ce que l’on a fait de plus la veille. C’est toujours plus, plus, plus.  L’amour inconditionnel n’a pas de fin.  Aimer, c’est tout donner.

Message donné par Jésus à sa messagère Lucie, du Québec, le 28 février 2015

Moi, Je suis votre Maître…ayez confiance davantage en Moi.

Message du 25 avril 2015,  ( Première partie :  après-midi).

Mes enfants vous vivez un temps spécial. Des évènements se déroulent sous vos yeux et vous questionnent, vous bouleversent. Mais Je vous ai dit : « Gardez ma paix! ».  Souvenez-vous que Je vous accompagne, que Je suis auprès de vous et que Je veux que votre bien.  Vous êtes mes instruments, Moi Je suis votre Maître. 

Jésus Roi d'Amour Je vous guide, Je vous remplis de ma présence, de mon Esprit Saint.  Ayez confiance davantage en Moi!   Je vous le dis : abandonnez-vous, laissez-Moi agir en votre vie, en votre cœur et ne craignez pas ce qui arrivera pour vous et les vôtres, car comme Je suis avec vous, Je suis aussi avec eux, auprès d’eux.

Ah!  Ma chère enfant tu as bien des questions,  Je le sais mais tu sais, J’ai déjà les réponses et Je viens d’en dire une partie.  J’ai dit : Abandonnez-vous!  Tout ce qui se passe doit arriver!

Qui n’a jamais fait d’erreur en parlant?  Qui n’a jamais blasphémé un jour contre mon Esprit Saint? 

Regardez et voyez et ne vous inquiétez pas de rien.  Vous entendez, mais confiez-Moi ce que vous avez entendu et qui est contraire à mon Amour.  Tout ce que Je permets que vous sachiez, c’est pour que vous puissiez tout me l’offrir, et le prier.  Ce n’est pas pour vous troubler et même pour vous questionner.  

Mon pauvre pape François fera son possible et Moi l’impossible.  Il est aussi sous l’influence de plusieurs personnes, un peu comme un chef de gouvernement. Il a toute une équipe autour de lui.  Il vit toutes sortes d’influences plus ou moins bonnes.  Il doit faire le tri, ce qu’il doit garder et ce qu’il doit jeter en enfer.  C’est à lui de discerner ce qui est bon avec Moi, mais il a besoin de vos prières!   Priez et tout ira mieux!

Ah!  Je sais qu’on veut parfois des réponses précises, mais ce que Je viens de dire devrais suffire.   Toi, qui marches avec Moi, tu le sais que la prière est force de Dieu pour combattre l’ennemi.  Alors, il faut prier. 

Vous serez de plus en plus au courant de choses, encore plus graves, qui se passera dans mon Église, mais il faut garder la paix.  Vous pouvez tout partager avec tous ceux qui vous entourent, mais par-dessus tout avec Moi, pour demeurer calmes dans toutes les situations.  Lorsque vous partagez des faits vécus de mon Église, souvenez-vous qu’il ne faut jamais juger personne, jamais les condamner, même les plus grands instruments de mon Église.  Tous ont besoin de prière et vous aussi.  Demandez aux autres de prier pour vous!  Votre prière sera plus riche dans le Saint abandon auprès de mon Cœur, de la Trinité.  Priez sans relâche, offrez-Moi tout en prière et espérez toujours en votre Dieu!

Oui, Je construirai bien des choses, là où on démolit, Moi Je construirai.  On veut détruire, par-dessus-tout, les âmes de mes enfants et les éloigner de Moi. Mais par vos prières Je retrouverai beaucoup de mes brebis qui autrement vont encore se perdre.  Tous ensemble, tous ensemble, oui, on peut faire de grandes choses dans la Divine Volonté pour  le salut des âmes, pour la gloire de Dieu, pour secourir le prochain.  Au moins vous savez une chose, par-dessus-tout, c’est que Je vous aime, que Je suis là pour chacun de vous de manière toute spéciale car tous vous êtes uniques à mes yeux dans mon Divin Cœur. 

Ah oui!  Ce monde en général, est un drôle de monde bien trop malade, malade à cause du pouvoir de l’argent, entre-autre, et de bien d’autres vices, à cause de tant de péchés, de ses conséquences; mais vous mes petites brebis, Je vous ai soignées et Je continue à le faire au besoin.  N’ayez crainte, car Je suis là!

Que ceux qui entendent mes Paroles soient assez fous d’amour, pour Moi et pour le prochain, pour répondre toujours OUI à tous les appels que Je lance au fond de leurs cœurs au quotidien.   Ainsi, vous serez davantage tous ensemble dans ma barque comme mes apôtres.

Oui, mon Amour règne en vos cœurs, mais demeurez vigilants; l’ennemi rôde il essaye de vous influencer;  il vous met en tentation.   Discernez ce qui est bon, ou bon de faire dans votre quotidien!  Il peut vous égarer et vous faire croire, à l’occasion, que ce que vous faites est bon;  mais il peut vous tromper, si ce n’est pas dans ma Divine Volonté ce que vous faites.   Soyez prudents, doublement prudents ceux qui entendent un peu ma voix intimement dans leur cœur. 

Parfois regarder quelque chose, soit sur l’internet ou soit en vidéo, peut ne pas venir de ma Volonté, il vous faut discerner!   Vous n’avez point besoin de tout savoir, tout ce qui se passe, tout ce qui se dit à moins que ce soit dans Ma Volonté de vous montrer quelque chose de précis, ou d’entendre quelque chose, soit sur l’internet ou autrement.   Si des choses vous troublent le cœur, c’est parce que ce n’était sûrement pas dans ma Volonté, car Je connais chaque cœur, et Je sais ce qui est bon et qui ne troublera pas son cœur.  

Pensez-vous que ma messagère lit tous les livres que Je mets dans sa maison?   Non.   Elle a mieux à faire que de remplir sa tête de milles connaissances, sauf si Je lui dis :   « Prends ce livre et regarde à la page 21 ce que J’ai écrit-là, ce que J’explique; parce que s’il fallait qu’elle sache tout, comment pourrait-elle être à mon écoute, prendre du temps avec Moi et prier?   Il en est de même pour chacun de vous.  Ce n’est point la multitude des connaissances qui me plait le plus, mais la grandeur de votre amour pour Moi et le prochain. 

Votre abandon m’est très précieux.   Que chaque minute que vous prenez pour dire une parole encore non nécessaire à mes yeux, qu’il y ait, après que vous en aurez pris conscience, dix minutes d’adoration devant Moi pour faire réparation; et là, ça me plaira!  Peut-être que ma chapelle ici sera plus bondée d’adorateurs, qui sait?   J’ai besoin de votre présence devant ma Sainte Présence, de votre amour, de vos prières.   J’ai besoin plus que jamais que vous soyez auprès de Moi pour tout le monde entier. 

téléchargement

Que mon Amour enflamme chacun de vos cœurs pour que vous soyez comme de petites abeilles frémissant de joie devant mes petits tabernacles où J’y suis encore présent et encore tant oublié.  Mes petites abeilles aiment beaucoup la ruche, c’est le lieu du repos!   Petites abeilles, venez dans la ruche de mon Cœur y fabriquer du bon miel tout doux et pour partager ce goût sucré à mes enfants loin de Moi.  Lorsque vous serez davantage devant Moi, vous y goûterez plus que le bon miel!   Vous aurez tout en abondance.  

essaim_max Qu’attendez-vous pour y venir puiser davantage de grâces? Chaque seconde, chaque minute, chaque heure est très précieuse.   Que mes petites abeilles, servantes pour mes pauvres, ne m’oublient pas.  Vous êtes souvent juste là à côté. Pourquoi pas venir me voir une minute ou deux, de temps en temps, et après continuer votre travail!   Ainsi vous repartirez avec un peu plus de force et de joie.  On peut tout y puiser devant ma Sainte Présence et à la Sainte messe, avec l’Eucharistie, l’un et l’autre sont indissociables.  Moi dans votre cœur, et Moi devant vous, Soleil de vie, Soleil d’amour qui vous réchauffe dans toutes ces froideurs… Oui, tu peux bien rire mon enfant;  Je veux te rendre bouillant d’amour, pas seulement chaud d’amour. 

Mes petits amours, vous êtes ici pour m’écouter, mais aussi pour grandir dans votre foi.   Ce que Je vous dis, c’est pour que ça reste et que ce soit mis en pratique.  Votre joie sera plus grande et la mienne de même pour continuer la route avec votre croix qui parfois est bien trop lourde et dont Je porte avec vous, en vous.

Ah, mes enfants!   Devant Moi, tout genoux fléchira et plus encore;  vous tomberez devant Moi par la force de mon Esprit posé sur vous.   Ceux qui m’aiment profondément m’adorent en vérité, me donnent tout, ils s’abandonnent, ils espèrent tout, ils ne se découragent point car Je suis leur force.  Plus vous venez au Très Saint Sacrement, plus vous aurez ce qui vous manque pour finir chaque journée.

Souvenez-vous aussi de ce que J’ai dit ce matin, ce n’est pas pour rien que J’ai dit ce que J’ai dit!  N’avez-vous encore des choses à mettre en pratique?   C’est au quotidien que l’on aime et que l’on donne.

Ouvrez vos yeux, vos oreilles, vos cœurs continuellement sur les autres et vous verrez que vous n’aurez plus aucune raison de vous plaindre de quoi que ce soit!  Car lorsque l’on se plaint quand la croix est lourde, cela veut dire qu’on manque un peu de force, qu’on a besoin de prières, alors viens devant Moi y puiser ce qu’il te manque!   Ma Sainte Hostie dégage des rayons de chaleur bien plus grands que le soleil dans le ciel! 

Ah, ces temps froids s’ils peuvent enfin se terminer entre l’humanité et Moi, votre Seigneur! 

Vous êtes beaux à voir mes enfants!   Comme ma Sainte Présence est très importante!  Pourquoi pas mon cher fils, mon petit sacristain, me placer dans le tabernacle?  Et Je vous invite à tout me confier ensemble aujourd’hui. 

Que ma paix soit dans vos cœurs et ma joie sur vos lèvres!    Déchargez toujours, dans mon Sacré-Cœur, toutes vos inquiétudes et vos souffrances pour que ma paix demeure en vous! 

Fin du message.

Message donné à sa messagère Lucie du Québec, le 25 avril 2015.

 

HORAIRE DES CONFÉRENCES À VENIR EN 2016

CONFÉRENCES avec PÈRE JEAN-FRANÇOIS LALIBERTÉ, prêtre

Voici le calendrier 2016

SAMEDI, LE 30 JANVIER 2016

SAMEDI, LE 27 FÉVRIER 2016

SAMEDI, LE 19 MARS 2016

SAMEDI, 23 AVRIL 2016                                                        

SAMEDI, 28 MAI 2016

SAMEDI, 27 AOÛT 2016

SAMEDI, 24 SEPTEMBRE 2016

SAMEDI, 29 OCTOBRE 2016

SAMEDI, 26 NOVEMBRE 2016

SAMEDI, 17 DÉCEMBRE 2016 

LIEU :  La Maison Familiale par Amour

13200 route 335, Chertsey , P Qué.

Arrivée  9 hres       Départ vers 17 hres

S.V.P.  Apportez votre repas du midi.

Café gratuit le midi et aux pauses.

Nous pourrons bénéficier de l’Eucharistie, de la confession, d’un enseignement du prêtre lors de sa présence…   chapelets, prières et chants.

En absence de Père Laliberté à cause d’une imprévue (1), il y aura quand même un chapelet le matin et d’autres prières ainsi qu’une Messe à 11h00 en se déplaçant  au sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs de Chertsey situé à 2 km .

Le  déroulement de chaque conférence varie selon la mouvance de l’Esprit Saint. 

Advenant l’annulation d’une conférence pour cause de tempête de neige majeure ou autre motif sérieux, celle-ci sera annoncé par ce site la veille de la conférence.  À vous de vérifier par précaution afin de vous éviter de vous déplacer inutilement.

(1) Veuillez prendre note que le prêtre peut être absent en cas de maladie ou autre motif sérieux sans préavis. 

Merci de votre attention et de votre compréhension.

INFORMATION   maranatha33@hotmail.ca

En m’écoutant vous me rendez grâce 2015.03.28

Message du 28 mars 2015

Mes enfants, c’est une joie, une grande joie dans mon cœur que vous soyez ici pour m’écouter.  En m’écoutant vous me rendez grâce, en m’écoutant vous apprenez encore des choses importantes pour mieux les mettre en pratique.  Merci tout simplement d’être là.

Je vous convoque au rendez-vous de mon Amour, vous êtes les choisis de mon cœur, ma consolation et aussi mon espérance pour ma terre nouvelle qui s’en vient.  Ne lâchez pas mes petits, prenez courage, Je suis avec vous, n’en doutez jamais! 

Voyez les petits oiseaux se remettent enfin à chanter, il est temps!  J’avais hâte comme vous à ce nouveau printemps.  Les canards ne sont pas bien loin non plus et la pluie qui tombera pour faire fondre cette magnifique neige toute blanche et salie par les véhicules routiers sur le bord des routes. 

Au printemps, vous pouvez vous remettre doublement en marche avec Moi.  C’est le temps de renouveler vos forces auprès de Moi.  C’est le temps de continuer à bâtir, c’est le temps d’évangéliser, de porter mes fruits en abondance.  Allez!  Allez!  Sur le bord des routes, allez parler de Moi, trouvez toutes sortes de moyens pour le faire, pour y arriver.  Mon Esprit vous guidera. Mais vous savez, mes choisis vivent aussi des souffrances; cela est inévitable.  Vous souffrez par amour pour Moi et les vôtres.  Réjouissez-vous malgré tout, car au printemps Je ne peux autrement faire que du nettoyage.  Vous comprenez un peu le sens de mon humour!

Pas besoin de Windex  (produit de nettoyage au Québec) avec Moi. Seulement de mes grâces qui coulent en abondance dans vos cœurs.  Ma Miséricorde, nettoie tout, elle ne coûte rien, elle est disponible. À vous de me le demander, mon pardon, et Je renouvellerai encore ma Miséricorde renouvelant ainsi vos forces, vous donner un nouvel élan pour aller de l’avant.  Le temps de la Pâques approche, le temps de ma Passion se renouvelle chaque année dans vos cœurs, cela vous fait grandir dans votre foi et plus près de mon Sacré-Cœur.  Venez, vous ressourcer davantage durant cette semaine Sainte qui approche!   Venez boire à ma source d’eau vive, mes Paroles en abondance pour votre salut!  Chemin de croix, chemin de prière, chemin d’amour et de grâces pour vous tous. 

Regardez et voyez comme il est bon que Je vous partage mes Paroles!  J’ai tant pitié de vous que Je me répète inlassablement pour que vous deveniez des saints, des saintes, de très bons enfants dans mon Royaume. 

Ne saviez-vous pas que J’aimerais que tous soyez irréprochables aux yeux de mon Père?  C’est pourquoi Je me répète sans cesse, au travers beaucoup de prophètes de ces temps, avant mon Second Retour tant attendu par ceux qui croient et espèrent en mes Paroles que J’ai données depuis toujours. 

Les moindres petits péchés peinent mon Père et me peinent.  Il ne faut point les accumuler comme de la mauvaise herbe ou de la poussière.  Venez me demander pardon et essayez de mieux faire à l’avenir!  Je sais que vous en êtes vraiment capables, c’est pourquoi J’insiste aujourd’hui.  Je ne veux pas des saints ou des saintes affaiblis par les péchés véniels, mais forts dans la foi, de grands combattants dans la prière.  Unissez-vous davantage dans la prière avec le rosaire, avec la dévotion de mon Sacré-Cœur, avec beaucoup de prières de consécration au cœur de ma mère.

DIEU LE PERE

  Suppliez votre Père du ciel, ne l’oubliez pas!   Il en sera heureux, vous le consolerez de même.  Dites souvent  « Abba »,  dites souvent « Abba Père,  j’ai tant à te demander pour le monde entier » Et suppliez-le à genoux d’intervenir en ces temps où doit cesser tant de violence dans les cœurs en ce monde.  Vous ne prierez jamais trop, ne le saviez-vous pas?  

Ah, si vous saviez vraiment la grandeur du don de Dieu, mes petits!  Du don de la prière, de ce don gratuit que Je vous ai donné inlassablement, vous seriez en prière.  À chaque fois que vous faites un effort pour mieux aimer, pour donner généreusement, pour donner de votre temps, de vos talents, de vos dons, dont Je vous ai comblés, vous me rendez gloire et vous marchez sur le chemin étroit, le chemin le plus difficile pour aller vers mon Père pour l’éternité.  Mais ce que vous êtes capables de faire et de donner maintenant, Je vous demande de l’enseigner à tous ceux qui ne connaissent pas la route pour prendre le chemin étroit vers le paradis.

Continuez à donner, à aimer, à me servir avec de plus en plus d’humilité, prenant conscience que ce que vous faites et donnez, n’est point votre bataille mais celle de votre Dieu en chacun de vous. 

Mes petits, vous savez combien Je vous aime, à quel point vous êtes chers à mes yeux.   Soyez de plus en plus sous la mouvance de mon Esprit Saint, des témoins de mon Saint Évangile, de mes commandements, de ma Présence au cœur du monde.  Je vous ai tant enseigné, mais n’avez-vous pas besoin, de temps en temps, d’un petit rafraîchissement, de petits rappels par amour et de mes bénédictions?  C’est pour cela que vous êtes  là, n’est-ce-pas?  Oh oui!  Je le sais pourquoi vous êtes là!  Il y a d’autres raisons. Vous avez besoin de réponse à des questionnements, vous avez besoin d’amour, vous avez soif de m’entendre!  Vous croyez que c’est vous les plus chanceux parce que vous pouvez m’entendre?  Mais non, c’est Moi!  Parce que vous pouvez m’écouter.  Parce que vous m’aimez, parce que vous avez de plus en plus confiance en Moi.  C’est d’abord Moi qui est comblé par votre amour que vous me rendez. 

Je vais vous mettre un petit chant, question de vous parler autrement et c’est la mission de tous les baptisés qui est résumée  dans ce chant.   (Chant : « Peuple d’Évangile, auteurs :  Raymonde Pelletier et Yolaine Pépin, de l’album :  Sur le bord de ton puits »). 

Ensuite, il y a eu un partage avec l’assemblée.

Puis, le Seigneur ajouta :

Le Seigneur nous rappelle qu’il nous faut apprendre non seulement à porter notre croix, mais à l’aimer, car l’aimer ça fait toute la différence, ça veut dire tout accepter, tout accepter, tout accepter avec amour, ne pas se révolter, ne pas perdre patience, ne pas se choquer après Dieu non plus, et ne pas alourdir sa croix sur une autre croix, c’est-à-dire sur le dos d’un autre.  Quand on porte sa croix difficilement, qu’on se plaint, qu’on chiale, qu’on beugle, on rend pas service au prochain, ni à soi-même.  Il faut retenir ses instincts, demander la grâce de la modération à Marie, à Jésus. 

C’est aussi cela être porteur d’Évangile, c’est d’accepter de souffrir.  Vaut mieux, pour vous, souffrir ici qu’au purgatoire.  Mes enfants, ne vous plaignez plus, chantez à la place, soyez des petits oiseaux.  Parfois quand la souffrance devient en quelque sorte comme insupportable, on peut faire aussi autre chose que de se plaindre.  Mais ce n’est pas une bonne solution; comme par exemple prendre la fuite, car prendre la fuite, c’est comme dire : Seigneur,  ma croix est trop lourde, enlève une pierre qui est dessus!

Vous êtes des choisis de mon cœur, c’est sûr que vous souffrez, mais n’avez-vous pas aussi des consolations, de la joie dans votre cœur malgré tout?   De bons amis, quelques-uns qui vous comprennent, qui prient pour vous, qui vous aiment, qui vous consolent de même parfois en vous écoutant! 

Alors, tenez bon, prenez courage!  Lorsque votre peine est trop grande, laissez couler vos larmes, Je ne vous ai pas fait de bois, mais de chair!  Ma mère essuiera vos larmes, elle vous prendra dans ses bras et Moi Je vous presserai sur mon Cœur, vous donnant une immense paix. 

Avancez!  Ne faites qu’avancer dans ma barque!

bateau 2012 (1)

Il y a tempête, n’ayez pas peur comme jadis mes apôtres, car Je suis là!  Préparez vos cœurs, il y en aura d’autres tempêtes devant vous.

Ne craignez pas, une à la fois suffit!  Mon cher peuple, Je vous bénis!  Gardez le cap, gardez-vous près de Moi et vous serez dans la paix, de plus en plus forts dans votre foi!  Ma lumière vous accompagne, Je serai là jusqu’à la fin.  Ne l’ai-Je pas dit?  Alors, tenez bon!  Aidez-vous les uns les autres, priez les uns pour les autres!   Accueillez-vous les uns les autres!   Bon assez!  Je ne veux pas être triste. As-tu un chant de louange cher André?  Chant : «  Reste avec nous », avec l’auteur Robert Lebel.  

Après le chant, le Seigneur ajouta :

Oui, Je resterai toujours avec vous, Je l’ai promis que J’enverrais l’Esprit Saint sur mes apôtres et dans ce monde jusqu’à la fin, l’alpha et l’oméga, jusqu’à mon Second Retour descendant du ciel. 

Oui, Je l’ai promis, Je resterai avec vous, mais qui a compris la puissance du Saint Esprit descendu du ciel pour tant vous donner, pour vous secourir, pour vous consoler, pour tout vous enseigner, pour vous guider, pour vous sanctifier, pour vous apprendre à aimer, pour vous apprendre à tout donner sans compter, sans regret, pour vous montrer le chemin de la vie éternelle? 

Oui, mais qui a compris la grandeur du Saint-Esprit?  Vous, peut-être mes enfants qui osez m’écouter, malgré les critiques, malgré les persécutions, malgré qu’on vous rejette parfois, qu’on ne vous aime pas.

Oui, qui a compris la puissance du Saint-Esprit dans mon Église pour le donner en abondance ?  Heureux, heureuses êtes-vous d’y croire  au Saint-Esprit, présence du Père et du Fils

au cœur du monde!

Qui a compris que le Saint Esprit recherche l’unité et non la division?

Qui a vraiment compris, au sein de mon Église, la grandeur de l’Amour du Saint-Esprit? 

 Je m’arrête là pour ne pas devenir triste.

Jesus_091

Mes enfants priez avec moi par le Saint-Esprit!

Père Tout Puissant, oui tu as créé le ciel et la terre pour le bien commun de tous tes enfants, pour leur bonheur, pour qu’ils aient la vie éternelle, pour qu’ils deviennent amour partageant tout sans condition.  Ô Père de Miséricorde, regarde ce qu’est devenue la terre que tu as créée avant tant d’amour et daigne donner miséricorde à tous tes enfants qui n’ont pas su la garder aussi belle qu’à l’heure de ta création.

Père de bonté, bénis tous tes enfants afin qu’ils reviennent vers toi avec le cœur contrit, disant oui à ton amour, acceptant tout maintenant pour toi, pour sauver les âmes qui se sont dispersés de toi.  Veille sur ton petit reste d’enfants remplis de ton amour, qui espèrent tout par toi et en toi, oui qui espèrent vraiment tout et qui, bien souvent, sont en prière te demandant tout pour ceux qu’ils aiment et pour leurs amis.

Ô bénis, Père tout puissant, ces cœurs abandonnés à toi, afin qu’ils demeurent dans la paix et la joie, forts dans la prière et complètement amour dans ta Divine Volonté.  Aide-les à marcher, jusqu’à la fin, dans la confiance auprès de la Trinité sous la très grande protection de la Vierge Marie et ton Archange St-Michel, ton grand défenseur contre l’ennemi. 

Père d’amour, que ma louange monte à tes lèvres et qu’elles bénissent tes enfants dans ta miséricorde pour le salut de leur âme!  Merci Père de si grande bonté et d’une patience incommensurable vis-à-vis tes enfants aux cœurs endurcis.  Tente l’impossible, eux aussi, pour les sauver des feux de l’enfer qui les guettent.  Rassure tes enfants qui sont dans ma barque avec toi.  Père, allume le feu de ton Esprit Saint, don de ton Saint-Esprit, dans le cœur de tes enfants pour le salut de leur âme.  Que ton feu d’amour brûle en leur cœur et qu’ils puissent te bénir, te louanger, t’adorer à tout jamais!  Amen!

Voilà une prière enflammée de mon Cœur envers mon Père, l’Éternel.

 

Message de Jésus donné à sa Messagère Lucie du Québec, le 28 mars 2015.

Je brûle plus vos cœurs la nuit 2015.02.28

Message du 28 février 2015, en matinée.

Vous êtes invités, mes enfants, à tout me donner de vous, absolument tout, et à tout me demander jour et nuit; cela règle bien des problèmes, croyez-Moi!  ! C’est un temps particulièrement de silence durant la préparation pascale avant Pâques.  C’est dans le silence que l’on m’entend le mieux, pas dans le brouhaha, pas dans l’énervement, mais dans le calme. 

Oui, ouvrez vos cœurs à mes Paroles, elles vous guideront toujours!   Elles seront votre appui dans toutes vos décisions.  Il y a trois feux de circulation n’est-ce-pas?   Rouge, jaune et vert évidement.  Avec la vie d’aujourd’hui on est plus souvent au feu vert, de temps en temps au jaune on ralentit, et au rouge surtout la nuit.  C’est pourquoi Je brûle plus vos cœurs la nuit parce que vous vous arrêtez par obligation, par fatigue et Je suis le plus tannant des Seigneurs. Je profite parfois de ces temps pour vous empêcher de dormir, plusieurs d’entre vous, et parfois vous n’avez même plus la force de prier.  Mais malgré cela, Je vous remplis de ma présence, de mes forces, de mon Amour. 

Mon Esprit Saint vous envahit. Je prépare vos cœurs, vos âmes à votre mission, à mon plan d’Amour pour chacun de vous. Vous souffrez d’insomnie spirituelle, vos médecins comprendront jamais ce qui vous arrive parce qu’on cherche souvent une cause physique à tout malaise.  C’est ma maladie d’Amour, cette insomnie, que plusieurs vous vivez de temps en temps.   J’ouvre ainsi vos cœurs à ma Présence pour le salut des âmes, pour le vôtre tout d’abord et pour celui des autres autour de vous.

Ouvrez encore vos cœurs,  J’ai encore beaucoup à vous donner et à faire en chacun de vous!   Ne regardez plus en arrière! Que votre passé ne soit pas un fardeau, mais seulement un apprentissage des acquis pour mieux vivre le présent!

Ouvrez vos cœurs vers l’avenir, car Je reviendrai!  Mais ce ne sera pas facile, ni pour vous, ni pour mes autres enfants.  Vous vivez les combats des derniers temps, accrochez-vous!   Il y a de la turbulence dans ma barque, n’ayez pas peur!   Je vous tiens la main.  Je suis présent dans la barque.  Je ne suis pas endormi, Je veille sur vous et sur tous ceux que vous aimez.

Oui, ouvrez vos cœurs toujours à mes Paroles et vous ne serez jamais déçus!  Ce n’est pas les Paroles qui manquent, ni  les prophètes qui parlent pour Moi.  C’est plutôt des cœurs qui tardent encore à s’ouvrir à tout ce que J’ai tant à leur donner et qui refusent ma Vérité, ma sagesse de se laisser aimer, guider, transformer par mon Sacré-Cœur.   Alors, priez pour que s’accomplisse mon Règne en tous les cœurs!   Ma main est sur votre cœur.

Ma parole, Je veux la libérer de votre bouche pour qu’elle touche ceux autour de vous.

  Ouvrez grandes les oreilles de vos cœurs!   Cessez les bavardages inutiles et écoutez ce que J’ai à vous dire!   Laissez-vous guider!

Posez-Moi des questions devant ma Sainte Présence et laissez-vous remplir de mes grâces.  Je désire des milliers d’adorateurs et d’adoratrices.   C’est par eux que mon courant d’Amour passe.   Recherchez ma Présence et venez vous prosterner devant Moi!   Adorez-Moi!   Suppliez-Moi pour le salut des âmes!  Laissez ma prière monter en vous, sous la mouvance de l’Esprit-Saint; qu’elle jaillisse, qu’elle coule comme l’eau des ruisseaux!

Ouvrez vos cœurs, tout à l’heure, à la Sainte messe.   Ce sera pas long. Déjà le départ pour venir me rencontrer sur ma Sainte montagne.   Ah!  Mes tourtereaux d’amour qui sont arrivés de bien loin!  Quelle joie de vous revoir!   (Le Seigneur qui vous parle).   Voulez-vous faire une chose spéciale durant ce temps de carême?   Prier le rosaire, le plus possible et venir m’Adorer le plus possible et cesser tout bavardage inutile, vous laisser remplir par mon Amour.   Je veux que chacun sente ma présence lorsqu’il sera auprès de Moi.   Je dois, hélas, cesser mes Paroles et vous laisser vous préparer.  Allez,  allez au grand froid!   Il s’achève.   Je vous bénis!

 

Message de Jésus à sa Messagère Lucie du Québec, le 28 février 2015

 

Il n’y a rien de plus beau, dans la vie 2015.10.31

Conférence du 31 octobre 2015

Je viens de dire au Seigneur : « Seigneur que veux-tu que je fasse? »

Il m’a répondu : « Tout ce que Je désire, un jour à la fois ».

C’est simple, mais ça dit tout.   (Parole du Lucie).

Mes enfants, il n’y a rien de plus beau,  dans la vie spirituelle, que de me laisser toute la place en vous, en votre cœur, en votre vie de tous les jours.  Il n’y a rien de plus grand que de m’aimer, de m’adorer, de tout sacrifier pour Moi et pour les autres, pour qu’eux  aussi marchent sur le chemin de ma vie, puissent me connaître et m’aimer à leur tour. 

Oh! Comme parfois Je vous sens si fatigués, si las de continuer la route, à ma suite, à mes côtés, mais pourtant Je vous comble de grâces! Ouvrez vos cœurs et vous recevrez tout de Moi. 

Celui qui marche dans ma Volonté est comblé de mes grâces et de mes bénédictions.  Celui qui est tiraillé, entre faire sa volonté ou bien de faire la mienne, ne trouvera plus la paix dans son cœur, dans son esprit. Mais il peut toujours revenir vers Moi et dire :

Jesus et garçon

« Pardon Seigneur, j’ai manqué de foi, j’ai manqué d’amour envers toi.  Le tentateur ne lâche pas prise sur moi, il m’influence trop à vouloir garder ma volonté. Aide moi Seigneur, délivre-moi de toutes mes attaches inutiles, car je le sais bien au fond que cela ne me rendra pas plus heureux, mais que cela ne calme que des émotions.  Rien ne peut remplacer ta présence mon Seigneur alors, dis-moi, pourquoi je cherche ailleurs le seul bonheur que tu m’as promis? 

Car il est en réalité au fond de mon être, au fond de mon âme.  Mon seul bonheur, c’est de pouvoir être uni à toi sur la terre et pour l’éternité. Pourquoi chercherais-je ailleurs un autre bonheur que de vivre pour toi, en toi, par toi, puisque tu es TOUT, mon Dieu Sauveur. 

Aide-moi, car je peux perdre pied, secours-moi et guéris-moi, ô mon Dieu. Aide-moi à tout accepter, surtout ta Volonté en ma vie.  Tu me conduis parfois sur des chemins cahoteux ou m’attendent de nouvelles difficultés, des épreuves; cela n’est que pour mon bien et le bien de tous.  Aide-moi à tout accepter pour toi, ô mon Dieu pour ta plus grande gloire, car moi je suis trop faible pour y arriver que par moi-même.

  Ô mon Dieu, aie pitié de moi! Que mes souffrances deviennent joie pour mieux te plaire, ô mon Dieu.  Sois ma force, aide-moi à prendre courage, à m’abandonner à toi, à revenir vers toi, à tout te donner, toutes mes peines, tout ce que je ne peux régler par moi-même, tout ce dont je suis impuissant. Ô Seigneur tu es le Dieu de l’impossible, aide moi à y croire à espérer en toi. 

Touche le cœur de chaque membre de ma famille, des familles du monde entier afin que tous reviennent vers toi, se laissent transformer par tes grâces sanctifiantes pour devenir que l’amour, que l’amour dans ta Divine Volonté, pour que se réalise ton troisième FIAT dans les cœurs de tous les enfants du monde.  Oh! Merci mon Dieu d’accueillir ma prière ».

Mes enfants, Je vous apporte ma paix dont vous avez besoin pour continuer la route avec Moi, qu’elle demeure en vous!  Que de patience et d’amour vous devez avoir les uns les autres!  Ayez davantage confiance en Moi, Je vous parle, Je vous guide pas à pas. 

Celui qui sait vraiment m’écouter il sera gagnant, car il ne perdra pas ma sainte paix. Mais celui qui fait la sourde oreille perdra vite ma paix, surtout s’il désire garder toute sa liberté, liberté d’action, liberté de pensées et de paroles.  Oh! Enfant, garder toute ta liberté sans vouloir tenir compte que ma Volonté est bien plus importante en ta vie… Oh! Enfant, comment pourrais-tu être plus heureux puisque Moi, Moi seul ton Dieu, sait vraiment ce qui est bon pour le salut de ton âme?  Lorsque tu me dis : «  Seigneur fais-moi connaître ta Volonté » et quand même temps tu désires garder une partie de ta libre volonté, sache que cela ne peut pas te mener au bonheur que Je désire te faire connaître, sans que tu y souffres davantage qu’en faisant ta simple volonté. Car ce que J’ai choisi pour toi, c’est ce qui est bon pour toi et le meilleur pour t’amener à ta grande sanctification, à toute ta purification et qui t’évitera de souffrir davantage au purgatoire.  Aimes-tu mieux souffrir davantage sur la terre ou dans de long feu au purgatoire intense et qui peut durer longtemps?

Lorsque l’on marche avec Moi dans le saint abandon, en profondeur, avec amour pour Moi ton Dieu, tu ne voudras plus autre chose que de vivre dans ma Divine Volonté, me laissant faire en toi tout ce que Je désire vraiment et tu seras prêt à oublier tous tes besoins plus ou moins nécessaires à ton p’tit bonheur sur cette terre et tu ne désireras qu’une chose : faire et vivre dans ma Divine Volonté, tout donner pour Moi, tout sacrifier pour Moi et il n’y aura plus en toi aucun goût pour le superflu, il n’y aura plus en toi d’égoïsme, de jalousie, la possession de toutes sortes d’objets inutiles dans la vie spirituelle avec Moi.  Tu te contenteras du peu que Je t’ai offert, tu te contenteras de beaucoup moins, tu te diras : «  Ce n’est plus nécessaire de posséder beaucoup de biens de toutes sortes ».  Tu accepteras le dépouillement que J’ai permis en ta vie.

Lorsque Je dépouille ton âme, c’est afin que tu prennes possession de ton Dieu au plus profond de ton âme.  C’est pour que tu sois si proche de Moi, que tout le reste n’aura plus beaucoup d’importance.  Ne sais-tu pas que le dépouillement conduit à la vie intime avec ton Seigneur?  C’est une grâce, c’est un immense cadeau que J’offre aux âmes capables de me suivre.  Je n’offre pas cela à toutes les âmes, car Je sais qu’il faut vouloir marcher avec Moi dans la peine et la douleur pour accepter cette grâce.

Ce grand cadeau spirituel aide les âmes à arriver jusqu’au ciel, à monter les marches de la sainteté.  Accepter le dépouillement, c’est accepter de devenir petit, plus humble.  Comment voulez-vous être près de Moi, entendre ma voix résonner au fond de votre cœur lorsque votre esprit est trop préoccupé par mille choses, par mille désirs, par mille rêves, par mille besoins que vous voulez à tout prix combler; c’est impossible d’être près de mon cœur dans de telles conditions. 

Pour vous remplir de Moi-même, de ma divine présence il faut que votre vase soit vidé.  J’ai besoin de beaucoup de place dans votre cœur, pas seulement d’un tout petit coin!  Vous marchez avec Moi depuis longtemps, dans la foi, ce n’est point pour avoir peu de Moi, mais TOUT de ma Divine présence.  N’ayez pas peur de ce vide, que certains d’entre vous pourriez ressentir, non n’ayez pas peur, c’est un signe de purification!

Oui, Je vous brasse les émotions, c’est pour vous faire comprendre tous vos péchés.  À chaque fois que vous peinez quelqu’un autour de vous, c’est parce que vous avez péché.

Soyez amour, soyez prudents dans vos paroles, dans vos actions.  Lorsque l’on aime de tout son cœur, on respecte l’autre dans ses limites, on ne force rien, on accepte ses états d’âmes avec tolérance.  Aimez, mes enfants, signifie de nombreux sacrifices; on ne fait toujours ce qui nous plait, ce que l’on voudrait.  Je vous le dis et vous le répète, soyez prudents dans vos paroles, dans vos agir!  Parfois on croit ne jamais blesser personne dans nos paroles, mais cela serait faux.

(Ici Jésus continu en me soufflant ses paroles comme si elles étaient naturelles par moi dans ma volonté).

Lucie dit: Mes frères, mes sœurs dans la foi, demandons la grâce de la prudence. Et moi-même j’espère, qu’envers chacun de vous, que mes paroles, que mes regards ou mes agirs n’ont blessé aucun d’entre vous, je l’espère.  Si jamais c’était le cas, j’aimerais autant qu’on me le dise,  parce que ça me rentrerait dans l’humilité.  Si on évite de se le dire les uns les autres, c’est à se demander si on se rend service!

Fin du message de Jésus, en Sa messagère Lucie du Québec,  Chertsey, 31 octobre 2015.

 

 

 

Vous voulez être saints et purs …2015.09.26

 

Référence parole d’Évangile épître de Paul aux Éphésiens, chapitre 5 v.1 à 21 pour mieux comprendre ce message.

 

Mes petits, Jesus_171vous venez d’écouter Ma parole il y a peu de temps, Parole de mon Sacré-Cœur par l’Évangile.   Maintenant, vous allez écouter la Parole de mon cœur uni au Père Éternel  par la puissance de l’Esprit Saint où là Dieu, votre Père et mon Père du Ciel, vous élaborera ma Parole d’Évangile.  Vous pouvez garder la parole de votre Tob à la portée de votre main et si vous en êtes capables, vous en référer tout en ne perdant pas le fil ce que je dirai. 

Par la grâce de votre baptême vous êtes appelés à me ressembler, à devenir un autre petit Seigneur et à servir Dieu et les hommes, à aimer comme moi, à tout endurer comme moi, à vous sacrifier comme moi, à prier comme moi, à vous laisser torturer comme moi; à vraiment tout, tout, tout endurer, tout ce qu’il y a de plus difficile, d’ingrat et d’injuste, tout ce qui vous paraît impossible à supporter, car moi-même je l’ai fait pour vous sauver. 

Moi, jamais je n’ai péché; moi, jamais je n’ai fait de mal au prochain; jamais je n’ai parlé contre mon Père du Ciel; je n’ai voulu que le bien pour chacun et vous devez faire de même pour le prochain. 

J’ai aussi parlé à mon peuple; j’ai été Vérité, je ne me suis pas défilé devant les épreuves, je n’ai pas eu peur d’affronter mes bourreaux, je me suis laissé faire. Chaque crachat, je l’ai accueilli avec amour ainsi que toutes les insultes que l’on m’a faites. Oh! Pas facile d’avancer avec moi, de tout endurer, de tout sacrifier en ce monde où il y a bien d’autres moyens de vivre et de profiter de la vie.

On vous fait des tas de propositions, on veut vous amener à des endroits où moi je n’irais pas; parce que ce sont des endroits parfois impurs.  Le tentateur vous suit pas à pas; il est souvent à vos trousses.  Vous devez être aux aguets par la prière et le saint Rosaire qui éloignent des tentations. 

Vous voulez être saints et purs mais le chemin est étroit; vous devez abandonner tout ce qui est contraire à l’Amour.  Vous devez choisir que votre seul Dieu, le premier Commandement, pas d’idolâtrie, pas d’autres faux Dieu, pas de sciences occultes, de l’ésotérisme, tout ce qui est nouvel âge.  Je dois être, Moi, votre seul Sauveur puisque c’est vrai que je le Suis pour toute l’humanité.   Je suis mort sur la Croix pour vous parce que je vous aime de toute éternité.  Ma plus grande joie c’est votre oui, d’avoir bien voulu entrer dans ma demeure, dans ma maison, celle de mon Cœur.  

Maintenant que plusieurs d’entre vous marchez dans la purification, où je vous libère de vos chaînes et esclavages, ne voulez-vous pas aller plus loin et être non seulement des petits saints ou saintes pour entrer dans mon Royaume, mais des saints et des saintes davantage à mon service, sanctifiés, de jour en jour, s’abandonnant à vivre dans Ma Volonté, à être à l’écoute de ma Parole, Feu de Vérité et de Sagesse?

 Mon Évangile, oui c’est très important à condition de comprendre, de comprendre véritablement mes Paroles et d’en vivre pleinement.  Sinon, à quoi bon?  La parole qui part au vent et qui ne s’enracine pas dans un cœur, elle ne porte pas de fruits.  Je désire que ma Parole demeure en vous et qu’elle s’enracine profondément afin de vous transformer, afin que, je sois le potier et vous, l’argile dans mes mains.

Oui, laissez-moi façonner, entre mes mains, votre âme afin qu’elle resplendisse pour le Royaume des Cieux  et pour qu’ici-bas vous soyez vraiment des saints abandonnés à Mes Volontés et dans mon Cœur. 

Soyez de fidèles compagnons sur qui je peux compter pour secourir mon peuple en détresse, partout dans le monde, en proclamant la vérité de mon Évangile, de mes Enseignements, en étant Feu de mon Amour portant le flambeau de ma foi en vous. Mais pour être des saints vivant pleinement ma Divine Volonté, ne devez-vous pas renoncer encore à beaucoup de choses?  Je vous dis cela parce qu’il est facile de se laisser influencer par des paroles mielleuses attirant vers la cupidité, l’idolâtrie, les sciences occultes, l’ésotérisme et tout ce qui ne vient pas de moi, votre Dieu. 

Des mauvais anges rôdent partout; vous devez vous armer du casque de votre salut pour combattre l’armure de Satan. Armez-vous par le Rosaire, je vous en prie.   Je vous réveille la nuit, réjouissez-vous; vous pourrez compléter vos prières et spécialement votre rosaire.  

Vous avez toutes sortes de souffrances, toutes sortes de douleurs, souriez quand même, et offrez-les moi,  elles seront joies pour votre éternité. 

Tous les péchés, je les pardonne lorsqu’on les regrette profondément. Je suis qu’un Dieu de Miséricorde, mais je n’aime pas lorsqu’on évite des efforts pour sa propre sanctification. Je veux dire par là : supposons que je vous fais voir, en votre âme, votre état colérique. C’est pour que vous me demandiez d’abord pardon dans votre cœur et au confessionnal où là je vous y attends avec tout mon Amour, ma patience, ma compréhension, ma compassion, ma Miséricorde afin que vous receviez la grâce de la douceur, de la patience, de la tolérance.    Quand je pardonne, par exemple, le péché d’impureté et qu’une âme ne désire aucunement d’effort pour changer ses mauvaises habitudes, là je ne me réjouis pas parce qu’elle ne peut pas avancer avec moi dans ma droiture; c’est comme si elle me disait : «  Je reconnais Seigneur mon péché, ce péché d’impureté, mais je n’ai pas encore assez d’amour pour toi et pour moi-même pour ne plus t’offenser en recommençant sans cesse le même stratagème, les mêmes mauvaises habitudes » C’est comme si on refusait mon absolution parce qu’on ne veut pas changer, changer son cœur.

Lorsque l’on veut devenir un saint, une sainte, seul chemin pour entrer au paradis, il vous faut accepter que je transforme votre âme, que je purifie vos pensées et vos gestes, mais je ne peux le faire qu’avec votre oui, car je ne force personne.    Pour être saints, pour être saintes, il faut d’abord m’aimer plus que tout, plus que tous; vouloir vivre d’abord que pour moi, vivre pleinement le premier Commandement qui englobe tous les autres, tout par amour pour Dieu, tout pour plaire à Dieu, en paroles, en pensées, par actions.  C’est s’offrir en victime d’amour pour le salut des âmes, pour m’aider pour la conversion du monde.  Oh!  Pas facile, c’est plus qu’un contrat, c’est une alliance profonde avec ton Dieu.   Il faut vivre que pour moi, avec moi, par moi; oui, tout accepter par amour pour moi et le prochain.

Il faut apprendre aussi à  vivre les saintes vertus. Peut-être manquez-vous d’information à ce sujet?  Il y a de bons livres qui en parlent; l’une des premières vertus c’est l’humilité. Comment y arriver? Tout par la grâce de Dieu.   Prendre la dernière place, ne pas rechercher les honneurs, apprendre à parler que lorsque cela est nécessaire; ne pas rechercher les grandes richesses de ce monde, vivre dans la simplicité. 

Plus vous serez des saints et des saintes, plus vous verrez que la route est ardue parce que votre âme dans ma Lumière par ma Lumière est éclairée et constate toutes imperfections, toutes difficultés à vivre sans péchés. 

 Vous voulez être saints, entrer dans le Royaume?  Laissez-moi vous dépouillez de tout ce qui n’est pas nécessaire en votre vie.

Vous voulez le bonheur éternel? Recherchez à me plaire et soyez des témoins de ma présence au cœur du monde. 

Me plaire, me direz-vous, mais comment?   D’abord en écoutant bien mes Paroles pour mieux les comprendre, en saisir tout le sens, les mettre en pratique, mettre en pratique ce que vous aurez compris de bon, en vous améliorant pas à pas, petit à petit dans votre quotidien.    Vous aimez peut-être encore trop manger, à l’occasion, cela arrive-t-il encore?   « Pardon Seigneur, le tentateur m’a encore pris ». Il y a tant de progrès que vous pouvez réaliser, qui sont petits en soi mais qui, en réalité, sont plus grands que vous ne le pensez lorsque vous offrez cela pour moi, tous ces efforts, ces sacrifices pour me plaire.   Je pourrais vous faire faire un grand examen de conscience aujourd’hui, mais j’ai davantage envie de vous parler des vertus.  

La patience, la douceur, la tolérance, cela va bien ensemble, mais que parfois c’est difficile surtout lorsque l’on est fatigué ou que l’on souffre!  En m’offrant vos souffrances vous aurez davantage de patience, de tolérance, de douceur et même de la tendresse pour ceux que vous aimez.  Les grâces pour vivre les saintes vertus ne viennent pas seules; il faut les demander à ma Mère.  Les connaissez-vous toutes ces saintes vertus?  Elles sont tout le contraire des péchés, en réalité.   Le contraire de la colère, la douceur; le contraire de l’orgueil, l’humilité; le contraire de la gourmandise, le jeûne, la privation; le contraire de la paresse, le travail. Vous voyez, ce n’est pas si difficile des fois. C’est parce qu’on s’arrête pas à y penser. Le contraire de l’avarice, la charité.

(Ensuite, ici l’assemblée participe)  Vous allez m’aider là.  Les 7 péchés capitaux : le mensonge, la vérité, vivre dans la vérité. La colère, contraire de la douceur, la patience. La prudence, c’est une grande vertu, la pureté. Voyez, je crois que l’on a beaucoup à apprendre sur les saintes vertus.

Ensuite, encore un partage avec les gens présents, entre chrétiens.   

Paroles de Jésus à sa Messagère Lucie de Chertsey, le 26 septembre 2015