Message pour tout mon peuple ! le 13 septembre 2011

  Mardi, le 13 septembre 2011 (21h30)

Mes enfants d’Amour,

Je vous bénis et vous demande de bien vouloir vivre selon mes Commandements; mes Commandements sont Amour pour l’humanité. Mes Commandements ne briment pas votre liberté, en réalité, mais vous aident à trouver le bonheur, un bonheur qui se veut en partage où la violence n’existera plus.

Mon Esprit Saint est sur mon peuple depuis toujours et y restera à tout jamais.  Une grande effusion de mon Esprit Saint prend son envolée vers vos cœurs, afin de vous faire comprendre l’importance de mes Commandements d’Amour.   Les aveugles verront plus clairement, les sourds entendront, les muets parleront.  Je guéris de plus en plus mon peuple souffrant car Je Suis la grande Miséricorde, mes enfants d’amour.

Voyez mon Amour pour chacun de vous. Je Suis le Dieu Sauveur qui veut votre bonheur au quotidien.  Vos souffrances, à cause de vos péchés et de votre volonté, vous ont fait vivre des conséquences vous causant bien du chagrin et aussi parfois de l’inquiétude.  Laissez-moi poser ma main sur vous et vous prendre par la main pour vous conduire sur le chemin de la Vie, de la Vérité.

Acceptez que Je puisse vous parler et vous interpeller par des instruments de mon Amour, formés par mes grâces et dociles dans mes Volontés.  Ils sont mes messagers et messagères de ma Paix et de ma Joie.  Je sais que parfois Je cogne un peu fort à la porte de votre cœur; c’est parce que Je tiens à vous, parce que mon Amour veut brûler votre cœur afin de déraciner le mal qui a atteint aussi votre conscience et vos pensées.   Alors se présente pour vous, le début possible d’ouvrir la porte à un bonheur sur terre et pour l’éternité.

Je frappe, Je frappe jusqu’à ce que tu me dises  « OUI » mon enfant, « OUI » à mon Amour et à mes enseignements de Vérité pour transformer ton cœur et ta vie dans ma Joie.   Je souhaite faire de toi un chef-d’œuvre de ma création.  Veux-tu seulement ouvrir un peu ton cœur et me laisser te parler?   Peut-être que tu ne m’entendras pas tout de suite, mais sois patient et, un beau jour, tu entendras le son de ma voix résonner au fond de ton cœur et tu te demanderas alors : « Est-ce que je rêve?   Qui me parle, d’où vient cette voix inconnue? ».   Alors, tranquillement, tu apprendras à me faire confiance.

D’ici là, Je t’invite à marcher avec moi, ton Dieu d’Amour, et à venir me demander pardon par l’intermédiaire d’un prêtre qui t’accueillera en mon Nom.   Ne crains pas, Je ne vais pas te taper sur la tête même si cela fait longtemps que tu t’es éloigné de Moi.   Je Suis ton Père plein d’amour pour toi mon enfant.

Puis n’oublie pas que pour pouvoir communier au Corps et au Sang de mon Fils Jésus en l’Eucharistie, il te faut être en état de grâce; c’est-à-dire, d’abord faire la démarche de me demander pardon, par le sacrement du pardon par un prêtre, afin de rendre ton âme plus pure par ma Miséricorde.  Tu dois t’humilier devant ton Dieu et reconnaître que tu es pécheur.  Ensuite des grâces de paix descendront dans ton cœur et tu te sentiras plus léger.

En cheminant dans la foi, tous les jours, tu trouveras une paix qui s’installera petit à petit.   Par la prière, tu apprendras à tout me confier et à espérer.

Par la lecture de mon Évangile, tu apprendras à mieux aimer et à ouvrir ton cœur vers les autres.  Par l’Eucharistie et l’imposition des mains, moyens que J’utilise pour guérir, tu seras transformé et guéri de bien des bobos; puis, de jour en jour, des forces nouvelles te seront accordées.

Avec Jésus, mon Fils bien-aimé, tu trouveras la joie de vivre et il chassera les ténèbres de ta vie et de ton âme.  En le suivant, en apprenant les mots de la foi, tu grandiras et tu apprendras à me faire confiance graduellement.  Alors, souviens-toi que Je t’attends le dimanche à la Sainte Messe, pour te combler de mes cadeaux que Je t’ai réservés. Tu peux tout me demander et Moi ton Dieu Je jugerai ce qui est bon de te donner, car Je suis plus sage que toi mon enfant.

Je veux le dire que lorsque tu reviens vers Moi, que ton cœur décide de m’aimer et de croire en Moi, en mon Fils Jésus et en mon Esprit Saint, c’est le plus beau cadeau que tu puisses me faire.  Puis, tous les mercis me consolent.

Plus tu seras beau et radieux, plus tu auras la foi, plus tu rayonneras de mes feux d’amour à partager avec tes frères et sœurs de la terre.  Sois le reflet de mon Amour, de ma Parole, de ma Lumière autour de toi.

N’hésite pas à parler de Moi ton Dieu, ni de Jésus mon Fils; n’aie pas honte de parler de Nous. On te jugera peut-être parce que tu auras les saveurs de ton Dieu, mais ne t’inquiète pas pour cela.   Un jour, la contagion prendra dans tout mon peuple et aucun vaccin ne réussira à enlever les microbes contagieux de mon Amour, car la puissance de mon Esprit Saint c’est un Feu dévorant que personne ne pourra éteindre.

Va mon enfant, dans ma Paix, proclame ma Parole sans hésitation, prophétise pour ton Dieu et sois fort et persévérant car tu es mon enfant bien-aimé que Je bénis tendrement.  Fou est mon Amour; rien n’arrêtera mon Agir de se faire.  Éternel est mon Amour.

Votre Père a parlé, à chacun de ses enfants, par sa petite messagère Lucie, Marie-Lucie de mon bonheur.