Comment réciter le Chapelet de Marie (traditionnel)

Comment réciter le chapelet

Depuis octobre 2002, par la décision du Pape Jean-Paul II, le Rosaire se compose maintenant de 203 Ave Maria (Je vous salue Marie). A chaque dizaine du Rosaire, nous méditons successivement les vingt principaux mystères de l’Enfance, de la Vie Publique, la Mort et la Résurrection de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Le chapelet n’est que la quatrième partie du Rosaire. Il consiste en la récitation de cinq dizaines du Rosaire. Pendant chaque dizaine, il faut méditer sur le mystère et son intention.

 

1. Choisissez une série de mystères selon le jour (voir plus bas). Ensuite, commencez le chapelet par le le Signe de la croix, suivi de la récitation du «Je crois en Dieu»(Symbole des Apôtres).

2: Récitez le Notre Père. Dites un Je vous salue, Mariepour chacun des trois grains.

3: Dites le Gloire soit au Père entre les deux grains.

4: Annoncez le premier mystère et l’intention qui y est associée, et dites le Notre Père.

5: Dites un Je vous salue Marie pour chacun des dix grains.

6: Dites le Gloire soit au Père et la prière de Fatima.

7:Annoncez et méditez le deuxième mystère et dites le Notre Père . Répétez les étapes 6 et 7 pour les 3ème, 4ème, et 5ème Mystères.

8: Dites le SALVE REGINA.

Signe de la Croix

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

Le Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.Et en Jésus Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen. 

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien; pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés; et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Amen

Je vous salue, Marie

Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Gloire soit au Père

Gloire soit au Père, et au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant, et toujours dans les siècles des siècles. Amen.

Prière de Fatima

Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Salve Regina

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde; notre vie, notre douceur et notre espérance, salut. Enfants d’Eve, malheureux exilés, nous élevons nos cris vers vous; nous soupirons vers vous, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. Oh! notre avocate, tournez donc vers nous vos regards miséricordieux., et, au sortir de cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. Ô clémente, ô charitable, ô douce Vierge Marie!

Les 20 Mystères du Saint Rosaire

Mystères joyeux
Lundi & samedi

L’Annonciation.
Demandons
l’humilité.

Mystères lumineux
Jeudi

Le Baptême de Jésus.
Demandons la grâce du

baptême  pour  tous.

Mystères douloureux
Mardi & vendredi

L’Agonie.
La contrition

de nos péchés.

Mystères glorieux
Mercredi & dimanche

La Résurrection.
Demandons
la Foi.

La Visitation.
Demandons la
charité envers le
prochain.

1er miracle
aux noces de Cana.
L’intercession

de Marie.

La flagellation.
Demandons la
mortification
de nos sens.

L’Ascension de
Notre-Seigneur.

Demandons
l’espérance

La Naissance de
Jésus.  
L’esprit

de pauvreté.

L’annonce du
Royaume.
L”état de grâce.

Couronnement
d’épines. 
Le mépris

de la gloire du monde.

La Pentecôte.
La descente du  Saint-

Esprit dans nos âmes.

Présentation de
Jésus au Temple.
 Demandons la pureté.

Transfiguration.
Demandons la
paix de l’âme.

Jésus porte sa Croix.
La patience dans

nos épreuves.

L’Assomption de
Marie.
 Dévotion

envers si bonne Mère.

Le recouvrement de
Jésus au Temple.
L’esprit d’obéissance.

La Sainte Eucharistie.
L’union parfaite
avec Jésus.

La Crucifixion.
La  conversion
des pécheurs.

Couronnement de Marie.
Demandons la grâce
d’aller au Ciel.

Divider

Importante dévotion pour avoir le SECOURS et  MARIE 

et de RÉPARATION .

La dévotion réparatrice

des cinq premiers samedis

enseignée à Sœur Lucie
le 10 décembre 1925

Lors de son apparition à Fatima (au Portugal) le 13 juillet 1917, la Sainte Vierge avait annoncé : « Pour empêcher la guerre je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la Communion réparatrice des Premiers Samedis ».

Le 10 décembre 1925, elle apparaît avec l’Enfant-Jésus à ses côtés à Sœur Lucie, au couvent des sœurs Dorothées de Pontevedra (en Espagne). Elle lui dit alors : « Regarde, ma fille, mon coeur entouré d’épines que les hommes ingrats, à tout moment, lui enfoncent par des blasphèmes et des ingratitudes. Toi, du moins, cherche à me consoler et dis que je promets d’assister à l’heure de la mort, avec toutes les grâces nécessaires au salut, tous ceux qui, le Premier Samedi cinq mois de suite, se confesseront, recevront la Sainte communion, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant les 15 mystères du Rosaire avec l’intention de me faire réparation ».

Le 15 février 1926, l’Enfant-Jésus apparaît de nouveau à Sœur Lucie. Celle-ci lui expose la difficulté que plusieurs âmes ont de se confesser le samedi et demande que la confession dans les huit jours soit valide. Jésus lui répond alors : « Oui, elle peut remonter à beaucoup plus de jours encore, pourvu qu’en me recevant on soit en état de grâce et qu’on ait l’intention de réparer les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie ».

Lucie en parle aussitôt à la Mère Supérieure du couvent, puis se confesse au prêtre. Celui-ci lui demande de tout écrire et de garder le manuscrit, qui malheureusement a été brûlé en 1927.

Les cinq samedis répondent, selon une révélation de Jésus, aux cinq espèces d’offenses et de blasphèmes contre le Coeur Immaculé de Marie :

– blasphème contre l’Immaculée Conception
– blasphème contre la Virginité de Marie
– blasphème contre Sa Divine Maternité, avec en même temps le refus de La reconnaître comme Mère des hommes
– blasphème de ceux qui cherchent à semer dans le coeur des enfants l’indifférence, le mépris, ou même la haine de cette Mère Immaculée
– offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses Saintes Images

Le 1° novembre 1927, Soeur Lucie écrivait à sa marraine, Dona Maria de Miranda :
« Je ne sais pas si vous connaissez déjà la dévotion de réparation des cinq samedis au Coeur Immaculé de Marie. Comme elle est encore récente, j’aimerais vous inspirer de faire cette pratique, parce que c’est demandé par Notre chère Mère Divine, et Jésus a manifesté un désir qu’elle soit pratiquée. En plus, il me semble que vous seriez fortunée, chère marraine, pas seulement de la connaître et de donner à Jésus la consolation de la pratiquer, mais encore à la faire connaître et enlacer par beaucoup d’autres personnes.

Elle consiste en cela: Pendant cinq mois au premier samedi, de recevoir Jésus dans la communion, de réciter un Rosaire, de garder compagnie avec Notre Dame pendant quinze minutes en méditant sur les mystères du Rosaire, et de faire une confession. La confession peut être faite quelques jours auparavant, et si dans cette confession précédente vous avez oublié l’intention (requise), l’intention suivante peut être offerte, pourvu qu’au premier samedi l’on reçoit la communion sacrée dans un état de grâce, avec l’intention de réparer des offenses contre la Vierge la Plus Sacrée et qui affligent Son Coeur Immaculé.

Il me semble, ma chère marraine, que nous sommes fortunés d’être capables de donner à Notre chère Mère Divine cette preuve d’amour, parce que nous savons qu’Elle la désire. Quant à moi, j’avoue que je ne suis jamais si heureuse qu’à l’arrivée du premier samedi. N’est-il pas vrai que notre bonheur le plus grand, c’est d’appartenir entièrement à Jésus et Marie et de Les aimer uniquement, sans réserve ? Nous voyons cela si clairement dans les vies des saints … Ils étaient heureux parce qu’ils aimaient, et nous, ma chère marraine, nous devons chercher d’aimer comme eux, pas simplement de sentir de la joie en pensant à Jésus, ce qui est le moins important – parce que si nous ne l’aimons pas ici-bas, nous l’aimerons en haut au ciel – mais de donner à Jésus et Marie la consolation pour être aimé … et que dans cet échange d’amour Ils pourraient sauver beaucoup d’âmes. »

Rappelons donc les conditions demandées par la Sainte Vierge pour cette dévotion (pour chaque samedi) :
1. confession dans les huit jours
2. communion réparatrice
3. chapelet
4. méditation de 15 minutes sur les mystères du Rosaire

**********************

DEMANDES de  PRIÈRES :

https://maranathajesus.net/prieres-et-demandes-ecrivez-nous/