2012 jan22-vidéo :Mon Esprit Saint sera extrêmement puissant dans tous vos cœurs et accueilli avec grand amour et respect, par vous tous mes enfants, vous verrez l’importance de vivre pleinement abandonnés- vidéo 22 janvier 2012

Extrait de la VIDÉO  du 22 janvier 2012- Référence Lucie du Québec, CANADA

référence de la vidéo  :https://maranathajesus.net/video-7-ouvrez-vos-coeurs-je-detiens-la-verite-dieu/

Mes beaux enfants de mon Royaume sur la terre, je veux vous dire merci de bien  vouloir, encore une fois, prendre du temps pour écouter mes Paroles  au travers mon instrument d’amour que j’ai formé près de mon Cœur, dans le Saint Abandon.   J’ai passé quelques heures à vous parler à la fin de l’année 2011; et j’ai pris un temps de repos, en ma messagère, avant de vous parler à nouveau car vous aviez déjà beaucoup d’audios à écouter.  C’est une raison de plus qui a fait, que j’ai tardé à vous donner d’autres messages, à vous donner d’autres Paroles.   Je sais que certains, d’entre vous, se sont beaucoup questionnés;  il y a eu toutes sortes de réactions émotives chez mes enfants; des bonnes et des moins bonnes.   Je m’attendais à des réactions de votre part.

Parfois, il y a des mots que j’utilise qui semblent drôlement vous questionner; c’est voulu dans la Volonté de votre Père du ciel.   J’utilise parfois des expressions peu connues, disons peu courantes, c’est parce que je tiens beaucoup à vous réveiller.

  Je vous dis mes enfants que l’Eucharistie, c’est le Don le plus précieux pour le monde entier, le plus beau, le plus grand; c’est pourquoi j’en parle avec tout mon Cœur, c’est pourquoi j’ai utilisé et que  j’utilise des expressions moins communes, moins familières car il est temps, vraiment temps d’un grand réveil de votre part concernant ce grand Don si précieux de mon Cœur de Père pour toute l’humanité.

Je veux que l’on cesse de profaner mon Eucharistie.  

Je veux que l’on cesse d’en diminuer  sa  grande  importance  pour  vous  tous,  mes  chers  enfants.

J’aurais pu vous exprimer les choses autrement. Dans mes dernières vidéos, je vous mets à l’épreuve mes enfants pour voir si vous croyez en Moi.   Je ne suis pas obligé de parler comme vous aimeriez que je vous parle, j’ai bien droit de vous parler comme Moi je juge qu’il est bon de le faire. 


Ah!   Je vous ai surpris et peut-être très surpris, lorsque je vous ai dit: que la coutume qu’ont mes enfants de communier avec préférence dans les mains, j’ai dit que cette coutume, « qu’elle me puait au nez » pour vous exprimer à quel point cette coutume doit prendre fin, dans mon Église, parce qu’elle permet encore la profanation de l’Eucharistie.   J’aurais pu le dire bien

autrement, cela ne vous aurait, pour plusieurs d’entre vous, aucunement questionnés; et est-ce que vous auriez accordé autant d’intérêt à ce que je disais, si j’avais utilisé une autre expression comme, par exemple, cette

coutume ne me convient pas, cette coutume n’a jamais été ma Volonté mais la volonté des hommes.

Voyez, je vous ai mis à l’épreuve mes chers enfants.   Je savais ce que vous penseriez, car je connais le fond de vos cœurs et je savais que plusieurs de mes enfants douteraient de mon message, seulement à cause de cette expression.   Voyez mes enfants, comme il est difficile pour vous de bien discerner mes Paroles!   Je n’ai jamais voulu que l’on communie dans les mains, cela n’est que la volonté humaine.  

Lorsque mon Esprit Saint sera extrêmement puissant dans tous vos cœurs et accueilli avec grand amour et respect, par vous tous mes enfants, vous verrez l’importance de vivre pleinement abandonnés dans mes Volontés.  

Lorsque vous serez complètement abandonnés dans mes Volontés, aucun de mes enfants fera à sa tête, vous serez obéissants à mes demandes par amour pour Moi votre Dieu et aussi par reconnaissance pour tout ce que je vous ai donné et que je vous donnerai encore.

J’insiste beaucoup présentement envers mes prêtres et mes évêques, car je tiens beaucoup à l’unité de mes enfants dans mon Église.   Unité, non pas dans la volonté humaine dont je ne désire mais que dans ma Volonté.   Je crois que l’on n’a pas encore saisi l’importance de vivre dans ma Divine Volonté.   Je vous ai déjà dit, que je souhaite faire de vous de nouveaux St-Paul convertis; cela est si important pour relever mon Église, pour ramener à Moi plusieurs de mes enfants encore loin de Moi et de mes Paroles d’Évangile, de mes Paroles de mon Cœur de Ressuscité.   Je sais, je n’ai pas toujours l’air à encourager mes prêtres et mes évêques, mais plutôt de les reprendre, de leur dire ce qui se passe présentement, de leur rappeler la situation actuelle particulièrement au Québec.   Je sais cela, que ce n’est pas drôle ou pas du tout intéressant de se faire rappeler que les choses, beaucoup de choses dans mon Église, ne vont pas très bien.   Je sais que plusieurs vous en êtes conscients parce que vous le vivez, et d’autres on dirait ne voient pas ce que je vois qui va mal dans mon Église et qui a besoin d’être amélioré, changé, remis à l’ordre.

C’est parce que je vous aime que je vous ai parlés comme je l’ai fait ces dernières semaines avant Noël  2011.   C’est parce que je vous aime que je m’adresse à vous et que je veux continuer à m’adresser à vous.  

Ne croyez pas que je suis contre mon pape, que je suis contre les évêques ou mes prêtres.  

  Ah! Non, je les aime tant et je veux tant le salut de leur âme, qu’ils soient de grands saints parmi vous; mais pour cela, ils doivent eux aussi vivre leur purification dans leur cœur.

Comment pourrais-je dire que je suis votre Dieu si je ne vous dérangeais pas dans vos mœurs, dans vos coutumes, dans vos habitudes liturgiques, dans vos manières de faire.   Comme je l’ai déjà dit, j’aimerais vous dire que des mercis d’être des ouvriers à ma vigne.   Lorsque vous ferez davantage mes Volontés, alors j’aurai de bonnes raisons de vous remercier et de vous être reconnaissants, mes enfants, au service dans mon Église.   Au travers de vos frères et de vos sœurs dans l’Église, je vous dis parfois des mercis et des encouragements, mais est-ce que vous m’avez entendu?   Je ne suis pas toujours en train de vous dire ce qui va moins bien.  

Ne soyez pas sur la défensive car cela ne vous sert à rien.   Accueillez ma Vérité, elle est là pour vous convertir en profondeur et pour vous faire comprendre toute l’importance de m’obéir, de faire mes Volontés.  Je suis votre Dieu d’Amour, un Dieu d’Amour qui vous montre le droit chemin à suivre; essayez donc d’accueillir ce que je vous dis avec votre cœur, d’abord avec votre cœur. 

Que mes paroles brûlent vos cœurs par la puissance de l’Esprit Saint qui descend sur vous lorsque vous m’écouter et que vous me regardez!  

Oubliez qu’elle est mon instrument; ce n’est pas elle qui compte devant vous, mais ce que je vous dis par la puissance de l’Esprit Saint.  

Regardez mes serviteurs, prêtres et évêques, tous mes enfants qui, actuellement dans l’Église, ont le grand don de prophétie, des charismes de guérison, de libération et même de délivrance!  Regardez ce que j’ai fait de beau, en certains de mes enfants, mes tout petits, mes petits riens méprisés, mes petits riens rejetés, mes petits riens incompris, mes petits riens abandonnés, si souvent abandonnés!

Regardez ce que l’on est en train de détruire, par la volonté humaine, au lieu de se réjouir de tous ces cadeaux précieux de mon Cœur de Père.  Combien de temps encore allez-vous repousser mes prophètes, je vous le demande?   À quoi cela vous servira-t-il?   La

Parole d’Évangile, elle vous a été donnée comment, par qui?    Vous, mes serviteurs, vous la connaissez bien la plupart d’entre vous.  Comment se fait-il que vous croyez à mon Évangile qui est puissance de mon Esprit Saint, Parole donnée par qui?   Je vous ai demandé : N’est-ce  pas  que  tout  a  été  révélé par mes prophètes autrefois?

 

Et mon Esprit Saint, il est vivant, oui ou non?  Il est sur vous, oui ou non?   Il est dans mon Église, oui ou non?   Il est parmi vous n’est-ce pas?  Alors, pourquoi vous repousser tant encore mes prophètes?   Ils sont porteurs des Paroles de mon Esprit Saint, tout comme les prophètes d’autrefois!   Pourquoi cela serait différent, parce que nous sommes rendus en 2012? 

Vous dites que vous croyez à l’Esprit Saint, alors ne faites pas que le dire, prouvez- le Moi.   Il faut la vivre n’est-ce pas, ma Parole d’Évangile!   J’ai dit ne méprisez pas le don de prophétie.  

N’est-ce pas ?   Est- ce bien ce que j’ai dit?   Combien de fois avez-vous entendu cette parole d’Évangile depuis que vous êtes prêtres, évêques et vous, mes autres fidèles?  Combien de fois?   Est-ce que j’ai dit cela inutilement ou bien si vous allez décider que cette Parole doit être vécue dans mon Église pour sauver des âmes en plus grand nombre? 

Comme je vous ai joué un tour par la puissance de mon Eucharistie, puissance de mon Esprit Saint, dans le cœur de mes petits enfants!  Certains d’entre eux je leur ai tant donné du Feu de mon Amour qu’ils se sont complètement abandonnés.   Ils ont accueilli toutes mes Paroles au fond de leur cœur avec si grand respect, avec reconnaissance. 

Oui, je leur ai tant donné que vous avez été saisis, mes enfants, de l’agir de mon Esprit Saint en mes enfants de Lumière, en mes enfants au grand don de prophétie et ayant de grands charismes. 

Oui, cela dépasse l’en-ten-de-ment  humain, ce que je peux donner par ma Sainte Eucharistie, Jésus bien vivant parmi vous mes chers enfants.   Jésus si vivant en certains de mes enfants, tellement Ressuscité dans certains cœurs de mes enfants débordant de Lumière que Satan, dans mon Église, commence à être mal pris.  

Je suis en train de chasser les ténèbres dans vos cœurs, dans certains cœurs, car Satan a réussi à s’y loger dans vos pensées et vos pensées influencent votre cœur d’où sortent des paroles, des gestes de méchanceté, de révolte, de colère, de la jalousie, de la vengeance, de la rancune. 

Laissez-Moi vous donner ma Lumière de plus en plus.

 Laissez-Moi vous guérir, je ne désire que votre bien, la libération du mal de mon Église, que le Notre Père puisse s’accomplir; mais j’ai besoin de vos « OUI » d’amour envers Moi votre Dieu. 

Laissez- Moi répandre mon feu et parler à tous mes enfants.

 Je ne vais pas crier; non, cela n’est pas nécessaire.   Je ne veux pas m’imposer, ni vous arracher des micros dans vos paroisses; non, mais je vais aller frapper à votre porte et être peut être un peu insistant, car je veux sauver mon Église.  J’ai de grands désirs.  Ne sont-ils pas devenus un peu les vôtres et les nôtres?  Je vous le demande.   Je veux tant vous aider.


J’ai tout préparé mon plan d’Amour; il est parfait pour mon Église, pour vous tous mes enfants; mais j’ai besoin de vos « OUI », que vous ayez confiance en Moi, à ce que je veux faire au travers mes choisis fidèles à mon Amour, abandonnés dans mes Volontés.   Acceptez qu’ils puissent être des guides de ma Lumière sur votre route, sur votre chemin : paroissiaux, de prêtrise, ecclésiaux et personnels de vie.

J’insiste depuis quelques années, j’ai envoyé plusieurs prophètes, importants à mes yeux, pour parler à mon peuple; beaucoup les ont repoussé, beaucoup n’ont pas voulu accueillir la nouveauté, cette grande effusion de mon Esprit Saint qui se manifeste, avec de plus en plus de Force maintenant, sur la terre

parmi vous dans mon Église.   Je le fais par Amour pour vous tous.   Mais qu’avez-vous fait de toutes mes Paroles que je vous ai données parfois pour vous prévenir de ce qui est en train d’arriver actuellement dans mon Église? Je parle de cette apostasie qui est présente maintenant, de plus en plus fortement dans le monde entier. 

Je vous envoie des prophètes et de saints prophètes pour vous parler et beaucoup encore font la sourde oreille.   Beaucoup sont indifférents encore à mes messages, mais quand  je vais illuminer vos consciences, vous tous mes enfants, vous ne pourrez jamais dire que Dieu vous avait abandonnés à vous-même pour vous prévenir, et de vous demander de vous convertir davantage même si vous êtes déjà sur le chemin de la conversion, plusieurs d’entre vous.  

Je suis conscient, Moi votre Dieu, que la majorité de mes enfants, dans le monde, ne sont pas habitués de m’entendre leur parler; ne sont pas habitués aux Vérités, d’entendre mes Volontés par des prophètes livrant mes Paroles.  Je suis conscient que c’est un apprentissage pour vous mes enfants.

   Je suis conscient que de ne pas douter, en mes Paroles, que cela n’est pas un automatisme, que cela est un apprentissage pour vous.

Je suis conscient de même que de vouloir parler à mes enfants, mon petit reste de fidèles dans mes paroisses, que cela demande une préparation envers mes enfants qui n’ont pas l’habitude, qui n’ont jamais pu avoir


l’habitude, la très grande majorité d’entre eux, de mon p’tit reste, de pouvoir écouter mes paroles prophétiques au travers des messagers, des messagères, de mon Cœur de Père ou de mon Fils Jésus ou de la Vierge Marie; tout cela par la puissance de l’Esprit Saint, évidemment.

Ne croyez-vous pas que je suis capable aussi de délicatesse envers mes enfants?

Comme je l’ai dit, je ne vais pas m’imposer dans mes paroisses; je n’ai pas l’habitude de le faire.


Combien de fois, j’ai retroussé chemin; pouvez-vous vous imaginer combien de fois, j’ai voulu vous combler de grâces et de mes Paroles, mais que j’ai dû changer d’idée et ne pas vous parler, car vos cœurs ne m’avaient pas dit « oui » pour m’accueillir.   Si peu de prêtres ou de curés ou d’évêques ont accepté que mes prophètes parlent pour moi dans mes paroisses, cela est si rare au Québec et ailleurs.

Mes prophètes doivent quasiment se cacher pour parler en mon Nom.

Mais j’ai trouvé un nouveau moyen; c’est derrière la caméra maintenant.   Cela est bien utile et moins fatiguant pour mes prophètes, ils n’ont pas à faire des centaines de kilomètres pour aller parler, en mon nom, dans des rassemblements chrétiens, où l’on se dit discrètement que l’un de mes prophètes va venir parler.  

Mes prêtres, mes évêques, je ne veux pas vous faire de reproche; mais que j’ai hâte, que j’ai hâte de vous voir m’accueillir, je suis vivant en ton frère, en ta sœur, si vivant en les prophètes, n’aie pas peur de moi, de ce que je vais te dire, car je que je vais te dire, souviens-toi, c’est toujours parce que je t’aime et que je veux que l’AMOUR RÈGNE DANS TOUS LES CŒURS DANS MON ÉGLISE. 

MES PRÊTRES, MES ÉVÊQUES, LORSQUE VOUS SEREZ ENFIN CONVAINCUS QUE JE VOUS PARLE, LÀ DEVANT VOUS, PAR MON INSTRUMENT ABANDONNÉ sous la mouvance de mon Esprit Saint. Lorsque vous serez convaincus vraiment convaincus, vous n’aurez pas peur de ce que je pourrais dire encore et encore, au travers n’importe quel instrument abandonné et obéissant à mon Cœur de Père. 

En attendant que vos cœurs s’ouvrent, vous savez, ils portent tous la croix de la persécution, du mépris, du rejet, de l’indifférence, de la  jalousie, de  l’égoïsme  et  même de la vengeance.

Ils portent tout cela, en union avec Moi votre Dieu d’amour et mon Fils Jésus.  

Ils le font par amour pour Dieu, tout d’abord, et aussi pour vous car ils ont hâte, comme moi, que mon peuple soit guéri, libéré du mal et seulement amour, vraiment amour, enfin amour dans la Divine Volonté.  

VOIR LA VIDÉO

https://maranathajesus.net/2012/02/14/video-6-le-22-jan-2012-mecouter-avec-c-o-n-f-i-a-n-c-e-cest-grandir-dans-la-foi/

Maintenant Chrétien Magazine ;  http://www.chretiensmagazine.fr/2012/01/lucie-de-saint-hilarion-au-quebec-par.html