Dimanche 16 septembre 2012, mes enfants entrez donc dans ma demeure avec un «oui» total, sincère.

En ce dimanche du 16 septembre 2012

Mes enfants, voyez comme mes brebis sont dispersées et si loin de Moi encore!   Voyez que J’essaie de rassembler mon très petit reste qui a dit «oui» à mon Amour !   

Mes petits amours, Je suis le Chemin, n’est-ce pas? 

Alors, laissez-Moi vous aider à prendre la route dans ma Volonté totale où votre liberté n’aura plus d’intérêts personnels pour vous.  

En prenant ma route, celle de ma Divine Volonté, vous n’avez pas à craindre d’être privés de vos besoins fondamentaux. 

Au contraire, Je Suis là, présent doublement, pour vous aider à aimer davantage en accomplissant des actes d’amour pour répondre à mes projets d’Amour pour sauver des âmes, beaucoup plus d’âmes sur votre chemin de vie.

 Mes enfants, tous ceux qui me servent en union profonde avec Moi, Je ne peux les priver d’un confort nécessaire ou d’outillage pour mieux me servir.   Non, ils ne manquent de rien ces enfants de mon Royaume!

 Ayez pour objectif de me plaire par-dessus tout et de travailler à ma Vigne pour me faire glorifier et connaître de tous mes enfants de la terre.

Lorsque votre volonté, votre liberté que je vous ai donnée se fondera en la Mienne pour tout accomplir, que pour me plaire, alors vous vivrez mon premier commandement d’Amour.  

Mes petits enfants, Je vous invite à accorder de moins en moins d’importance à votre volonté, c’est-à-dire à votre «liberté» et à laisser place à accomplir vos actions par Moi et en Moi.   C’est cela vivre dans ma Divine Volonté.   Par votre union en Moi, lorsque votre Amour est sincère et profond, vous conduira à renoncer à bien des choses par de petits sacrifices matériels ou d’ordre moral; mais votre récompense dans les cieux sera plus grande et plus méritoire.

 Mes petits, n’oubliez pas, que Ma main d’Amour est posée sur vous, si souvent sur votre petite tête d’enfant afin de vous rassurer en toutes circonstances.   Mon Esprit Saint vous visitera.  

Amen, Je vous le dis, Je vous aime tendrement et Je mets mon espérance en votre abandon.   Merci de me suivre et de croire en Moi.  

Votre Divin Père de toute Éternité.

——————-

 

* * * * * * * * * * * * * *