Il est temps d’un grand réveil concernant ce grand Don si précieux de mon Cœur de Père .(…)mes enfants que l’Eucharistie, c’est le Don le plus précieux pour le monde entier, le plus beau, le plus grand; c’est pourquoi j’en parle avec tout mon Cœur.

TEXTE CI-BAS

 EXTRAIT VIDÉO  6 

C’est une raison de plus qui a fait, que j’ai tardé *** à vous donner d’autres messages, à vous donner d’autres Paroles.  

Je sais que certains d’entre vous, se sont beaucoup questionnés;  il y a eu toutes sortes de réactions émotives chez mes enfants; des bonnes et des moins bonnes.   Je m’attendais à des réactions de votre part.

 Parfois, il y a des mots que j’utilise qui semblent drôlement vous questionner; c’est voulu dans la Volonté de votre Père du ciel.   J’utilise parfois des expressions peu connues, disons peu courantes, c’est parce que je tiens beaucoup à vous réveiller.

Je vous dis mes enfants que l’Eucharistie, c’est le Don le plus précieux pour le monde entier, le plus beau, le plus grand; c’est pourquoi j’en parle avec tout mon Cœur.

C’est pourquoi j’ai utilisé, et que  j’utilise, des expressions moins communes, moins familières car il est temps, vraiment temps d’un grand réveil de votre part concernant ce grand Don si précieux de mon Cœur de Père pour toute l’humanité.

 

Je veux que l’on cesse de profaner mon Eucharistie.   Je veux que l’on cesse d’en diminuer  sa  grande  importance  pour  vous  tous,  mes  chers  enfants.

J’aurais pu vous exprimer les choses autrement. Dans mes dernières vidéos, je vous mets à l’épreuve mes enfants pour voir si vous croyez en Moi.   Je ne suis pas obligé de parler comme vous aimeriez que je vous parle; j’ai bien droit de vous parler comme Moi je juge qu’il est bon de le faire. 

Ah!   Je vous ai surpris et peut-être très surpris, lorsque je vous ai dit que la coutume qu’ont mes enfants de communier avec préférence dans les mains, j’ai dit que cette coutume, « qu’elle me puait au nez » pour vous exprimer à quel point cette coutume doit prendre fin, dans mon Église, parce qu’elle permet  encore  la  profanation  de  l’Eucharistie.   J’aurais pu le dire bien autrement, cela ne vous aurait, pour plusieurs d’entre vous, aucunement questionnés.  Et est-ce que vous auriez accordé autant d’intérêt à ce que je disais, si  j’avais  utilisé  une autre expression comme, par exemple, cette coutume ne me convient pas, cette coutume n’a jamais été ma Volonté mais la volonté des hommes.

 

Voyez, je vous ai mis à l’épreuve mes chers enfants.   Je savais ce que vous penseriez, car je connais le fond de vos cœurs et je savais que plusieurs de mes enfants douteraient de mon message, seulement à cause de cette expression.   Voyez mes enfants, comme il est difficile pour vous de bien discerner mes Paroles! ****