Prions ensemble pour les âmes sacerdotales

Prions pour les prêtres et les évêques tous ensemble en union de prière.

 

images

(Il est possible d’utiliser chaque partie pour prier un chapelet des mystères douloureux, et la dernière partie pour une prière finale).

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie, mère des prêtres, pendant L’AGONIE de votre divin Fils à Gethsémani, et je vous en conjure, par cette douleur et celle de Jésus, obtenez à tous les évêques et à tous les prêtres la grâce d’une grande pureté d’intention dans leurs rapports avec les âmes et dans leur apostolat, et les secours dont ils ont besoin dans leurs agonies intérieures.  Ave Maria.

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie, mère des prêtres, pendant que Jésus fut lié, traîné de tribunal en tribunal, souffleté, ridiculisé, et je vous en conjure, par cette douleur et celle de Jésus, obtenez à tous les évêques et   tous les prêtres de ne jamais rougir de Jésus-Christ, de ne jamais dissimuler leur état de vie,  » mais de se montrer en tout Serviteurs du Christ et intendants des mystères de Dieu » (1 Co 4,1), et comme tels serviteurs de leurs frères.  Ave Maria.

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie, mère des prêtres, pendant l’horrible FLAGELLATION de votre divin Fils, et je vous en conjure, par cette douleur et celle de Jésus, obtenez à tous les évêques et à tous les prêtres, l’esprit de pauvreté, de pénitence et de mortification, et la grâce de la chasteté parfaite,pour être le sel de la terre, de dignes ministres de l’Eucharistie et des consacrés au service de l’Église universelle.  Ave Maria.

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie, mère des prêtres, pendant que Jésus fut COURONNÉ D’ÉPINES, couvert de crachats, accablé de coups et d’injures, et je vous en conjure, par cette douleur et celle de Jésus, gardez tous les évêques et tous les prêtres de l’esprit du monde (Jn 17), préservez les de l’orgueil, de l’ambition, de la vaine gloire, et faites-leur trouver dans leur consécration au service de Jésus et de leurs frères « la plénitude de la joie » ( Jn 15,11)., Ave Maria.

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie, mère des prêtres, lorsque vous avez accompagné sur la voie douloureuse votre divin Fils, PORTANT SA CROIX, hué par la foule et se dirigeant vers le Calvaire pour y être crucifié; et je vous en conjure, par cette douleur et celle de Jésus, donnez à l,Église des prêtres humbles et obéissants, généreux et forts, portant allègrement le fardeau de la prédication de la Parole, de l’administration des sacrements, surtout ceux du Pardon et de l’Onction des malades. Ave Maria.

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie mère des prêtres, pendant les heures d’AGONIE ET D’INDICIBLES SOUFFRANCES de votre divin Fils SUR LA CROIX où vous l’avez contemplé couvert de plaies et tout sanglant, et je vous en conjure, par cette douleur et celle de Jésus, obtenez à tous les évêques et à tous les prêtres la grâce d’un oubli total d’eux-mêmes, d’une grande ferveur dans la célébration du Saint Sacrifice de la Messe et de la Liturgie des Heures avec le respect des normes établies par l’autorité compétente, et de prêcher par la parole et l,exemple « Jésus crucifié » (1 Co 2,2). Ave Maria.

Je m’unis à la douleur de votre Coeur Immaculé, Marie mère des prêtres, quand, DESCENDANT DU CALVAIRE, vous vous êtes enfermée dans la solitude en attendant la Résurrection de votre divin Fils, et je vous en conjure, par cette douleur et le mystère d’anéantissement que vécut Jésus le samedi saint, obtenez à tous les évêques et à tous les prêtres le don de l’oraison, une foi et une confiance inébranlables en Jésus ressuscité, une parfaite docilité au Saint-Esprit et un sincère attachement de coeur et d’esprit au magistèere de l’Église, « Lumière des nations » et « Joie et Espérance du monde ».  Ave Maria.

coeur douloureux et Immaculé de Marie; priez pour nous qui avons recours à vous.

Imprimatur, le 5 novembre 1976, Albert Sanschagrin, o.m.i. Évêque de Saint-Hyacinthe.