On piétine sur le Corps de mon Fils Bien-Aimé.

Est-ce à cause d’accommodations raisonnables?

On ne veut pas perdre des fidèles, trop les déranger dans leur nouvelle coutume de communier dans les mains, dans une seule main.

Savez-vous pas qu’il n’y pas, à mes yeux, 56 moyens d’accueillir réellement l’Eucharistie avec respect, très grand respect?

DSCF3821

Le 16 Juin 2008 – (E.S.M.) – Ce n’est évidement pas la première fois, mais là, c’était spectaculaire, et les médias internationaux l’ont relevé et souligné : hier, lors de la messe célébrée à Brindisi par Benoît XVI, les fidèles qui voulaient communier de la main du pape devaient se mettre à genoux et recevoir l’hostie sur les lèvres.

(Suite du message de Dieu ci-bas).

 Il n’y en a qu’un seul; mais il n’est plus à la mode, même dans mes paroisses. Depuis plusieurs années on a de nouvelles coutumes.

On accueille l’Eucharistie avec si peu de respect.

On piétine sur le Corps de mon Fils Bien-Aimé. Malheureusement, il n’y a pas de petits chiens pour se régaler de toutes les parcelles des Hosties consacrées, tombées sur les planchers de mes paroisses. Dommage ils pourraient, eux aussi, être purifiés.

Comme on a peu de considération pour ce que Je vous ai donné de plus précieux de mon Cœur!

Mon fils Jésus est vraiment vivant dans l’Eucharistie, qu’avez-vous fait de lui?  

Que faitesvous encore de lui?

Vos coutumes, cette mauvaise habitude de m’accueillir dans vos mains, mes enfants, m’offense tant.

J’arrive dans votre cœur, le cœur tout en peine au lieu de me réjouir de me donner à vous mes enfants. De quoi avez-vous peur, mes prêtres, pour expliquer à mes enfants de m’accueillir par le seul moyen qui me plaît?

Vous le connaissez ce moyen, sur la patène de la langue de mes enfants; cette langue qui a tant besoin d’être purifiée.

Qu’attendez-vous pour faire ces changements dans la manière de distribuer mon Eucharistie?

Savez-vous toute la peine que J’ai, Moi votre Dieu, de vous voir mes prêtres me donner Corps et Âme, pleine Divinité Sacrée dans les mains de mes enfants, au lieu de sur leur langue?

C’est comme si on banalisait le plus grand mystère de votre Dieu; c’est comme si on en diminuait toute l’importance!

 Vous rendez-vous compte de la gravité des conséquences de me donner dans les mains des fidèles?

 Comme Je l’ai dit, s’il y avait au moins des p’tits chiens pour ramasser les restes du Corps de mon Fils Bien-Aimé; cela me consolerait au moins un peu.

«LES ACCOMMODATIONS RAISONNABLES»

Je veux en faire un feu ardent et les brûler dans la géhenne. J’en ai rien à faire de ces accommodations pour plaire à mes fidèles!

Qu’attendez-vous pour n’agir que pour plaire à votre Dieu?

     Il y a tant de désordre dans mes paroisses, c’est le laisser-aller : le manque de modestie, le manque de respect de l’Eucharistie. On bavarde tellement devant mon Eucharistie.

On a même blasphémé devant le très Saint Tabernacle, dans certaines de mes paroisses.

(Voir vidéo 4 sur ce site pour plus de détails).