Pas toujours facile d’accueillir Ma Vérité, mais elle vous sauvera!

(Message du 25 février 2016, partie 2)

Mes chères âmes sacerdotales à mon Divin service, vous savez bien que mes enfants ont besoin de me sentir vivant à leur côté, de se sentir consolés, compris, rassurés, guidés, aimés profondément, intimement en leur cœur par leur Dieu d’Amour.   C’est pourquoi il a été nécessaire et indispensable, pour le salut de toutes les âmes de mes enfants de mon Église, que ma Parole soit mieux connue ainsi que mon Amour par la grande effusion de mon Esprit Saint donné au monde par les vrais prophètes de ce temps pour la conversion du monde. 

Il me faut à tout prix, tout vous donner pour le salut des âmes, mais de grâce, Je vous prie avec Amour de bien vouloir collaborer avec Moi mes enfants, mes prêtres, mes évêques, mes vrais prophètes. 

  Unissez-vous dans la confiance, dans la prière!

   Laissez tomber vos différences, accueillez-vous les uns les autres. 

Aimez-vous au lieu de vous méfier les uns les autres! 

  Soyez exemple de mon Évangile, des modèles d’amour pour mon petit reste dans mon Église, envers tous mes enfants que J’appelle à me suivre et qui se sont éloignés de Moi. 

  Soyez des modèles de mes commandements!

Convertissez-vous! 

Votre orgueil est une nuisance à mon agir en mon peuple, en les âmes, comprenez-le bien chacun de vous mes enfants.  Pas de domination sur les autres par aucun de vous, encore moins par ceux qui me servent dans mon Église!

Ô mes âmes sacerdotales, cessez de mépriser si souvent mes vrais prophètes et ma Vérité.

Oui, Je sais, ce n’est pas mieux ce que font certains de mes fidèles en Église qui ont parfois la tendance de parler contre vous mes prêtres, mes évêques et d’avoir de piètres opinions parfois de vos sermons ou de vos agir.  

Pas facile pour eux, mes fidèles fervents, d’accepter de se sentir brimés de certains de leurs droits en Église.  Par exemple : le droit de communion dans la bouche, sur la langue, à genoux, à cause de l’abus d’autorité par certains de mes prêtres en Église répugnant ce rituel qui m’est si cher dans ma Volonté depuis toujours. 

On leur ordonne de M’accueillir dans la main et debout, souvent d’un ton sévère et pour être certains que cela se fasse davantage, on empêche les fidèles de s’approcher souvent des seules balustrades ayant demeurées en mes Églises.  Par exemple : présentement depuis quelques temps, à la Basilique à Ste-Anne-de-Beaupré.

 J’ai honte de cela mes prêtres, mes évêques, d’une telle décision contraire à mon Amour envers mes fidèles fervents.

Lorsque vos agir ne sont pas toujours conformes avec les règles ecclésiales établies dans mon Église, vous perdez la confiance de mes fervents fidèles, leur amour et l’unité en Église est brisée. 

Des fidèles perdent confiance en vous mes prêtres, mes évêques. 

Oui, on vous a jugés et critiqués bien des fois, mais est-ce que vous aussi vous le faites, à l’occasion, envers mes fidèles?

  Essuyez les revers de vos décisions néfastes dans mon Église! Parfois vous le méritez bien, mais cela est une grande désolation dans mon Église.  Si au moins ceci peut vous amener à vous humilier davantage devant votre Seigneur Dieu et tout mon peuple en Église.  Alors enfin, Je n’aurai pas parlé pour rien envers vous tous! 

Ô peuple fidèle, pardonnez les infidélités de certains de mes prêtres en Église, Je vous en prie! 

Aimez- les mes prêtres malgré toutes vos souffrances endurées pour eux! 

Convertissez-vous davantage, recherchez l’unité avec mes serviteurs sacrés.

Votre crédibilité, mes prêtres, mes évêques, envers les fidèles dépend aussi de votre foi en Moi, de vos attitudes, du respect, de la compréhension et de la compassion, que vous n’avez plus toujours envers les fidèles. 

Cessez de parler contre mes enfants en Église, tout en les considérant avec plus de charité, et vous pourrez vous dire silencieusement que vous avez compris mon Évangile, que vous m’aimez, que vous transpirez ma Présence!

Pardonnez à mes pauvres enfants, mes prêtres, qui vous ont fait du tort!

 Ne vous vengez point sur mes prophètes qui proclament mes Paroles de Vérité pour la conversion du monde et pour vous redresser avec fermeté pour Moi!

  Ne vous servez pas de vos nombreuses connaissances en parlant aussi contre mes vrais prophètes avec habileté, par un langage maquillé, lorsque c’est plutôt difficile pour vous d’accueillir mon Esprit Saint au travers eux mes enfants de ma Lumière!   Ils sont importants à mes yeux autant que vous.  

Mes enfants, soyez humbles, de plus en plus humbles, cela est nécessaire et primordial pour me servir et me faire aimer et connaître. 

Mes enfants, mes fidèles, cessez donc vous aussi de parler contre mes prêtres, mes bons prêtres et le pape, votre pape, cela n’est pas digne des baptisés, des chrétiens en Église. 

(Suite à venir…)