Suivre la mode ce n’est pas Me suivre…Jésus

 

Suivre la mode ce n’est pas Me suivre Mes enfants, c’est suivre l’esprit du monde.

 

Lorsqu’on M’aime vraiment et qu’une âme désire me suivre, elle doit se détacher de l’esprit impur de ce monde qui a été assailli, attaqué par Satan et ses démons qui influencent encore vos habitudes de vie.   Beaucoup de mes enfants tombent dans le péché de l’immoralité, de la séduction du monde par des modes si grotesques qu’ils en perdent la pureté de leur âme, de leur corps et se dirigent vers l’enfer au jour de leur mort. 

C’est grave ce péché, à mes Yeux; car en plus, il fait tomber d’autres enfants de mon Royaume dans les mêmes vices, les mêmes impuretés, les mêmes modes insensées de ces temps.

  Dépêchez-vous mes enfants de vous convertir davantage!   Réveillez-vous et rendez-vous compte du danger qui vous guette et changez de vie en modifiant vos habitudes vestimentaires immodestes à mes yeux, mais à la mode aux yeux de ce monde.  Ne cherchez qu’à Me plaire et non plus de plaire à tous et chacun dans le monde!

Mesdames, mesdemoiselles, portez les jupes et les robes non fendues et de longueur raisonnable, un peu amples, non moulantes.  De même, elles doivent être d’un minimum de deux pouces en bas des rotules de vos genoux et même plus longues.   Ainsi, on ne verra plus vos arrières cuisses lorsque vous vous penchez en avant.   Vous serez aussi davantage à l’aise dans vos mouvements et votre homme ne sera pas jaloux des regards vicieux d’autres hommes posés sur vous lorsque vous êtes immodestes en jupe courte, sexy et moulante. 

Il vous faut apprendre à cesser la provocation sexuelle par votre corps et la séduction.  Aussi, il est de votre devoir de femme, de mère et de grand-mère de donner ce bon exemple aux petites filles, aux adolescentes et autres femmes dans le monde.  C’est cela la vraie modestie, celle que vous devez avoir, celle qui concerne ce qui est en bas de votre taille et qui est salutaire pour votre âme.

Cessez de porter des vêtements moulants, des vêtements transparents, des vêtements décolletés, des vêtements qui dévoilent votre dos nu, vos épaules, des vêtements troués, déchirés et votre buste dénudé partiellement ou totalement devant les autres.  Soyez prudence lorsque vos hauts, chandails et chemisiers sont à la limite de la modestie à mes yeux, car on peut y voir encore votre buste lorsque vous vous penchez en avant.  Lorsque vous êtes assises et debout, vos encolures doivent éviter d’être trop dégagées du cou et descendues en bas de vos os des clavicules pour éviter que l’on voit vos rondeurs naturelles pour nourrir les bébés. 

Personne ne doit voir la fente visible entre vos seins, ni vos rondeurs que vous soyez fortes ou pas du tour de buste.  Suis-Je assez clair pour vous maintenant?

Voyez Ma mode pour vous, n’est pas celle que le monde véhicule par la mode moderne des designers de mode dans les boutiques pour femmes et enfants.   Pas d’excuse devant Moi votre Roi, fabriquez ou faites ajuster et confectionner vos vêtements sur mesure, si vous n’en trouvez plus en boutique, en friperie, dans les Saint-Vincent-de-Paul, dans les vêtements recyclés.  Cherchez-les, il en reste encore un peu, donnez-vous cette peine pour Moi, pour Me plaire tout d’abord, il faut parfois les modifier un peu par un couturier, une couturière.

Avoir la foi, c’est rejeter la mode immodeste; avoir la foi, c’est garder son corps habillé convenablement à mes Yeux en tout temps et en tous lieux.  Elle ne peut être la nudité et encore moins les camps de nudistes, une horreur à Mes yeux.  Avoir la foi doit transpirer par tout votre être, car J’y Suis en tout votre être, Je Suis Temple du Saint-Esprit en vous.  Celui ou celle qui ne respecte pas la modestie qui est nécessaire à son corps et son âme offense Dieu qui habite en lui, en elle.

Quiconque me reçoit à la Sainte Messe, accueillant mon Eucharistie, avec immodestie, par ses vêtements indignant mon Coeur, ne doit pas se présenter à Moi car on est en état de péché à Mes yeux.

  Mettez votre habit de noce pour Moi, car Je suis le Roi de l’Univers, votre Sauveur.  Je suis Dieu et Je mérite du respect de votre part.   Je vois votre orgueil, vos réactions négatives face à Mes demandes pour votre conversion dans la modestie, vos lenteurs à changer vos mauvais plis.

Mon sanctuaire n’est pas un lieu de théâtre, de cinéma, de spectacle, une place pour se faire dorer au soleil, ni un garage, un atelier, une salle de danse et encore moins un restaurant, un cirque, une loge maçonnique, une prison, un gymnase, une salle de commérages, de bavardages, de commerce. 

Vous vous comportez si souvent indignement et sans respect devant Moi, devant ma Sainte Présence, dans les assemblées dominicales.   Sans oublier tous vos commérages sans importance, me blessant le Cœur, le cœur de mes fervents chrétiens. 

Vous rendez-vous compte de vos agissements indignes devant Moi, en plus de taper sur les nerfs de ceux qui veulent prier calmement pour vous en Mon Église, en paroisse, dans les lieux de prières. 

Vous manquez tant de respect envers Moi et le prochain qui vous aime.

Suite à venir…