Ma Mère peut bien pleurer des sacrilèges…

Dimanche 27 mai 2018

Mes chers enfants, Je vous bénis de tout cœur, conservez ma Paix en toutes circonstances, même dans les tribulations de ces temps.  Je sais, ces temps sont de plus en plus difficiles pour vous, votre foi est mise à rude épreuve.  Vos vies sont bouleversées.   Vos familles sont souvent brisées.

 

De même, vous voyez les profanations et les sacrilèges se multiplier dans mon Église.  Ma Mère peut bien pleurer : ce sont des miracles de désolation par Ses statues, particulièrement en Guadeloupe.  Elle qui voit les sacrilèges dans des paroisses chrétiennes à travers le monde, devant Ma table eucharistique, elle veut vous rappeler le mal que vous propagez, même en paroisse, par des sacrilèges.  

Ces danses et musiques culturelles devant Moi ne me plaisent pas, elles empêchent le recueillement des fidèles, des prêtres; elles distraient, cela n’est point un signe de foi mais de déshonneur envers votre Dieu.   Souvent, elles n’ont rien à voir avec la prière mais avec un monde corrompu.   Quelle honte à Mes yeux, lorsqu’elles sont devant Ma Sainte table, lorsqu’elles sont en Mes paroisses où Je réside aussi dans le Tabernacle Sacré. 

Priez mes enfants, en réparation de toutes ces graves offenses à Mon Sacré-Cœur, demandant au Père Éternel, de faire cesser cette folie de l’ennemi contre mon Église catholique, contre Moi leur Dieu d’Amour. 

Mes lieux saints sont souvent des lieux de scandales, des lieux de vacarmes au lieu d’être des lieux de recueillement, de prière, de Sainte-Adoration, de chants religieux catholiques. 

On a tant perdu la foi en Mon Église et ce n’est point par des spectacles, en pleine messe, que l’on édifiera le cœur des fidèles en les distrayant de l’essentiel, c’est-à-dire, Moi en l’Eucharistie avec son essence profonde et sacrée.  Cela est insensé d’agir ainsi et de laisser agir, contre Moi, certains enfants en Mon Église.  On en tire que de vaines gloire, de l’orgueil.  

Lorsque évêques, prêtres, cardinaux, ne s’indignent plus beaucoup devant de telles offenses, croyez que la fin est tout proche, que l’on augmente la colère du Père Éternel, votre Père et Mon Père.

Pitié Père, ils ne savent plus ce qu’ils font! Pitié Père, ils sont notre honte par de tels gestes en Église! Pitié Père, pardonne-leur et raisonne les détracteurs de la foi, Satan agit en eux! Bénissez-les Père! 

Ah!  Pitié Père, de grâce pitié pour eux, tes pauvres enfants remplis d’orgueil, Ils te servent trop souvent en nous offensant gravement à nos yeux!  Comment peuvent-ils conduire en Vérité et adroitement ton troupeau dans la foi, lorsqu’on laisse tout aller à la dérive dans ton Église sans la défendre comme les premiers martyrs?   On te sert trop souvent, sans véritable amour, sans véritable foi en Dieu trinitaire.

Pitié Père d’Amour et miséricordieux, ils nous brisent le cœur, en trop grand nombre vos enfants, ceux que tu M’as aussi confiés, moi, ton Fils unique, ton Bien-Aimé!

Pitié, Je n’ai plus que ce mot à la bouche, pitié, pitié ô Père! 

  Consolez vos enfants fidèles à vous et qui souffrent en union avec Nous!  Père, rendez forts comme le roc vos enfants qui vous aiment, qu’ils soient doux et parfumés comme les roses, humbles comme Moi! 

Aidez-vos enfants à tenir bon dans la foi, par une foi inébranlable, une foi dans la prière constante, le rosaire gravé sur le cœur, votre miséricorde au bout des lèvres, priant sans cesse! 

Pitié Père Éternel, pitié Père Éternel, pitié Père Éternel par le Cœur Miséricordieux de Jésus et de Marie l’Immaculée!

Tendrement, Nous vous bénissions, enfants de notre Royaume, paix, paix et paix de votre Dieu!

Par ma servante du Québec, Lucie

Maranathajesus.net, site de votre Dieu d’Amour.

Parole Vivante du Ressuscité, du Père Éternel par la Puissance du Saint-Esprit sanctificateur, purificateur, libérateur.