Croyez à Mon Paraclet…le don de prophétie.

 

PREMIÈRE PARTIE DU MESSAGE DU 7 ET 8 OCTOBRE 2018


Mes enfants, imaginez-vous donc que J’ai encore des petites choses à vous dire. Je vous le dis, Je ne vais pas cesser de vous parler même si parfois on préfère que Je parle dans le cœur de Mes prophètes d’aujourd’hui, que pour eux-mêmes.  Le grand don de prophétie c’est pour le monde entier que Je l’offre généreusement.   C’est ainsi, non pas seulement pour avoir l’intimité d’un nombre restreint de Mes enfants, en leur âme, mais afin que Je puisse parler en Mon Nom à tout Mon peuple par Ma Lumière.  J’ai beaucoup d’âmes à sauver… tous Mes enfants vivant dans les ténèbres de leurs nombreux péchés.  Je suis votre Dieu de bonté, d’amour et de miséricorde, rien de moins et bien plus encore…d’une Puissance qui surpasse tout, toute imagination humaine.

À cause du péché d’orgueil, nombreux sont Mes enfants et serviteurs sacrés à la nuque raide, participant à éteindre le feu de Mon Saint-Esprit dans Mon Église.  Cela découle des conséquences de leurs péchés véniels et mortels. Je vous le dis et redis; cela est insensé de ne pas M’écouter davantage avec respect et foi, en ces temps de noirceur où s’acharne Satan pour détruire toutes les âmes et Mon Église catholique qui est gravement atteinte, présentement, dans sa crédibilité.  Elle vit, Mon Église, sa purification et cela est nécessaire.

Mon peuple est en grande perdition et ne croyez pas, mes prêtres de pouvoir les sauver vous-mêmes mes enfants, car vous manquez trop de foi pour y arriver en rejetant l’Agir, la Vérité, la Sagesse de mon Saint-Esprit que Je vous envoie par Miséricorde.  Moi seul peut tout pour mon peuple meurtri, dans les blessures de ses péchés d’où découlent de nombreuses et néfastes conséquences en leur vie, leur corps et leur âme.  La souillure, ce n’est que Moi qui peux l’arracher!  Ce n’est que Moi qui guérit les corps malades et les âmes miraculeusement selon Mes voies, Mes volontés. 

Mes pauvres serviteurs sacrés, vous finirez par être saisis vivement par Moi, par la Puissance de Mon Saint-Esprit; Je vous le dis, c’est la Vérité.

 Vous serez ébranlés plus fortement que par les ouragans qui font rage dans le monde, vos cœurs trembleront devant Mon agir.

Mes soldats d’amour, priez pour Mes serviteurs sacrés, avec persévérance, ils font tant pitié dans

leurs misères spirituelles.

 Il semble que Je sois trop dérangeant encore, pour ceux qui préfèrent leurs lois, leurs règlements de communauté, leurs autorités avec des mentalités d’austérité si grande, qu’aucune porte ne peut s’entrouvrir dans leur esprit, leur âme et leur cœur pour accueillir pleinement la Puissance de Mon Saint-Esprit, Ma Vérité.  

On aime, par orgueil, les pouvoirs, les principes plus que Mes Volontés, les idéologies même spirituelles pour réfuter encore davantage la puissance de Mon Saint-Esprit et les événements surnaturels, en ce monde, qui ne s’expliquent même pas scientifiquement, humainement tant c’est grandiose de votre Dieu, comme la danse du soleil à Fatima, Mes enfants.

C’est comme si on ne croyait pas à la grandeur, à la largeur, à la hauteur, à la profondeur, à

l’immensité de Mon Amour et de Ma Miséricorde donnés au monde actuel pour son salut.

Peuple de peu de foi, peuple à la nuque raide, peuple incrédule, peuple insouciant, peuple négligeant, peuple imbu de lui-même ne croyant même pas à la grandeur et l’importance réelle de la Puissance de Mon Saint-Esprit sur la terre, en mes enfants choisis, pour vous parler en mon Nom très Saint.  

Peuple, réveillez-vous, vous dormez encore dans votre faible foi!   

Vous finirez par avoir honte de vous-mêmes devant ceux qui croient en la Puissance de mon Saint-Esprit manifesté en ce monde par de nombreux signes et miracles à venir.

  Ils seront si nombreux ces miracles et manifestations surnaturelles pour augmenter votre foi si tiède envers Moi et le Saint-Esprit.   De même, ces miracles à venir seront pour guérir les malades qui crient et crieront, encore vers Moi, leurs souffrances avec un cœur plein de repentance.  Que Ma Volonté soit faite pour mes enfants malades, tant malades! 

 J’ouvrirai vos yeux aveuglés par l’orgueil de vos présomptions, de vos suffisances, de vos laxismes, de votre vanité, de vos obstinations, de vos prétentions, de vos égarements, de vos duretés de cœur et d’esprit et de votre supériorité, en vos âmes, pour Mon Église.

Je Suis la TÊTE DE L’ÉGLISE et non pas vous, mes serviteurs sacrés, mes

enfants, auriez-vous oublié cette Vérité si importante?

(Suite à venir, message en trois parties).