Mes pauvres petits prêtres…

 

Ô prêtres de Mon Église, 

Ô, prêtres que J’aime tant, ne voyez-vous pas combien Je vous aime et combien Je tiens à votre salut éternel!

Pourquoi tant de réticence concernant certains de Mes messages qui vous invitent à l’Amour et à la Vérité de Mon Père l’éternel?

Notre Miséricorde déborde pour vous présentement davantage qu’autrefois; Je vous en prie accueillez-là totalement tandis qu’elle s’intensifie encore avant Mon Second Retour.  Je vous tends la main et le cœur; c’est pourquoi, Je vous envoie Mes enfants de Lumière sur votre route.

Regardez avec reconnaissance la bonté de Mon cœur et du cœur de votre Père des cieux pour vous, Mes serviteurs sacrés.

Ne craignez point d’entrer en profondeur en notre intimité car cela est libérateur, guérison, et voie de la sainteté, comme les grands saints et saintes l’ont vécue autrefois et envers qui vous manifestez souvent de l’admiration.

Je sais, Je vous bouscule en quelque sorte depuis plusieurs années, par Mes enfants au don de prophétie, mais ne saviez-vous pas que c’est un grand cadeau du Père, de Son Amour pour vous tout spécialement afin de vous secourir dans vos misères spirituelles?

Mes pauvres petits prêtres, vous qui avez peur de Mon Saint-Esprit libérateur et sanctificateur, laissez-vous aimer par Ma présence bienveillante du Saint-Esprit qui tente l’impossible pour vous purifier en profondeur et arracher en vous vos doutes qui vous tourmentent.

Vous croyez parfois bien discerner mais, en fait, trop souvent vous tremblez de peur devant la grandeur de la puissance de Mes paroles prophétiques données, en ces temps, pour votre le salut et le salut du monde.

Lorsque vous serez plus humbles, véritablement humbles, vous accepterez Ma bienveillance par Mes paroles prophétiques que Je vous envoie avec Amour.  Certes, Je vous laisse votre liberté de croire ou pas à Mon Paraclet, mais sachez que vous pouvez aussi y perdre votre liberté d’être au Ciel en refusant la Vérité du Saint-Esprit de Mon Père qui vous proclame Ses Paroles.  Souvenez-vous qu’ils ne sont que Mes porte-voix, de ces temps, qui ont dit oui à l’Amour du Père pour le servir.

Amen, Je vous le dis, personne n’ira au ciel… s’il ne croit pas au Père, au Fils et au Saint-Esprit avec tout son cœur, toute son âme, tout son esprit.  Personne n’ira au ciel s’il n’a pas regretté véritablement tous ses péchés.

Profitez de ce temps de grande Miséricorde Mes petits serviteurs sacrés, marchez à Ma suite et non devant Moi.

Courez derrière Moi, vous qui êtes les derniers à Me suivre en Vérité dans Mes Volontés, car vous avez du chemin à parcourir à double vitesse pour rattraper le temps perdu par vos doutes, vos entêtements, vos duretés de cœur et tout votre orgueil.  Oui, Je vous le dis, la route est maintenant ardue pour vous, mais elle est pleine d’espérance pour qui croira vraiment à Nous, la Trinité.

Ne fermez plus votre cœur, ouvrez votre esprit à la plénitude du Mon Saint-Esprit d’Amour qui manifeste Sa grandeur pour la conversion du monde et pour vous Mes âmes sacerdotales!

Soyez le reflet de Mon amour en Mon peuple et de Ma présence au cœur du monde dans un sacerdoce véritablement saint de pureté!

Sauvez des âmes unies à Moi en grand nombre et cessez de rejeter Ma Lumière du Saint-Esprit, feu sacré de Mon divin amour pour vous.

Abaissez-vous devant votre Roi de gloire qui vient!

Pliez l’échine!

  Demandez pardon d’un cœur sincère pour vos doutes de foi en Mon Paraclet.

Allez, allez, soyez humbles, vraiment humbles.

L’humilité est d’accueillir le Saint-Esprit, cadeau de Mon Ascension, qui vous instruit pour votre transformation de l’âme pour vivre en sainteté et que dans l’Amour du Père en vue de votre vie éternelle.

Je vous bénis et J’espère que vos oreilles seront grandes ouvertes maintenant à Mes paroles prophétiques pour le bien de vos âmes et de toutes les âmes de la terre de Mes enfants. 

Je vous aime tendrement dans vos difficultés, vos misères spirituelles que Je connais en totalité.

  Reconnaissez Ma patience et Mon divin amour pour vous. 

En ce lundi 12 novembre 2018, par Ma fille bien-aimée Lucie du Québec, porte-parole de l’écho de Ma voix divine, Jésus, Roi des Nations.