La Sagesse, don de Dieu (partie 5)

La Sagesse, don de Dieu (partie 5)

Les riches possèdent beaucoup de biens, mais les pauvres en possèdent de plus grands que les riches; ils ne peuvent les acquérir qu’au détriment d’un grand dépouillement.

La richesse du cœur est plus grande que la richesse monétaire qu’aucun ne peut acheter.

  Elle provient d’une source infinie.

La perte de la santé de l’âme est influencée par les biens de consommation exagérés du monde, par une folie de liberté sans aucune sagesse du raisonnable.

Celui qui est sage n’est-il pas raisonnable et sobre, il ne dort pas sur ses lauriers mais recherche le bien d’autrui par la charité.

Les paroles contre le prochain laissent une marque au fer rouge difficile à effacer dans les âmes que l’on blesse.

Des cicatrices au cœur seront toujours gravées en celui qui est victime de méchanceté d’autrui, signe de l’acceptation de son pardon, si tu as été capable d’être humble et sincère pour lui demander.

(Partie 6, à venir…)