Le suicide chez les jeunes…

Message du 13 mars 2019

Beaucoup d’âmes se croient sur le bon chemin en jouissant de la vie, mais elles sont aveuglées par leurs besoins et envies à combler et par la recherche de l’être aimé.  Elles ont soif d’être aimées mais manquent de discernement entre le bien et le mal.  Elles se laissent prendre dans des pièges malsains en se précipitant sans réfléchir sous les influences d’autrui qui sembleraient être réconfortantes. 

 On ne se pose plus les bonnes questions logiques avant d’agir, on fait et après on verra; peu importe, ce qui compte c’est de profiter du temps qui passe.   On souffre souvent ensuite de rejet, de rupture, de trahison, d’abus de toutes sortes, on vit des peines et des regrets, on subit des échecs dans sa vie par manque de maturité et de sagesse.  On va trop vite en affaire, on va trop vite en amour, on va trop vite dans ses décisions sans les mûrir. 

On ne vit que dans le bruit; et le silence on l’évite pour ne pas se regarder en face réellement ainsi que sa vie, ce qu’elle est devenue.  Mais la réalité rattrape les âmes endormies brusquement comme un accident de voiture, un face à face qui fait mal au plus profond du cœur.  

Un jour ou l’autre elles seront devant l’état réel de leur âme, des choix de leur vie.   Quelle douleur, qu’elles devront assumer en se réveillant, après un temps dans la noirceur, lorsque Ma lumière les éclairera.

On croit démesurément que l’amour peut être ceci : qu’il faut profiter de tout ce que la vie peut offrir par différentes activités sportives, sociales, variées comprenant aussi le droit de la liberté sexuelle sans égard à son respect et au respect d’autrui. 

On profite des activités musicales comme des spectacles diversifiés par les artistes rock-Heavy-métal, si populaires en ces temps.  Je vous le dis, cela détruit les âmes en leur enlevant la paix. 

Toutes les musiques rock de tous ces styles semblables ne sont que poison pour les âmes et aussi de nombreuses autres musiques populaires qui apportent que des sensations et joie dans l’illusion.  Ces musiques avec ses chants résonnent l’agressivité, la violence, le libertinage déréglé par des messages invitant au désordre sexuel, à consommer drogue et alcool, à danser comme des fous, à perdre le contrôle de soi-même, et en groupe, et à se foutre de tout.   Le mot d’ordre : « amusons-nous ».  Excusez-moi l’expression : On va tripper en gang les amis, c’est ce que l’on peut entendre!

Ces vilaines habitudes, provoquent d’abord un plaisir illusoire, sournois dont on ne se doute pas de leurs effets néfastes en la vie comme le délire, la colère, les troubles psychiques en y augmentant le suicide chez les jeunes, les adultes et les chanteurs avec leurs musiciens.  Sans oublier que beaucoup d’âmes, accros à ces musiques et chants délirants, ont des idées noires fréquemment, vivent des dépressions, vivent des séparations de famille, de vie de couple et des ruptures entre amis car on peut y trouver un raisonnement normal, sous ses influences, mais que dans le silence autour de soi et en soi.   Diverses disputes violentes et même de graves violences dans les lieux publics sont le résultat de ces atteintes néfastes dans les âmes, car ces musiques et ces chants sont en réalité que des influences diaboliques.   

Ces âmes victimes de Satan, sont comme hypnotisées, contrôlées à leur insu par des moyens sataniques et ne se rendent pas compte de la gravité, à court ou long terme, pour le bien de leur âme de toutes ces vilaines influences. 

Ces âmes pénètrent dans une noirceur de plus en plus profonde.

 Pauvres âmes!  

Plus elles descendent en profondeur dans cette noirceur, plus elles nient leurs réalités et en conséquence, elles s’attachent à des idolâtries avec acharnement comme prisonnières d’elles-mêmes par le mal qu’elles ont accepté, par ignorance ou pas, avec leurs mauvais choix.

Moi, seul leur Dieu, peut les délivrer de ces maux malsains si elles me crient à l’aide dans des moments de grandes souffrances, de désespoir.  

Beaucoup de jeunes deviennent accros dès la jeune enfance et à l’âge de l’adolescence, car les influences sont nombreuses au niveau scolaire et maintenant encore davantage dans plusieurs jeunes familles avec parents de moins de 30- 40 ou 50 ans.   Des parents font même voir leurs artistes préférés et font écouter de la musique malsaine de leurs idoles aux âmes innocentes qui leur sont le plus chères, c’est-à-dire leurs jeunes enfants, car ils sont devenus accros.   

Un jour, ils se demanderont pourquoi leurs enfants pensent, si jeunes, au suicide…Pourtant, c’est simple à comprendre, ils font comme les adultes puisque c’est cela qui semble être la mode, la norme acceptable par le courant du monde.   Pire encore maintenant des enfants, avant leur adolescence, passent à l’acte du suicide.

 Ils ont compris que la souffrance n’est pas normale, que personne n’est obligé de la tolérer et que l’on peut penser à mourir dès la jeunesse, puisque l’on parle du droit de mourir.   Ils sont parfois si révoltés pour des bagatelles qu’ils croient avoir tout pouvoir pour se tuer eux-mêmes ou en tuant même leurs parents par leur souffrance en les rendant victimes de leurs maux.

 Mais c’est absurde, où s’en va le monde Mes enfants? 

 Le suicide, chez les plus petits, nouvelle réalité des enfants que l’on ne protège plus adéquatement contre le mal qui sévit dans le monde et par manque d’acceptation de la souffrance humaine en société. 

On n’apprend pas assez jeunes aux enfants à accepter leurs petites souffrances comme une étape de vie à franchir : à accepter comme une normalité de développement pour grandir en soi-même pour devenir fort intérieurement et courageux.  C’est une valeur que l’on a mis aux oubliettes même chez les adultes d’aujourd’hui. 

De plus, la tolérance aux nouvelles mœurs et au développement d’une technologie très avancée sont remplis de pièges malsains et en réalité ils comportent des conséquences souvent négatives pour tous mes enfants. 

 

Qui a inculqué ces idées folles de ces mœurs : liberté sexuelle dégradante, d’avortement, de séduction, de jouissance, de consommation à l’excès, de suicide assisté et d’abuser de la technologie devant les tous petits, les jeunes? 

L’exemple des grands dans le monde, rien de moins! 

  Par l’exemple de leurs parents et grands-parents, éducateurs qui ont oublié Dieu et qui par manque de sagesse ont manqué de maîtrise, de discernement correct face à l’utilisation de la technologie de toutes sortes.   

 Beaucoup, par les influences mondaines, ont adhéré à tout ce que la société de consommation leur offre pour leur facilité de la vie ou pour leur jouissance personnelle.  Jeux vidéo et autres…cela n’est point sans aucunes conséquences néfastes pour les familles et les sociétés modernes, Je vous le dis!

Mais, oui…les tout petits enfants subissent même l’influence de ces idolâtries par certains de leurs grands-parents qui, dans certains cas, préfèrent revivre leur adolescence pour être à la mode du jour.   Il en résulte des influences mondaines néfastes dans les sociétés modernes qui délirent trop souvent sans mettre Dieu à la première place dans leurs mœurs et la vie de tous les jours.  

On participe à tuer les âmes avant qu’elles ne puissent grandir, en sagesse par Dieu, en inculquant des mœurs néfastes en société auxquelles on participe allègrement.  Hélas, l’ignorance de ces tout petits sera la source de leur malheur, car ils sont trompés par ce monde qui a rejeté le bien pour les âmes en faveur des plaisirs de la liberté par un désordre grandissant socialement. 

Ces pauvres petits, ils n’ont plus de point de repère avec leur Dieu d’amour pour les guider dans la Vérité par la transmission de la foi et presque tout Mon peuple m’a abandonné.

(Suite à venir…bientôt)