Ils auront Ma justice…

Les juges et les avocats, défendez davantage les victimes que les criminels en augmentant les sentences des coupables.   De nos jours, on défend tellement fortement les criminels coupables qu’ils finissent parfois par ne plus être reconnus coupables de leurs véritables crimes odieux et inexcusables.

On met presque toutes leurs fautes sur les troubles psychiques et comportementaux des individus.  Un tueur est un tueur, un violeur est un violeur, un pédophile est un agresseur sexuel.  

Que chacun paye pour ce qu’il a fait de mal sur terre, car au ciel personne ne pourra Me mentir et Me dire qu’il n’est pas coupable de meurtre, de viol ou de vol s’il a fait des actes répréhensibles au prochain. 

 

Certains de mes enfants sont si brillants, qu’ils ont trompé adroitement, avocats, juges, psychologues et psychiatres et experts par leurs mensonges en jouant la comédie pour avoir des peines réduites en prison, malgré leur grande culpabilité dont parfois ils n’ont aucun remords.

Devant Moi, rien ne sera caché car Je vois tout, Je sais tout. 

Ils auront Ma justice, la Vraie si cela a manqué sur la terre; Moi, Je la rendrai avec Vérité au ciel à l’heure du jugement de chacun.

Sachez, les décideurs, que votre rôle est capital dans le monde et que vos erreurs peuvent coûter très chères dans les sociétés et auprès des âmes victimes qui ont pensé s’enlever la vie et se sont suicidées à cause de leur immense souffrance morale.  Si au moins on les avait soutenues davantage… certaines de ces âmes seraient en vie sur terre.   

Si seulement ces âmes avaient tourné davantage leur cœur vers Moi leur Créateur, J’aurais pu être leur bouée de sauvetage, mais on manque tant de foi en Moi, votre Père, en Mon Fils Jésus.

On est si aveuglé en société, que l’on n’analyse pas suffisamment les conséquences des sentences déjà rendues et celles que l’on doit rendre en justice.  

 On tient trop compte des compétences des avocats de la défense pour les criminels en cour de justice et des lois en vigueur sans égard à une saine morale et des mœurs à changer pour favoriser le bien commun.

Souvent, la jurisprudence est mal adaptée aux réalités nouvelles pour freiner toutes les formes de violences en société.   Ainsi, on tient compte davantage des propositions des avocats de la défense qui influencent jury et juges pour des sentences minimes en faveur  des criminels.   Ils sont parfois fort bien payés pour faire ce travail, efficacement par les criminels eux-mêmes.  

Quelle société en désordre! 

 Il Me faut ajouter encore : Pauvre société envahie de plus en plus par des criminels sortis trop vite de prison, rôdant partout et par les nouveaux criminels jamais épinglés par les autorités ou qui tarderont à l’être.   Ils mettent en danger la liberté, la sécurité, la paix de tous dans les villes et villages en s’attaquant aux femmes, fillettes, jeunes enfants, adultes et personnes vulnérables.  Ne coûtent-ils pas plus cher en réalité dans les sociétés sur tous les plans, sociaux, économiques et humains, les criminels avec des peines réduites de prison!

Ce monde actuel de la justice manque de réalisme.  Il est trop affaibli dans sa bureaucratie, dans ses lois en vigueur et ses lenteurs à réagir pour la sécurité de tous Mes enfants. 

  Que les juges soient des juges qui tiennent compte davantage de leurs expertises en matière criminelle par une grande Sagesse de Dieu lors des procès.  On suggère 10 ans de prison par la défense, pourquoi pas 20 ans, 30 ans ou prison à vie, dans certains cas, par la sentence d’un juge!  Les suggestions de sentence par les avocats, en cours de procès, empêchent-elles  d’en augmenter le nombre d’années de prison pour les criminels? 

Quelle loi peut-être au-dessus de la Sagesse d’un juge lorsqu’il la possède?  Aucune, Je vous le dis car la véritable Lumière de Dieu avec Sa Sagesse, Sa Science est au-dessus des lois humaines.

Celui qui a toute l’autorité comme devoir, comme mandat dans la justice sociale, n’est-il pas le juge justement?    Alors, que sa sentence soit juste et limpide en Mon Nom.

Priez mes enfants, on manque de Lumière pour les sentences envers les pires criminels dans les sociétés.  Mon Fils Jésus est mort sur la croix aussi pour les criminels, vous savez!   On est si clément que maintenant c’est surtout la prison qui est le moyen de réprimander un criminel dans le monde, même pas besoin de les clouer sur une croix.

Du moins, que leurs sentences soient rendues avec plus de sévérité car Je vous le dis, si vous continuez à être autant accommodants, vous les juges, en faveur des criminels vous règlerez très peu toutes les violences diverses qui sévissent dans les sociétés.  Au contraire, vous en augmenterez leurs effets néfastes à cause de certaines mœurs par la liberté de Mes enfants. 

Cette dernière empoisonne la vie des individus comme la pire des contagions favorisant de plus en plus de graves actes de violence entre les humains. 

Ne serait-il pas logique et le temps d’enseigner Mes Commandements de Dieu à tous les criminels pour combattre les violences de société?

 Au nom de la liberté, on ne le fera pas, voyons…on irait contre la charte des droits de l’homme! 

 Droit individuel de pratiquer sa religion. 

Mais Mes Commandements c’est pour tous Mes enfants de la terre, sans exception. 

 En ne voulait plus vivre Mes commandements, voilà ce que vous êtes devenus, des enfants rebelles et des enfants victimes de vos égarements, de vos choix par vos mœurs sans tenir compte de l’amour et de la paix que Je voulais, pour tout mon peuple dans le monde, par Mes Dix Commandements et Mon Évangile.   

Je vous ai tout donné mais vous n’avez pas voulu, de Moi pour la plupart, croire véritablement en Mon Amour.   Croire en Mon Fils Jésus que Je vous ai offert en Sacrifice Saint sur la Croix et beaucoup vous l’avez renié par orgueil et pour votre liberté.   Vous avez préféré faire le mal plus que le bien par votre libre arbitre sur la terre.  Vous êtes d’abord victimes de vous-même et ensuite du prochain plein de haine. 

Peuple revenez à Moi! 

Mes enfants, défendez les pauvres, victimes de violence, aidez-les afin qu’elles reprennent courage, afin qu’elles retrouvent un équilibre de vie au quotidien.  Aidez-les, Je vous le demande lorsqu’elles sont sur votre route, ne les négligez guère car demain ce sera peut-être vous, la prochaine victime de violence qui aimerait une véritable aide, humaine et consolante, sociale et empathique, économique et apaisante. 

Mes enfants, c’est à chacun de vous de défendre le bien, de favoriser la paix par une vie meilleure pour chacun en société. 

Une société doit évoluer, pas dépérir aux mains des criminels et de lois trop clémentes qui banalisent des actes graves en société.  Je vous le dis, n’ayez pas peur et remettez-Moi vos sociétés en Mon Cœur Divin. 

Je vous donne le don de la prudence contre les assauts du mal, particulièrement à vous Mes enfants qui priez pour le bien de tous, vous Mes soldats de justice et de foi en Dieu. 

Demeurez dans Ma paix et agissez par amour pour le prochain.  Voilà l’un de Mes Commandements, « Aimez-vous les uns les autres », mais on n’a pas encore compris Mon message de paix adressé à tous, dans les familles, dans les sociétés et dans le monde.  Je n’ai jamais dit: soyez des criminels, des gens qui tuent, qui ne font que du mal au prochain. 

Pauvres enfants, J’aimerais tant vous voir heureux, croyant en Moi votre Père et à Jésus, Mon Fils, votre Sauveur! 

Je vous aime.  Aimez-Moi, adorez-Moi et Aimez, aimez, aimez de plus en plus votre prochain de toute vos forces! 

Je vous bénis dans Ma puissance d’Amour. 

Votre Père Céleste a parlé, écoutez-Moi!  Partagez Mes Paroles! 

Par ma servante Lucie du Québec, en ce mercredi 13 mars 2019.

Discerner la violence…

Partie 2, message du 13 mars 2019

De même, par ce message, Je veux vous dire avec sagesse que plusieurs de Mes enfants, préfèrent courir les théâtres, les salles de cinéma, les arénas sportifs, les musées, les lieux publics en vue de satisfactions personnelles; et d’autres de Mes enfants, c’est pour combler leur curiosité, pour faire passer le temps, pour soi-disant même s’instruire sans même prendre le temps de saisir, de discerner que la violence fait souvent partie de leurs divertissements. 

La pollution des âmes est si sournoise, vous savez!  

On banalise toutes les formes de violence même si des experts invitent à la grande prudence et à la tolérance zéro. 

On attend les drames pour constater les effets dévastateurs de mauvais choix en société, en famille par les mœurs, médias, réseaux-sociaux, la technologie et par l’internet. 

On pleure sur les malheurs et on évite trop souvent de reconnaître l’ampleur des signes avertisseurs, avant-coureurs de toutes les formes de violence : verbale, psychologue, physique, scolaire, sociale, familiale, de vie de couple et au boulot.  On pourrait la freiner davantage mais on ne le fait que trop peu pour l’enrayer au bon moment.  On a peur, on n’use pas de bons moyens peut-être!  Ou bien on la considère comme normal maintenant en la banalisant. 

 On préfère les plaisirs, coûte que coûte même si cela peut détruire.

 On est en retard sur l’agir pour freiner la violence, mais Mes enfants sont rapides sur l’évolution technologique.   Cette dernière vous convient et on peut en abuser de son utilisation pour être indifférent au prochain, à ses proches. 

Êtes-vous si aveuglés que vous ne pouvez reconnaître qu’elle est une nouvelle forme de violence de société : familiale, psychologique, physique par son utilisation de manière individuelle ou en groupe!  

Vous êtes trop nombreux aveuglés par la recherche de vos satisfactions personnelles créant une indifférence, au prochain, démesurée et la violence passe parfois comme normale et même comme moyen d’évoluer pour exprimer librement sa liberté d’expression individuelle ou en société par la télévision, l’internet, les médias, etc… 

  On se forge même le caractère sur un plan individuel par l’acceptation de violence verbale en société sous le prétexte du droit de liberté de s’exprimer librement et pour l’évolution.   Afin de s’affirmer davantage pour son égo, la violence est un moyen d’auto-défense comme une règle d’or pour exprimer tout ce que l’on veut verbalement socialement et on valorise et banalise trop souvent la violence par la pratique de certains sports ou lors d’activités diverses, par exemple la boxe, le karaté, etc…  

En dévoilant et encourageant autant de violence, vous propagez le mal à double effets comme un feu ravageur, à cause d’un manque de sagesse, de discernement et de logique individuellement, en groupe, en société et dans les médias!   

On sonne l’alarme dans les médias contre la violence et en même temps on déclenche des moyens d’alarmes pour favoriser d’autres violences dans la tête des gens et plusieurs finiront par passer à l’action. 

  On dévoile tant de détails, dans les médias et l’internet, d’actes de violences; est-ce vraiment nécessaire d’en dire autant…de montrer  autant d’images, de vidéo, de photos et de films?   

On y donne des trucs pour savoir comment répéter les mêmes actes de violence et la justice est si peu sévère pour en contrer les effets dévastateurs répétitifs. 

Avant c’était la peine de mort; maintenant, c’est la peine réduite, plus que réduite pour certains actes de violence graves.  N’a-t-on pas pensé à augmenter les peines de manière beaucoup plus sévère pour ne point encourager des actes de graves violences et d’autres un peu moins graves à différents niveaux!

  Ceux qui pensent faire que du mal au prochain, n’y penseraient-ils pas plus longuement avant de commettre des actes mauvais, à ce qui peut leur arriver comme sentence par la justice par des meurtres, viols, agressions ou par des homicides involontaires!

Je vous le dis, on est beaucoup trop clément, par la justice et les lois en vigueur, sans penser sérieusement, avec empathie profonde, aux conséquences humaines irréparables pour les victimes, leurs familles et en société.  On fait, des sociétés, des individus révoltés par une justice trop tolérante au mal par des jugements trop cléments pour éviter de remplir les prisons.  

La violence augmente, pourtant on croyait que le fait d’être plus clément par la justice, cela la démunirait.  Cela est faux, réveillez-vous Mes enfants!  Le temps le prouve par les conséquences graves qui ne sont pas considérées à leur juste valeur dans une société et à long terme, envers les pauvres victimes par des sentences réduites envers les criminels. 

Cela prouve qu’il est grand temps de modifier la jurisprudence en matière criminelle.   Il est temps de réviser vos manières de penser, gens au pouvoir, gens qui décidez de la gravité des actes criminels et vous les politiciens avec des lois favorisant la diminution de la violence sociale.

Partie 3, à venir…