Qui est le Saint-Esprit?…

Qui est le Saint-Esprit? 

 Si ce n’est que Dieu vivant parmi vous.

Qui renie cette affirmation n’a pas la foi en la Trinité, ni en la résurrection, ni en la Présence de Mon Fils unique Jésus-Christ dans la Sainte-Hostie consacrée à la Sainte Messe.  

Qu’avez-vous fait de Moi? 

Le bon pasteur n’impose point, il prêche d’abord par sa foi.

Lorsque sa foi vacille en le Saint-Esprit, sa foi n’influence plus correctement les fidèles car elle est aussi affaiblie par l’esprit d’orgueil.  Au lieu de faire grandir dans la foi, il disperse les fidèles;  au lieu d’unir, il crée la confusion car son esprit est imbu par son austérité et sa supériorité.

Une rébellion intérieure gagne alors du terrain en l’âme par de l’orgueil spirituel que l’on ne perçoit plus soi-même.  C’est le danger le plus grand des pasteurs actuels très instruits dans la doctrine.  Leur âme n’est point assez éprise d’amour profond pour leur Dieu dans une Sainte intimité développée et la ferveur dans la prière.

Lorsqu’un pasteur égare dans la foi, par le doute en la puissance de Mon Saint-Esprit, les fidèles à sa charge en leur imposant des opinions personnelles au lieu de leur laisser la liberté de discerner par eux -mêmes et par la prière la grandeur des Paroles du Saint-Esprit, il opprime la foi des fidèles et les traite comme des enfants que l’on veut manipuler à sa guise.

Le pasteur peut soit en égarer plusieurs dans leur foi, les affaiblir, soit les faire grandir en sainteté. 

Celui qui a peu de foi en Ma Résurrection, ne la comprenant pas, ne saisissant pas sa profondeur, l’agir, la grandeur et la beauté du Saint-Esprit, peut égarer même de bons fidèles en Église.  Oui, Je vous le dis, surtout si son influence est nourrie par une doctrine trop enracinée dans une sévère austérité ne laissant plus la voie du discernement possible individuellement et en collectivité.

 Cela n’est plus la charité mais devient l’imposition de ses idées, cela n’est plus une véritable foi mais exercer un contrôle sur des individus faibles en foi pour s’élever soi-même, conserver du pouvoir.

Son influence peut-être si grand posée sur les fidèles que plusieurs ne percevront plus son manque de foi et de discernement en le Saint-Esprit sauf ceux qui croient en la Puissance du Saint-Esprit et qui ont un plus grand cheminement de foi que la majorité des fidèles. Ce sont les bons pharisiens convertis et enracinés en Mon Amour.

Un aveugle conduit vers l’aveuglement.

Un homme de grande foi conduit à la Vérité De Dieu.

Un homme ayant une véritable foi, n’impose rien, il laisse libre.

Il dénonce le faux, renonce au mal, prêche par l’amour du Saint-Esprit et de l’Évangile.

Tout discours où s’y trouve de la confusion, ne peut être qu’humain ou sous l’influence de l’ennemi.

Méfiez vous, non seulement de certains pharisiens, mais aussi des faux pasteurs et grands connaisseurs qui vous imposent tout ayant peu de foi en la Trinité et prétextant que tous sont dans l’erreur, sauf eux-mêmes, car souvent l’esprit d’orgueil domine habilement leur discours.

Vous sentirez qu’ils veulent vous conserver comme dans un enclos fermé où vos questionnements n’ont même plus de valeur à leurs yeux, ni vos sentiments, ni votre foi.  Vous sentirez cet esprit de supériorité dans leurs regards, dans leurs réactions lorsque vous les interpellez, vous sentirez même qu’ils se moquent de vous, qu’ils ne vous prennent pas au sérieux.  Vos paroles semblent être rien pour eux.

Les bons et mauvais pasteurs sont partout, dans toutes les églises et même hélas dans La Mienne, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.

Que de Tristesse pour nous la Trinité!

Ce n’est pas pour rien que Je dis cela, c’est pour que vous soyez ardents, fervents et persévérants dans la prière.

Ma Vérité ne doit pas affaiblir Mon Église catholique mais la réveiller et la rendre Sainte en Mes pasteurs et fidèles.

Ce sont Mes doux reproches du Feu de mon Amour par le Saint-Esprit. 

Cessez de parler contre Mon Saint-Esprit! 

Mes enfants, il est venu le temps de discerner par votre foi, par votre amour pour Moi, les bons et les mauvais pasteurs pour le bien de votre âme.  Ne condamnez pas ceux qui ont perdu la foi mais priez pour eux.   De grâce aimez-les toujours, ouvrez vos cœurs à leurs misères spirituelles.

Je sais, vous souffrez pour certains de mes pasteurs en Église, mais ils sont et seront toujours ceux qui vous conduisent vers la porte du paradis céleste avec leur sacerdoce saint et Mes sacrements.

Mes enfants, priez pour eux. 

Vous entendez des erreurs, vous voyez, vous comprenez, vous souffrez pour eux mais Moi Jésus, Je suis avec vous, en vous et par votre humilité devant eux, vous finirez par toucher leur cœur.

Même si un prêtre peut être dans l’erreur, rappelezvous qu’il peut changer pour le mieux et que Ma grâce sanctifiante agit par vos prières profondes et sincères.  Vous ne voyez pas tout, vous ne savez pas tout le bien qui découle par vos prières mais croyez, ayez la foi et vous verrez Mes merveilles.

Message du 2 juillet 2019.

DEUXIÈME PARTIE…BIENTÔT!