Mon VENT TOUT PUISSANT…

Mes enfants,

Je vous aime tous chacun de vous, que vous soyez prêtres, évêques, cardinaux, pape, fidèles en Église, enfants égarés loin de Moi ou près de Mon cœur; Je vous aime plus que tout! 

Je sais, Je vous bénis, Je vous console, Je vous demande de vous regarder tel que vous êtes, mais vous savez… c’est pour le bien de votre âme.  C’est pour vous aider dans votre vie trop souvent mouvementée, turbulente ou vous n’avez presque pas le temps de vous arrêter pour faire le constat de votre âme, un vrai examen de conscience.

Mes enfants, lorsque Je dois par amour, rien que par amour, vous châtier parce que votre aveuglement est trop grand, que votre coeur est trop fermé, que vos oreilles sont remplies de cire d’une telle épaisseur, que vous ne comprenez rien à rien; ne soyez pas surpris, que Je vous frappe en plein fouet pour arracher votre ivraie de trop en vos âmes. 

Ne vous plaignez point, mais accueillez les grâces de Mon amour qui vous sont accordées pour votre salut. 

Que voulez-vous! lorsque Je me suis répété des milliers de fois, lorsque Je vous ai fait des signes et que vous n’avez rien vu, rien entendu, rien constaté de Ma présence tout près de vous; il me faut bien faire lever Mon VENT TOUT PUISSANT, qui balaye l’ivraie dans les champs, afin que Mon bon blé n’y meure point. 

N’imaginez point que Je vais prendre toutes les paroles de Mon Évangile pour vous les répéter, mot à mot dans le creux de l’oreille; ce n’est pas d’habitude Ma manière principale de vous parler, par les instruments de mon Saint-Esprit, mes prophètes de votre temps à Mon service. 

Il me faut vous parler autrement parce que beaucoup n’ont rien compris ou presque de  Ma Parole d’Évangile;  il me faut vous l’expliquer avec votre langage d’aujourd’hui.  Ceux qui ne sont pas aveugles reconnaîtront Mon Évangile par les paroles du FEU de mon Saint-Esprit! 

Aussi, Je vous instruis autrement à cause que ce monde a évolué… pas toujours dans le sens du sacré, de mes commandements avec des intentions de pureté dans leur vie. 

Mes enfants, JE SUIS VIVANT parmi-vous, Je ne suis pas mort! 

  Mais… vous devez mourir à vous-même, à tous vos caprices, à toutes vos emprises et vous dépouiller de tout ce qui nuit au salut de votre âme; pour y gagner votre vie éternelle au ciel, avec les saints et les saintes, avec Mon Père bien-aimé.

Il vous faut être pauvres des richesses de ce monde qui vous rendent esclaves de Satan et de ses oeuvres.

  Il vous faut, vraiment, vous convertir avec un coeur sincère et changer votre vie pour entrer dans la plénitude de l’amour de votre Dieu. 

Vous voulez l’amour, mais l’amour a un prix : le dépouillement pour se laisser remplir d’amour de Dieu et Me connaître.  Marchez avec Moi et non contre Moi!   Marchez avec des lois d’amour et non des lois de «mort pour les morts» 

Le déchaînement de la nature, les épreuves que vous avez subies et que vous subirez encore sont là pour votre purification afin de pouvoir vous rapprocher de la Vérité de Dieu, de l’amour de Dieu, de Ma miséricorde et pour pouvoir entrer dans l’intimité avec Moi votre Seigneur.  Vous souffrez certes, mais c’est pour un plus grand bien pour votre âme et de toutes les âmes.

Vous n’avez pas fini de souffrir, car la souffrance vous conduira vers Moi, votre Dieu d’amour, en profondeur.  Personne n’aime souffrir, mais c’est le chemin… la croix, c’est le chemin de l’amour. 

Il faut porter votre croix avec courage sans trop de lamentations. 

N’aieje pas été votre modèle d’amour en mourant sur la croix pour vous? 

Alors, soyez braves, montez la montagne et priez pour votre salut et le salut de tous.

  Ne soyez pas trop triste, mais essayez de regarder plus loin vers le ciel, plus haut, plus en profondeur en vous et vous trouverez la paix par Moi et avec Moi.

Amen, Je vous le dis, regardez pas trop vos bobos, mais regardez le médecin, Moi votre Seigneur qui veut vous soigner de toutes vos maladies.

Courage mes petits!  Courage et marchez encore à Ma suite avec persévérance.  Je suis auprès de vous.  Je vous aime et vous bénis et toi aussi ma petite Lucie, mon instrument du Québec. 

Paix, Je vous dis : paix et espérance en votre Dieu! 

Message reçu le 18 février 2020 au Monastère des petits frères de la croix, Charlevoix, début: 13h:53

 Fin du message 14h:19

2 réflexions sur “Mon VENT TOUT PUISSANT…

  1. Pingback: Le temps du carême approche…message urgent | MARANATHAJESUS . NET

  2. Pingback: Mon VENT TOUT PUISSANT… – JESUS REVIENT

Les commentaires sont fermés.