La Sagesse, don de Dieu, partie 7

La Sagesse, don de Dieu, partie 7

Ne crains pas de dévoiler qui tu es car tôt ou tard ton masque tombera comme un voile découvrant tes couleurs authentiques.

Celui qui marche de reculons ne peut atteindre le sommet et s’attriste de son sort.

Celui qui travaille avec ardeur a un cœur fidèle, persévérant et il tirera de son labeur des résultats qui porteront des fruits d’espérance.

Celui qui a la langue trop pendue, se fait des ennemis et récolte des fruits mauvais.

Celui qui aime sans mesure, sans compter, tout lui sera rendu au centuple et davantage; mais celui qui conserve tout pour lui-même devient avare et le prochain le fuit avec raison car son égoïsme le rend mauvais.

Parole de Jésus Ressuscité, 5 février 2019

La Sagesse, don de Dieu (partie 6)

La Sagesse, don de Dieu (partie 6)

Les paroles répétées à tous les vents, sans prise de conscience, sont la source d’un grand désordre entre humains et même de scandale.

La langue qui s’étire comme de la tire Ste-Catherine n’a point un goût sucré, mais amer.

Celui qui sait se taire plus souvent qu’il ne parle, se gagne des amis par la confiance car il est prudent.

Celui qui parle peu, mais qui possède la Sagesse divine,  c’est le signe du gage de l’amour et de la paix. 

Celui qui détient la Sagesse éternelle est comme un trésor qui a un prix précieux à partager.  Celui qui l’écoute grandit dans la voie du bien.

Si nombreuses sont les âmes d’une avide tristesse par leurs choix mauvais de vie envers eux. Tant d’âmes ne veulent assumer leurs choix et font porter leurs fardeaux aux autres injustement.

Une âme dans la véritable Lumière du Très-Haut, même avec un bandeau sur les yeux, voit plus clair, que le jour, l’intérieur dissimulé des âmes du prochain.  Rien ne lui échappe, sa Lumière éclaire et chasse les ténèbres.  Sa Lumière fait fuir ses ennemis, rend joyeux ses amis.

Parole de Jésus Ressuscité le 4 février 2019

(Partie 7, à venir…)

La Sagesse, don de Dieu (partie 5)

La Sagesse, don de Dieu (partie 5)

Les riches possèdent beaucoup de biens, mais les pauvres en possèdent de plus grands que les riches; ils ne peuvent les acquérir qu’au détriment d’un grand dépouillement.

La richesse du cœur est plus grande que la richesse monétaire qu’aucun ne peut acheter.

  Elle provient d’une source infinie.

La perte de la santé de l’âme est influencée par les biens de consommation exagérés du monde, par une folie de liberté sans aucune sagesse du raisonnable.

Celui qui est sage n’est-il pas raisonnable et sobre, il ne dort pas sur ses lauriers mais recherche le bien d’autrui par la charité.

Les paroles contre le prochain laissent une marque au fer rouge difficile à effacer dans les âmes que l’on blesse.

Des cicatrices au cœur seront toujours gravées en celui qui est victime de méchanceté d’autrui, signe de l’acceptation de son pardon, si tu as été capable d’être humble et sincère pour lui demander.

(Partie 6, à venir…)

La Sagesse, don de Dieu (partie 4)

La Sagesse, don de Dieu (partie 4)

On s’empoisonne et se contamine, en son être, par choix de vie avec des plaisirs délirants pour sa liberté.   L’absurdité est rendue la règle de la liberté en société.

Être sage et raisonnable n’est qu’une loi du Très-Haut; raisonner avec Lumière, c’est ce  que l’on a supprimé au nom de la liberté à tout prix par la perte de la foi en Dieu.

Celui qui est sage, voit le mal et n’y prend guerre plaisir, il le fuit comme la peste pour se préserver de ses conséquences néfastes.

La liberté peut devenir ton pire ennemi qui te fera souffrir terriblement lorsque qu’il n’est que plaisir et fantaisie ou pour réaliser des rêves, un temps d’illusion pour t’étourdir ou masquer tes souffrances que tu veux taire.

La liberté de faire des choix intelligents dépend de la sagesse que tu voudras acquérir par toi-même, les autres et par Dieu.

(Partie 5, à venir…)

La Sagesse, don de Dieu (partie 3)

La Sagesse, don de Dieu (partie 3)

Celui qui est sourd aux musiques délirantes, aux chants et danses des mêmes styles est protégé des effets néfastes des attaques de ses ennemis pour son âme. 

Il ne sera pas troublé mais conservera la paix.  Il veille ainsi à son bien-être.

Rien n’est plus fou que de suivre des foules en délire dans des spectacles et d’y adhérer aveuglement ou volontairement.  On y perd davantage que son argent.  Ainsi, plus qu’une brebis se perdent sous la mouvance de l’influence mondaine. 

Ces plaisirs sont absurdes, insolites, séduisants, fracassants et les âmes s’y perdent par convoitise médiatique et humaine.   On se croit libre mais on est esclave de tous ses sens non maîtrisés.  Qui s’en abstiendra passera pour fou aux yeux du troupeau, mais lui seul sera plus sage par sa Lumière de Dieu.

 

Le mal est rendu un bien de consommation pour se complaire dans sa liberté.  Le bien est rendu une absurdité pour les insensés.

La drogue, l’alcool et le sexe, consommation comme le pain de tout genre, au nom de la liberté, fragilisent l’esprit et le corps, les rendent impurs et malades par l’usure de leur usage.

La mort : un choix de vie individuelle et de liberté par des lois.  

La vie : le choix d’aimer sans loi, un don gratuit du Très-Haut.

(Partie 4…à venir bientôt)

La Sagesse, don de Dieu (partie 2)

La Sagesse de Dieu dépasse toutes les intelligences humaines confondues.

Marcher dans la voie de la Sagesse, source inépuisable de Dieu, c’est franchir la profondeur de la Vérité et de l’Amour.

Connaître et entendre la Voix de Dieu, c’est l’écho de Son Cœur, c’est l’immensité de Son Amour d’un puits dont la source d’eau vive est sans fin. 

Qui l’entend ne sera jamais seul dans la tribulation même dans le désert ou dans les bruits absurdes des temps modernes.

Celui qui acquiert la Sagesse de Dieu, discerne entre le bien et le mal facilement.  Il veille ainsi sur la pureté de son âme par l’intelligence de Dieu.  Personne ne peut le tromper avec facilité.  Personne ne le fait pencher vers le mal par des influences illusoires.  Il voit clair dans le noir car Lumière de Dieu éclaire son âme, source de sa joie.

Certaines influences modernes sont comme un poison qui tue la vie; qui sait s’en garder a trouvé la voix de la Sagesse par la prudence.

Celui qui ferme ses yeux sur toutes les images, photos et médias de styles impurs propagés de ces temps, n’est pas aveugle, ni sot;  il est prudent pour le bien de son âme.  Aux yeux du monde, il peut être idiot mais aux yeux de Dieu, il est très sage.

Partie 3 à venir…

Ma Sagesse, don de Dieu…

Ma Sagesse, don de Dieu…

La folie de l’homme pervers est d’y perdre son âme par le don de son intelligence.

 

L’intelligent voit ce qui est mauvais et ferme ses yeux sur ce qui souille son âme.

Le sage entend ce qui est vrai et tend vers la perfection avec habilité et facilité.

L’homme patient attend la paix au cœur et se réjouit de ce que récoltera sa clémence.  Son jardin est florissant dans la joie. 

Celui qui M’offre sa souffrance dans la confiance possède la richesse d’une infinie charité pour le bien des âmes.  Il reposera en paix auprès de Dieu dans la consolation.

Suite à venir…