Vous êtes sourds à Mes appels…

Message du 16 mars 2019

Dernière partie

Par vos peurs, votre indifférence, votre orgueil, votre tiédeur dans la foi, vous Me prouvez que vous ne m’aimez pas davantage que les prêtres d’autrefois à la nuque raide. Vous êtes trop nombreux, endurcis, si endurcis d’esprit et de cœur. 

Entendez-vous les cris de Mon Cœur? 

Convertissez-vous, repentez-vous!

Comment serez-vous prêts à temps devant Moi, vous êtes sourds à Mes appels? 

J’arrive bientôt à nouveau sur terre et vous serez pris au dépourvu, Je vous le dis! 

Retrouvez la raison du coeur dans Ma maison. 

Revenez à Moi, revenez…réveillez-vous et agissez selon Mon Cœur!

Hélas, voyant votre surdité aigüe, votre aveuglement spirituel et de cœur, Je vous dis maintenant et vous dirai encore : Je vous ai envoyé Mes prophètes, vous n’aviez qu’à les écouter et à changer vos cœurs, à croire en Moi, à M’aimer, et à aimer votre prochain. 

Par amour, Je vous dis encore : c’est à cause de Ma très grande Miséricorde, que Je vous prépare à Ma Seconde Venue par le secours de Mes envoyés de Lumière, pour vous parler en Mon Nom!  Ne jouez plus avec le feu de l’enfer, cessez de faire semblant d’ignorer Mes avertissements car bientôt, il sera trop tard…

Ne saviez-vous pas qu’en Me tournant le dos, en tournant le dos à Mes envoyés les prophètes de ces temps, en les abandonnant, c’est Moi que vous avez délaissé?

  Quel aveuglement souvent volontaire!

Mes serviteurs, réveillez-vous, votre mission est de sauver le plus d’âmes possible en perdition et votre âme! 

Votre mission c’est de M’accueillir déjà VIVANT parmi-vous en votre prochain! 

Réveillez-vous, Je vous parle, cessez de faire la sourde oreille et de jouer à l’indifférence! 

Je vous parle mais vous ne comprenez rien, absolument rien.  Je vous le dis, les morts entendent mieux que vous sur terre.

Je suis Dieu, Je suis au milieu de vous, Je suis au-dessus de vous.  Réveillez-vous Mes âmes sacerdotales, Mes supérieurs en Église au-dessous de Moi-même car vous n’êtes rien sans Moi, rien, rien, rien!

 Laissez-Moi la première place d’honneur et vous… prenez la dernière place.  Laissez-Moi parler à Mon peuple par Mes envoyés avant qu’il ne soit trop tard.  Oui, un jour, il sera trop tard car J’y serai pour vous juger.

Amen, Je vous le dis, Je suis Ressuscité mais vous n’avez rien compris.  Je vous parle mais vous êtes sourds.  Je vous éclaire mais vous ne voyez rien.

Jésus mort sur la croix pour vous sauver.

  Parole de Mon Saint-Esprit en Dieu le Père par ma servante Lucie du Québec qui n’est rien car J’y suis pour vous…en elle.  Par elle et avec elle, ainsi Je peux vivre en Ma maison.  Je vous bénis!

Message du jeudi, 28 mars 2019 durant la troisième semaine du carême.

Honte de tant d’indignité…

Deuxième partie, message du 16 mars 2019

Chacun sa mission Mes enfants.  Tu as le don de prophétie, parle en mon Nom, écrits en mon Nom.  Tu as le sacerdoce, alors commence par M’écouter car Je suis la Lumière du monde et toi tu n’es rien, Je veux Être tout en toi.

Comprends-tu l’urgence de ces temps de vivre intimement auprès de mon Âme qui te supplie de t’arrêter pour M’écouter, de croire en mon Saint-Esprit, de M’aimer et d’accomplir Mes Volontés? 

Je te le dis, tu n’as rien compris…rien compris…Je t’ai envoyé mes prophètes pour éclairer ton âme et toutes les âmes de la terre…. malheur à toi, malheur à vous qui ne M’écoutez pas encore… malheur car J’ai eu pitié de vous, tant pitié de vous!

Honte à vous-même qui croyez Me connaître… vous qui me connaissez par cœur par votre instruction biblique sans rien de plus… vous ne connaissez pas en réalité…Mon Âme, ma soif des âmes, de votre salut, la valeur et la grandeur de Mon Saint-Esprit et de Mon amour.   

Vous connaissez ma vie terrestre, mon histoire, c’est très bien; mais vous ne Me connaissez pas vraiment car votre esprit répugne trop souvent la Vérité de Mon Saint-Esprit et vous repoussez Mes Divines Volontés, ma Sagesse donnée aux petits.

Oui, les sages sont confondus, leur sagesse et leur savoir sont peu de chose car l’humain est plein d’orgueil manquant de foi et d’amour envers Moi. 

Voilà, ce que vous êtes beaucoup d’entre vous, des tièdes dans votre foi, vous croyant de grands chrétiens pratiquants.  Vous êtes plus fragiles que jamais car vous ne voulez pas comprendre, vraiment comprendre et accueillir le Saint-Esprit entièrement en votre vie, votre esprit et votre cœur endurci.  Vous êtes esclaves de vos entêtements, de vos raisonnements, du manque de connaissance de Mon amour que vous ne voulez pas entendre!!!

Aurez-vous la foi lorsque Je reviendrai? 

Croirez-vous en Moi? 

Je vous le dis, vous avez la foi plus faible qu’un grain de sénevé envers Mon Saint-Esprit. Vous êtes si peu nombreux à croire que Je vous envois présentement mes prophètes avant mon second retour pour vous préparer à Ma venue.  Vous les rejetez, vous les ignorez, vous complotez contre eux, vous parlez contre eux, vous rejetez leurs messages Divins, vous jouez à l’autruche. 

En plus, vous ne prenez pas vraiment le temps de discerner, d’écouter et de lire mes messages Divins pour vous et l’humanité entière afin qu’ils portent des fruits d’espérance envers Mon peuple. 

Je vous le redis: honte à vous-même lorsque Je reviendrai! 

Honte!  Rougissez devant Mon Père! 

Honte de tant d’indignité de votre part!

Vous faites pire que ceux qui M’ont crucifié sur la croix en criant : crucifiez-le!  Crucifiez-le!  Pire encore, vous croyez faire mieux aujourd’hui par votre savoir, qu’eux à leur époque.  Vous faites pire parce que vous êtes plus instruits avec des compétences supérieures que les prêtres du passé.  Vous ne faites que raisonner, analyser et vous M’ignorez encore, en ne Me laissant pas parler comme Je le désire envers les fidèles et envers vous-mêmes. 

Vous parlez pour convaincre les fidèles et vous n’êtes pas Un avec Moi véritablement à cause de vos péchés. 

Puis, avouez-le enfin, vous n’êtes pas les seuls à Mon service, vous savez, pour évangéliser pour instruire en mon Nom, Mes prêtres.  Par contre, vous êtes les seuls pour offrir Mes sacrements à tous mes enfants et Mon Très-Saint-Sacrifice lors des Saintes messes.

Troisième et dernière partie…demain.

Honte à mon Église catholique…

Message du 16 mars 2019

Honte à Mon Église catholique qui bâtissez les tombeaux de mes envoyés les prophètes et prophétesses de votre temps par votre indifférence à Mes Paroles du Saint-Esprit!  Je vous le dis, J’ai eu pitié de vous et j’ai encore tant pitié de vous.

Vous n’êtes rien, rien, rien.

Je vous parle et vous êtes aussi sourds que la pierre, aussi vides que le verre, aussi durs d’esprit que les animaux qui ne pensent pas.  Mais à vous, les endurcis, J’ai donné l’intelligence pour reconnaître qui Je Suis, votre Dieu, votre Sauveur et vous fermez les yeux sur ce que Je Suis…Père, Fils avec le Saint-Esprit.

Je vous conjure de vous convertir, de croire en Moi et que faites-vous? 

Vous faites la sourde oreille et vous Me manquez de gratitude, de reconnaissance pour Mes paroles et mes envoyés de Lumière de Dieu.

Honte à vous-même qui faites semblant devant tous …d’être de grands croyants et qui êtes tièdes, si tièdes que J’en ai la nausée.

Honte à vous-même qui Me servez dans la tiédeur et ne vous battez point pour faire entendre Mes paroles du Saint-Esprit envers Mes fidèles, infidèles à Mes commandements.

Honte à vous-même Mes serviteurs sacrés d’obéir à vos supérieurs mais non à Moi, l’Être Suprême au-dessus de vos supérieurs; surtout lorsque Je vous parle en vos cœurs avec insistance pour le bien des âmes à votre charge!

Honte à vous-même de Me rejeter en ignorant Mes paroles du feu du Saint-Esprit qui enflamme Mon Église pour le salut des âmes!

Honte à vous-même, pleurez sur votre orgueil qui vous empêche de M’écouter et d’agir en conséquence pour le bien universel des âmes dont vous avez à sauver, unies à Moi, votre Dieu d’amour!

Honte à vous-même, vous croyez tout savoir et vous ne savez rien.  Vous croyez agir qu’en bien et vous ne faites que le mal.  Vous croyez obéir et vous Me désobéissez.  Vous croyez être parfaits et vous devez vous purifier, vous croyez être bons et vous êtes durs d’esprit, vous croyez écouter et vous étouffez Mes paroles et Mon agir en vous et les autres!  Vous croyez toujours Me plaire et vous me peinez, par votre jalousie, des dons que Je donne à ceux que J’ai choisis.

Vous étouffez Mes Paroles et vous les enfouissez dans votre terre polluée par le péché. 

Vous êtes supérieurs aux yeux des hommes en Église mais vous n’êtes rien, ce n’est qu’un titre.  Vous êtes supérieurs en pouvoir, mais vous n’êtes rien.  Vous avez tout reçu de Moi mais vous n’êtes rien.  Vous possédez beaucoup de biens, mais vous n’êtes rien. Vous avez l’intelligence, mais vous n’êtes rien.  Vous êtes à mon service, mais vous n’êtes rien. Vous êtes les décideurs en Église, mais vous n’êtes rien.

Terriens sur la terre, vous n’êtes rien, rien et rien. 

Vous n’êtes rien tant que Je ne suis pas LE TOUT en Vous. 

Vous croyez être supérieurs à Moi par tout ce que Je vous ai donné, mais vous n’êtes rien.  Vous êtes tout, lorsque Je peux prendre toute la place en vous mais vous êtes et serez toujours rien.

Lorsque Je peux accomplir tout ce que Je désire en vous, alors Je suis ressuscité en vous.  Lorsque Je peux être ressuscité en vous, vraiment ressuscité, Je vie pour être aimé de tous et vous ne faites pas de Moi, un mort.  Lorsque Je peux agir et parler en vous entièrement, alors vous devenez Un avec Moi, Un avec Mon Père, Un avec le Saint-Esprit.

Lorsque vous êtes tout en Moi, vous n’êtes encore qu’un rien, absolument rien, rien que rien car Je suis tout en vous, comprenez-vous? 

Depuis des lunes, en mon Église catholique, quel dilemme avec les supérieurs prêtres, évêques, cardinaux et papes!  Je veux être TOUT en eux et Je n’y arrive pas, car le pouvoir a pris trop de place par l’orgueil.  On raisonne tant, mais tant… sans M’écouter véritablement!

On Me laisse de côté et lorsque Ma lumière se révèle davantage, on craint de perdre son pouvoir au détriment de M’accueillir et d’accomplir Mes volontés qui transformeraient le monde, qui convertiraient le monde, qui conduiraient les âmes davantage à Mon Sacré-Cœur.

FIN première partie…suite à venir, demain.

La Sagesse, don de Dieu (partie 8)

La Sagesse, don de Dieu (partie 8, finale)

L’humain offrant son corps à autrui comme de la marchandise  payante  pour assouvir des désirs déréglés, impurs et vicieux, ne vaut-t-il pas plus que de la monnaie en échange?

  N’est-il pas plus qu’un objet de consommation pour la satisfaction sexuelle?

Qui sait se retenir et peut  travailler autrement pour gagner son pain, évite de se souiller lui-même et se protège de grands maux.

Au pire, vaut mieux mourir de faim que de perdre son âme à tout jamais.  Celui qui est sage évite de se faire violence lui-même à son corps et il le protège tant qu’il le peut.

 

7 février 2019.

La Sagesse, don de Dieu (partie 4)

La Sagesse, don de Dieu (partie 4)

On s’empoisonne et se contamine, en son être, par choix de vie avec des plaisirs délirants pour sa liberté.   L’absurdité est rendue la règle de la liberté en société.

Être sage et raisonnable n’est qu’une loi du Très-Haut; raisonner avec Lumière, c’est ce  que l’on a supprimé au nom de la liberté à tout prix par la perte de la foi en Dieu.

Celui qui est sage, voit le mal et n’y prend guerre plaisir, il le fuit comme la peste pour se préserver de ses conséquences néfastes.

La liberté peut devenir ton pire ennemi qui te fera souffrir terriblement lorsque qu’il n’est que plaisir et fantaisie ou pour réaliser des rêves, un temps d’illusion pour t’étourdir ou masquer tes souffrances que tu veux taire.

La liberté de faire des choix intelligents dépend de la sagesse que tu voudras acquérir par toi-même, les autres et par Dieu.

(Partie 5, à venir…)

La Sagesse, don de Dieu (partie 3)

La Sagesse, don de Dieu (partie 3)

Celui qui est sourd aux musiques délirantes, aux chants et danses des mêmes styles est protégé des effets néfastes des attaques de ses ennemis pour son âme. 

Il ne sera pas troublé mais conservera la paix.  Il veille ainsi à son bien-être.

Rien n’est plus fou que de suivre des foules en délire dans des spectacles et d’y adhérer aveuglement ou volontairement.  On y perd davantage que son argent.  Ainsi, plus qu’une brebis se perdent sous la mouvance de l’influence mondaine. 

Ces plaisirs sont absurdes, insolites, séduisants, fracassants et les âmes s’y perdent par convoitise médiatique et humaine.   On se croit libre mais on est esclave de tous ses sens non maîtrisés.  Qui s’en abstiendra passera pour fou aux yeux du troupeau, mais lui seul sera plus sage par sa Lumière de Dieu.

 

Le mal est rendu un bien de consommation pour se complaire dans sa liberté.  Le bien est rendu une absurdité pour les insensés.

La drogue, l’alcool et le sexe, consommation comme le pain de tout genre, au nom de la liberté, fragilisent l’esprit et le corps, les rendent impurs et malades par l’usure de leur usage.

La mort : un choix de vie individuelle et de liberté par des lois.  

La vie : le choix d’aimer sans loi, un don gratuit du Très-Haut.

(Partie 4…à venir bientôt)

La Sagesse, don de Dieu (partie 2)

La Sagesse de Dieu dépasse toutes les intelligences humaines confondues.

Marcher dans la voie de la Sagesse, source inépuisable de Dieu, c’est franchir la profondeur de la Vérité et de l’Amour.

Connaître et entendre la Voix de Dieu, c’est l’écho de Son Cœur, c’est l’immensité de Son Amour d’un puits dont la source d’eau vive est sans fin. 

Qui l’entend ne sera jamais seul dans la tribulation même dans le désert ou dans les bruits absurdes des temps modernes.

Celui qui acquiert la Sagesse de Dieu, discerne entre le bien et le mal facilement.  Il veille ainsi sur la pureté de son âme par l’intelligence de Dieu.  Personne ne peut le tromper avec facilité.  Personne ne le fait pencher vers le mal par des influences illusoires.  Il voit clair dans le noir car Lumière de Dieu éclaire son âme, source de sa joie.

Certaines influences modernes sont comme un poison qui tue la vie; qui sait s’en garder a trouvé la voix de la Sagesse par la prudence.

Celui qui ferme ses yeux sur toutes les images, photos et médias de styles impurs propagés de ces temps, n’est pas aveugle, ni sot;  il est prudent pour le bien de son âme.  Aux yeux du monde, il peut être idiot mais aux yeux de Dieu, il est très sage.

Partie 3 à venir…