Hâtez-vous Mes enfants de partager mes messages…

Vendredi Saint, le 14 avril 2017

Je dénonce les iniquités car Je suis la Vérité.   Je vous ébranlerez, Je vous dérangerez et Je vais sûrement en révolter parmi-vous.  Je n’ai point fini de dire la Vérité de mon Père, celui qui a fait de Moi le Sauveur de l’humanité.

Ses enfants, sont aussi Mes enfants pour que cesse de périr des âmes vers l’enfer.  Je suis le Bon Berger, qui entend ma voix, croit en Moi, me suit en se convertissant en profondeur, ne périra point car Je suis la Miséricorde.

Je vous parle, écoutez-Moi par mes vrais prophètes d’aujourd’hui avant mon Grand Retour comme Je l’ai promis!

Mettez votre orgueil de côté, reconnaissez que Je suis déjà PRÉSENT par la Puissance du Saint-Esprit sur la terre.  Mes prêtres, Je vous ai laissé le Mémorial de Ma Passion, RESPECTEZ-MOI EN L’EUCHARISTIE ET EN MON PRÉCIEUX SANG en vos cœurs et en me servant dignement dans Mes Volontés envers les fidèles!

Combien de fois, devrais-Je le répéter?  Êtes-vous sourds, mes prêtres, mes évêques?  Vous-ai-Je coupé les oreilles?  Vos cœurs sont-ils devenus aussi durs que des pierres?  Et vous mes fidèles, réveillez-vous et réveillez-les Mes serviteurs sacrés pour Moi! 

Que d’orgueil, que d’orgueil, que d’orgueil dans mon Église au nom de la liberté que Je vous ai donnée par Amour. Cessez de l’ignorer mes serviteurs sacrés et mes fidèles, car la liberté que Je vous ai donnée, ne doit pas servir à cacher votre orgueil lorsque vous refusez de croire en Moi et en mes Paroles prophétiques.  Mais où est votre foi, ma foi?  Pas d’excuses, mes enfants et mes serviteurs sacrés.  Ne soyez pas hypocrites! 

Votre Jésus souffrant pour vous et qui a besoin de repos, de consolations et, par-dessus tout, de votre repentir et amour véritable et profond pour Moi.

Amen!  Je l’ai dit et Je ne retirerai point mes Paroles de l’Esprit Saint de mon Père, car Je suis Ressuscité en donnant mes Paroles prophétiques Véridiques à mes prophètes et prophétesses d’aujourd’hui, pour votre salut à tous. 

Vous rendez-vous compte de ce grand cadeau pour vous tous?

Hâtez-vous Mes enfants de partager mes messages, pour le réveil mondial, par Mon site :  maranathajesus.net et de vous abonner sans aucunes craintes de démontrer votre foi en Moi.

Merci ma bien-aimée.  Signe ton nom que pour Moi, toi en Moi et Moi en toi! 

Lucie du Québec pour Jésus, en Jésus. 

Vous êtes responsables de Moi-même…

Message 24 mars 2016, dernière partie

Je vous dis ceci parce que vous êtes les responsables de Moi-même aux yeux du Père l’éternel.   

Alors, vous ferez en Église avec grand amour et grande humilité envers mon Eucharistie, comme mon Pape François premier et mon Pape Benoît XV1 pour me donner envers les fidèles.  Ainsi plus aucun de mes enfants, me disposera dans sa poche de pantalon ou sur les bancs des Églises ou me vendant encore comme Judas pour quelques pièces d’argent!

Ils vous ont donné ma VÉRITABLE VOLONTÉ ET VOUS N’OBÉISSEZ PAS!

  On se cache sous une règle établie dans mon Église qui n’était pas ma Volonté au sujet de la distribution de ma Sainte Eucharistie et qui a été acceptée, par les grandes autorités dans mon Église à Rome à contre cœur, par plusieurs cardinaux, il y a plusieurs années!

Vous êtes si souvent comme des petits enfants entêtés, mes âmes sacerdotales, dans une même famille qui s’encouragent à faire pour le pire et non pour le meilleur pour Moi votre Sauveur avec mon Eucharistie et mon Très Précieux Sang!

C’est en vous que mon Père du ciel a laissé ce Mémorial de ma Passion, afin de Me donner avec le plus grand des respects, avec le plus grand amour qui soit, et que l’on me doit.   Agir autrement, c’est la pire des trahisons que l’on me fait, et même si vous dites : « Seigneur, Seigneur, mais je t’aime. »  Je te dirai, serviteur infidèle, reçois le salaire que tu mérites de ton Dieu.

Souffre en réparation de tes péchés, souffre en réparation du tort causé par tes manquements, souffre comme Moi sur la croix, ainsi tu comprendras mieux combien Moi, Je souffre encore pour vos manquements d’amour et du grand manque de respect de mon Eucharistie, de mon Précieux Sang, de tout ce modernisme dans mon Église!

Souffre d’avoir été sourd à mes appels répétés par mon Esprit Saint, car Je suis vraiment Ressuscité en tes frères et sœurs en l’Église. 

Souffre d’avoir voulu ignorer volontairement, tant de fois, mes avertissements par les précieux messages Divins par mes instruments dans mon Église. 

Souffre et pleure sur ton triste sort, à moins que tu te décides enfin à croire réellement que Je suis véritablement Ressuscité parmi vous.

Mes pauvres âmes sacerdotales, si vous croyez que Je vous parle vraiment là, maintenant, reconnaissez ma bienveillance.   Je vous ai parlés que pour votre bien et le bien de toute mon Église, pour le bien de tous mes fidèles en Église pour que vous puissiez sauver davantage d’âmes unies à mon Sacré-Cœur en Me servant dorénavant  le plus parfaitement possible abandonnés  dans  Ma Sainte et  Divine Volonté .

Puis, Je vous demande avec Miséricorde, allez-vous encore me faire souffrir longtemps dans mon Église, particulièrement les jeudis saints, sans oublier aussi lors de toutes les autres célébrations Eucharistiques à venir?

Repentez-vous et croyez davantage en la manifestation de mon Esprit Saint par l’Eucharistie au travers mes instruments d’amour par ce grand don de prophétie qui vous est donné au travers eux ou elles!

  Acceptez, avec humilité et joie en vos cœurs, ce don si précieux pour toute mon Église et vos âmes pour vous convertir et vous conduire sur mon droit chemin de votre vie éternelle. 

Ce don de prophétie, Je ne l’ai pas ABOLI, NI SUPPRIMÉ, mais Je suis venu ACCOMPLIR Ma Parole en vous la donnant généreusement malgré tous vos péchés. 

Ce précieux don du Cœur : du Père, du Fils et du Saint Esprit, DÉPASSE la compréhension de votre intelligence, de votre sagesse, de votre amour pour Moi, IL DÉPASSE votre ENTENDEMENT humain.

Croyez et vous vivrez éternellement!

 Croyez vraiment en la Sainte Trinité et changez vos cœurs, vos agir, ainsi que vos paroles prononcées qui ne me plaisent pas, compris?  Avez-vous compris maintenant?  Je l’espère bien, puisque Je vous ai donné l’intelligence!

Dorénavant, que ce ne soit que ma Volonté qui se réalise de plus en plus en chacun de vous, entre vous,  dans la confiance, Ma confiance, tous ensemble pour la  gloire de mon Nom, en mon Église.

Ayez vraiment davantage confiance à Mes Paroles données par Moi votre Sauveur, une vraie confiance et CESSEZ D’AVOIR PEUR de mes Paroles de Vérité par mon ESPRIT SAINT!

Oui, Je vous le dis, Je suis très fatigué de me répéter sans cesse, ne soyez plus sourds à mes Paroles!

 Mais écoutez-Moi!   Croyez en Moi!   Agissez pour le mieux pour Moi!

Je vous bénis dans ma Miséricorde et recevez la bénédiction de ma Paix!

Votre Dieu Sauveur souffrant pour vous mes âmes sacerdotales que J’aime tant!

(Merci mes enfants de visiter mon site: maranathajesus.net et de le faire connaître).

 

 

 

 

 

Comme on manque d’amour profond envers Moi!

MESSAGE 24 mars 2016, PARTIE 2

Ô âmes sacerdotales que J’ai choisies dans mon Église, sachez que plusieurs fidèles en Église ne sont plus des ignorants et qu’ils connaissent ces règles en mon Église dont vous ne pouvez pas ignorer.  Beaucoup de mes enfants sont dans la peine de constater toute cette confusion, tout ce manque de respect qui se produit lors des célébrations Eucharistiques.

Comme on manque de foi envers Moi!

Comme on manque d’amour profond envers Moi!

Comme on me respecte si peu en Église et on croit souvent tout le contraire par orgueil!

Mon Eucharistie, c’est Moi, le Ressuscité à vos côtés,

RÉVEILLEZ-VOUS et RESPECTEZ-MOI VRAIMENT COMME IL SE DOIT,

 COMME JE LE MÉRITE, CAR JE SUIS VOTRE ROI, VOTRE SAUVEUR, RIEN DE MOINS!

Comme on a la tête dure et si peu de foi pour agir et parler contraire au grand respect que l’on me doit par amour en mon Eucharistie!

J’ai honte, mais que J’ai honte parfois de ce que vous faites de Moi!

Hâtez-vous de changer vos cœurs et certaines de vos convictions erronées par manque

 de foi et d’amour envers Moi!

Votre orgueil, vous fera périr, réveillez-vous, ne tardez plus!

L’orgueil par manque d’obéissance à votre Dieu, par le non-respect de mes Volontés, divise mon Église et mes enfants. 

On perd de plus en plus confiance en vous mes âmes sacerdotales.

  Mon très petit reste en mon Église est de plus en plus déçu de ce qu’il constate du manque d’amour, de foi et de non-respect envers mon Eucharistie et de mon très Précieux Sang.  Ma lumière les éclaire, ils ont de plus en plus mes Paroles au plus profond de leur cœur intimement avec Moi.

Un jour, l’un de ces jours, vous aurez honte de vous-mêmes, de certaines de vos paroles et de plusieurs omissions invitant les fidèles à si peu de ferveur, à si peu de respect envers Moi  Jésus Eucharistie, votre Sauveur, le Ressuscité.

Parfois, on dit qu’on laisse le choix aux fidèles dans la manière de M’accueillir; mais bien souvent hélas, on agit contraire à la parole prononcée envers eux, ou à mes règles établies pour mon Eucharistie et mon Très Précieux Sang permettant ainsi des sacrilèges de se produire encore trop souvent.

Des fidèles en Église sont confondus et trompés, non respectés dans leur droit Eucharistique.  Ce n’est plus seulement Moi qui en souffre, mais toute mon Église, TOUT LE CORPS MYSTIQUE, tous mes enfants bien-aimés.

N’ayez plus honte de me donner dans la bouche de mes enfants!  Car Moi, J’aurai honte de vous mes âmes sacerdotales.

  N’ayez plus honte d’insister auprès des fidèles et de leur enseigner le plus grand des respects que l’on Me doit pour M’accueillir dans l’Eucharistie, cela doit être qu’à genoux devant Moi et sur la langue pour éviter les sacrilèges, sauf pour les très grands malades.

   Toutes vos critiques personnelles, vos diverses raisons pour me donner dans la main de mes enfants en l’Eucharistie, envers mes fidèles en Église, me donnent la nausée à répétition et me laissent encore le goût du vinaigre en ma bouche comme on me l’avait offert sur ma croix d’Amour avant ma divine mort pour vos péchés! 

Vos mains consacrées, qui me donnent par l’Eucharistie dans les mains de mes fidèles, souffriront amèrement au purgatoire de vos entêtements et de vos négligences de ne pas vous être efforcés davantage de me faire accueillir dans la bouche et à genoux par mes enfants fidèles en mon Église. 

Oui, Je vous le dis, sachez le bien mes âmes sacerdotales, la colère de mon Père éternel est prête à s’abattre sur vous à cause de votre orgueil, de vos manquements d’amour et de vos infidélités trop nombreuses.   

Revenez envers Lui, avec un profond repentir en vous corrigeant de vos manquements  et en les regrettant amèrement avec grande humilité , car tout est si grave à ses Yeux et à mes yeux.  

Lorsque vous aurez une foi profonde en l’Eucharistie, un profond et sincère amour pour Moi et mon Père, et une plus grande humilité, une humilité plus parfaite vous conduisant au plus profond respect de ma DIVINITÉ, vous n’accepterez  plus  jamais de Me donner par l’Eucharistie dans les mains des fidèles, car vous savez maintenant le prix que vous en paierai des conséquences des sacrilèges arrivant par votre faute, rien que votre faute, toute votre faute! 

(Suite à venir…dernière partie du message)

(Merci de visiter mon site, mes enfants…maranathajesus.net)

Je souffre tant pour vous mes prêtres, cessez le l’ignorer!

Message adressé spécialement aux âmes sacerdotales dans mon Église en ce Jeudi Saint, 24 mars 2016.

Votre Jésus Sauveur qui vous parle; écoutez-Moi,

croyez en Moi!

Tous les jeudis saints, Je souffre davantage des sacrilèges occasionnés par le non-respect des règles officielles de la distribution de ma Sainte Eucharistie et de mon Très Précieux Sang perpétuées par plusieurs de mes ministres sacrés, mes âmes sacerdotales;  invitant les fidèles à faire l’intinction eux-même dans le Calice avec l’Eucharistie dans leur main.

J’ai honte de ce que l’on fait, de ce que l’on encourage de faire pour un soi-disant plus grand respect de tous.  Cela concerne la manière de M’accueillir en ce grand jour solennel du sacerdoce en mon Église, cela Me concerne tout d’abord.

C’est à cause des entêtements de certaines âmes sacerdotales que des sacrilèges se produisent encore, lors des célébrations Eucharistiques, que des parcelles de mon Corps et des gouttelettes de mon Précieux Sang tombent n’importe où et sur les planchers.

On utilise qu’exceptionnellement les patènes requises,  avec manche, pour éviter le pire en ce qui Me concerne.

On préfère presque toujours les exposer comme objets d’art sacrés dans les cathédrales… comme objets devenus inutiles pour Me servir en Église pour plaire à tous les touristes des lieux saints en Église.  C’est un objet qui est considéré ne plus être à la mode et nécessaire aujourd’hui envers Moi votre Seigneur!

 C’est cela votre foi et votre respect envers Moi votre Seigneur! 

On me traite, en M’insultant encore,  de moins en moins en Roi de l’Univers, Roi en mon Église sacerdotale.  

On arrache ce qui M’appartient pour Me protéger, on Me néglige dans l’Eucharistie et vous voulez Me laisser sans voix en plus pour crier, Abba Père, ils ne savent plus ce qu’ils font, pardonne-leur, tout tourne en dérision dans mon Église!

Alors, l’on fait de Moi, n’importe quoi, comme si Je n’étais rien qu’un signe dans mon Eucharistie, dans mon Très Précieux Sang!

  Vous savez, ce n’est point aux fidèles qu’il faut plaire en recherchant à leur permettre de faire n’importe quoi avec Moi, Je dis bien avec MOI, DE MOI, DE MON EUCHARISTIE! 

C’est simple, on ne me respecte pas vraiment beaucoup dans mon Église, ni par les manières de Me servir par mes objets sacrés, par mon Saint Calice et  mon Saint Ciboire, en ayant un très grand respect.

 On laisse aussi à l’occasion des fidèles toucher mes objets sacrés lors des célébrations Eucharistiques, cela doit être fait que par vous Mes prêtres consacrés ou les diacres.  Les cœurs sont si froids parfois que Je ne désire pas y demeurer bien longtemps, Je préfère fuir au désert et supplier Mon Père l’Éternel pour vous mes âmes sacerdotales.

PARFOIS on veut tellement respecter les fidèles qui veulent M’accueillir n’importe comment, que l’on permet trop souvent des gestes contraires à mes Volontés, on dit des paroles contraires à mon Amour, contraires au très grand respect que TOUS ME DOIVENT TANT! 

Alors, des sacrilèges se multiplient parce qu’on manque d’un profond respect pour RESPECTER, au MOINS, le minimum des règles Eucharistiques établies en mon Église, RÈGLES QUI SONT À AMÉLIORER POUR ÊTRE CONFORMES À MES VOLONTÉS.

 Je dis bien ici : d’un minimum de règles, car le maximum n’a jamais été atteint sauf, il y a bien longtemps par certains Papes qui ont glorifié mon Nom en Église par leur fidélité à mes Volontés pour mon Eucharistie et mon Très Précieux Sang. 

 Certains ont tout fait, afin que mon Eucharistie soit très respectée par les âmes sacerdotales et les fidèles.  On distribuait l’Eucharistie que sur la langue des fidèles et cela ne dégoûtait aucuns serviteurs sacrés comme cela se produit aujourd’hui. 

On avait vraiment la FOI, une vraie foi en Moi! 

 De même, croyez-vous qu’il y avait à leur époque des messes noires avec mes Eucharisties pour me faire davantage souffrir? 

Aujourd’hui, c’est ce que vous permettez qu’il M’arrive, âmes sacerdotales, avec vos infidélités avec mon Eucharistie, avec vos permissions non conformes à mon Amour et dans ma Sainte Volonté. 

Vous permettez que l’on me piétine dessus, que l’on fasse n’importe quoi avec Moi.

 On a si peu de foi que l’on ne me défend même pas, on laisse tout aller à la dérive!  

Sauf quelques âmes sacerdotales qui ont pris la parole pour Moi, convaincues que Je SUIS LE ROI DES ROIS EN L’EUCHARISTIE ET QU’IL FAUT À TOUT PRIX ME PROTÉGER DES SACRILÈGES, DES MESSES NOIRES. 

 Mais ces âmes sacerdotales crient dans le désert pour Moi, mes souffrances, mais on n’entend pas ENCORE puisque rien ne change.

Au contraire, la situation devient alarmante dans mon Église et on ne voit plus clair! 

L’aveuglement ne peut conduire des âmes à la Lumière, dans la Lumière. 

Je suis la Lumière du monde, écoutez-Moi, revenez à Moi, prosternez-vous devant ma Sainte Présence! 

Pleurez pour vos péchés!

Ô âmes sacerdotales que Je chéris tant, vous êtes la grande cause de tant de mes souffrances en mon Église!

J’aimerais vous dire que vous ne faites que ma joie, mais Je serais qu’un pauvre menteur envers vous.

Je ne suis que la Vérité, rien que la Vérité!

Toutes vos infidélités, en mon Église, concernant les règles établies de mon Eucharistie me peinent beaucoup, énormément et encore davantage, lorsque vous vous entêtez à suivre les mauvaises voies de votre esprit peu enclin à s’humilier facilement et  à reconnaître mes Vérités que Je vous dis avec tout mon Cœur par Amour et Miséricorde.

(Suite à venir, demain…)

Acceptez ma Vérité et mon secours pour votre bien…

(Message du 25 février 2016, dernière partie)

J’ai encore beaucoup à vous dire en réunion privée, mes prêtres, mes évêques. Toutefois puisque J’ai répondu, avec indulgence envers vous, en retirant les lettres que Je vous adressais publiquement, sur mon site maranathajesus.net, pour vous réveiller dans votre endurcissement, vos lenteurs à me suivre, à faire confiance à mon Paraclet totalement.

Essayez donc maintenant de me faire davantage confiance ainsi qu’à mon Saint-Esprit dans un plus grand abandon de coeur.  Acceptez ma Vérité et mon secours pour mon Église, Je vous en prie, c’est pour sauver des âmes, beaucoup d’âmes dans mon Église et les vôtres aussi.

La cloche du ciel a sonné, mes prêtres, mes évêques, en autorité dans mon Église.  Vous êtes à l’école de mon Amour, de ma Volonté à accomplir et de ma Vérité, de ma Sagesse et Miséricorde. 

Vous n’avez point le droit de m’empêcher de parler, à mes enfants et à vous-mêmes, de la manière qui me convient et par qui Je le veux. 

Je suis votre Père, rendez-Moi un plus grand respect avec amour.

Inclinez-vous devant Moi et mon peuple avec grande humilité, par amour pour Moi, en me servant dignement et avec fidélité à vos vœux sacerdotaux. 

Voilà, où nous en sommes maintenant, mes enfants, mes âmes sacerdotales.   C’est pourquoi, mes témoins de Lumière de Dieu, obéissant à mes Volontés, ont tenté l’impossible pour porter ma Voix comme Je leur demandais, et où Je leur demandais, et quand Je leur demandais, de la manière dont Je leur demandais malgré bon vent, mauvais vent.

Je l’ai déjà dit : le don de prophétie, le vrai, le plus grand dépassera toujours votre entendement humain.  

C’est un grand mystère de votre Dieu car mon Esprit Saint sanctificateur, c’est le mystère de Dieu, c’est Dieu avec vous pour toujours par sa Toute-Puissance d’éternel Amour.

Amen!  Je vous le dis mes enfants, mes âmes sacerdotales, prenez-Moi au sérieux car JE SUIS  en ce monde afin de ne plus perdre aucun d’entre vous. 

Pourquoi ce message de mon Amour? 

Pour l’unité dans mon Église. 

  Pour que, tout simplement, mon Amour et ma Miséricorde se manifestent par Moi et entre vous tous mes enfants, dans le Saint abandon et pour la conversion de tous les pécheurs. 

N’oubliez pas que Mes vrais prophètes dont vous avez la charge, mes prêtres, connaîtront toujours ma Volonté, concernant les messages que Je leur ai donnés, à savoir leur destin pour tout mon peuple, car mes Paroles sont très précieuses à mes yeux!   Ils sauront au plus profond de leur cœur si vous n’êtes point dans ma Volonté, vous mes prêtres, envers eux, dans vos décisions, votre direction spirituelle envers eux, afin de prier davantage aussi pour vous.

Inévitablement, ils en souffriront pour vous afin de vous aider dans votre sanctification, votre purification.   Mais jamais mes prophètes ne seront responsables de vos décisions à leur égard concernant ce qu’il adviendra de leurs précieux messages de Dieu sous votre précieuse direction et votre autorité en Église. 

 Ceci, parce que vous devez vous conformer qu’à ma Souveraine Volonté en toute conformité.  Il en serait de même de toute forme d’abus d’autorité ecclésiale de votre part à mes yeux, âmes sacerdotales.  Souvenez-vous de cela! 

Sachez-le bien, surtout lorsque mes prophètes sont dans l’obéissance à Dieu et envers vous!  Ceci est très important mes âmes sacerdotales.

Tout ce qu’ils ont à faire c’est de M’obéir par obéissance pour être dans l’humilité. Mais vous aussi vous êtes tenus par le même serment d’obéissance à Dieu.

J’espère que tous mes prophètes, sous votre responsabilité, sauront toujours pouvoir reconnaître leur Dieu d’Amour, de tendresse, de Miséricorde, de Sagesse au travers vous mes serviteurs sacrés.

Je vous veux saints, de très grands saints prêtres bientôt, profondément humbles. Abandonnez-vous à Moi et dans mes Volontés Suprêmes pour le salut de toutes les âmes par vos responsabilités sacerdotales.   Rien de moins.

Je sais, Je suis exigeant envers ceux que J’aime et que J’affectionne particulièrement parce que vous détenez la clef du paradis pour tous mes enfants sur terre. 

Je vous veux parfaits, le plus parfaits possible dans mon Église à Mon service.

Je vous bénis tendrement dans ma Miséricorde.

Votre Dieu Sauveur vous aime mes enfants, mes âmes sacerdotales!

Soyez dans ma paix et dans la joie de l’espérance.  Mon Église renaîtra grâce à vous tous, si vous le voulez, avec amour dans ma Volonté, rien que ma Volonté, toujours ma Volonté!

 

De grâce, soyez très humbles…

(Message du 25 février 2016, partie 4)

De grâce, soyez très humbles par votre exemple dans mon Église! 

Soyez doux de cœur et dans vos paroles, vos agir envers mes prophètes d’aujourd’hui et tout mon peuple, vous, prêtres et évêques de mon Église!

  Vous avez tous beaucoup et autant de valeur chacun de vous, à mes yeux, pour me servir en Église et vous pouvez et devez le faire en recherchant l’unité dans la charité, la Miséricorde de Dieu et la prière commune.  

Beaucoup d’entre vous avez à demander pardon, de manière personnelle, à mes fidèles enfants en Église, à mes prophètes d’aujourd’hui afin d’entrer davantage dans l’humilité.

Vous le savez bien au fond et non seulement envers votre Seigneur au confessionnal.

   Certains de mes prophètes vous ont donné le bon exemple, vous savez, en étant indulgents bien des fois envers vous, supportant tous vos défauts, vos difficultés et vos péchés.  Pensez-y un petit peu mes amours de prêtres!   Puis, Je ne veux point oublier mon très petit reste dans mon Église qui porte la croix aussi en réparation de vos péchés.

  Toutes les fois que vous avez parlé contre les prophètes actuels dans mon Église, vous avez parlé en blessant plusieurs fidèles croyant en mon Esprit Saint, ayant confiance en mes Paroles livrées par mes vrais prophètes; vous le saviez sûrement cela!  

Grâce à Moi, plusieurs de mes enfants ont pu vivre une relation personnelle avec votre Dieu par les Paroles des vrais prophètes de votre temps.   Beaucoup présentement sont dans la peine, et vous voudriez qu’ils soient porteurs de ma Joie malgré tout dans vos paroisses.  Parfois leur peine est rendue trop grande et leur espérance affaiblie. 

Que pouvez-vous faire pour réparer tout cela, mes prêtres, mes évêques maintenant?  C’est la grande année du Jubilé de ma très grande Miséricorde, ne l’oubliez point!

Ils sont à la messe, mes fidèles fervents, parce qu’ils ont besoin de Moi, de ma force, de mon Amour, de mes grâces et bénédictions.  Certains ont de la difficulté à vous pardonner; ce n’est pas facile pour eux, lorsqu’on  a osé parler contre les prophètes en pleine homélie, d’accueillir tout cela vous savez!  

Certains de mes enfants ont appris à M’aimer, à Me connaître au travers mes vrais prophètes à mon service, et ainsi ayant su accueillir les Paroles que Je leur ai données, en abondance,  ils ont davantage grandit dans la foi en Moi. 

Aussi, J’ajoute que certains serviteurs prêtres ont osé parler contre mes prophètes de manière injuste, par méchanceté, cela a été jusqu’à ridiculiser plusieurs de mes prophètes, de manière hypocrite, en Église et mon grand don de prophétie donné par amour pour vous tous. 

Je vous dis toute la Vérité, rien que la Vérité, croyez-moi pour le salut de vos âmes.

   Croyez- vous que c’est ainsi qu’il faut proclamer mon Évangile et en vivre?  

Comment voulez-vous que mes enfants, qui croient en mes Paroles d’Évangile, aient toujours confiance en vous tous, mes prêtres, lorsqu’on a fait du mal à certains de mes enfants de Lumière, puisqu’ils ont été touchés profondément aussi par Mes paroles prophétiques de mon Saint Esprit?

La langue et les pensées de tous mes enfants, c’est l’ennemi numéro un de la manifestation de tout péché. 

Le tentateur, ah!  Celui-là, saurez-vous le combattre par la prière fervente et soutenue et aussi par ma Miséricorde au travers mes prêtres au confessionnal? 

On a voulu limiter le pouvoir de mon Esprit Saint. 

Pourtant, celui-ci est inépuisable et Tout-Puissant. 

Voilà ce qu’on a fait du Paraclet dans mon Église, plusieurs de mes enfants, particulièrement les autorités ecclésiales bien des fois.

  Je vous prouve par ce message, sous la mouvance de mon Esprit Saint, comment Je peux manifester ma Grandeur avec celui-ci par mes nombreuses Paroles de Vérité pour votre conversion, votre sainteté et votre salut éternel.

Il est temps, grandement temps, de commencer peut-être à penser à vous réconcilier avec mon peuple Saint, en marche avec Moi, qui souffre pour vous, vous portant dans la prière.   Ne croyez pas le contraire mes prêtres, la plupart d’entre vous, car oui, il y a plusieurs de mes enfants qui souffrent mystiquement pour vous, pas drôle du tout pour eux vous savez.  

Faites votre examen de conscience et voyez comment vous avez parlé d’eux ou d’elles, Je parle ici de tous mes prophètes à mon service dans mon Église. Est-ce en bien ou en mal dans mes paroisses, entre confrères prêtres?  Regardez les pensées que vous avez eues envers eux et elles à leur égard.   Est-ce qu’elles ont toujours été selon mon Évangile, selon mes commandements d’amour? 

Puis mes autres fidèles, dans mon Église, n’avez-vous pas à faire aussi votre examen de conscience concernant mes vrais prophètes et mes serviteurs sacrés?

Rare, Je dis rarement aujourd’hui, des âmes sacerdotales religieuses catholiques ont voulu prendre le risque des persécutions en défendant les intérêts de mes prophètes actuels, les appuyant ouvertement dans mon Église, les encourageant, les accompagnant spirituellement, de crainte de graves représailles dans mon Église, de persécutions, d’être critiqués, jugés ou condamnés.

  De même, peu de prêtres ont la capacité de le faire n’ayant pas la Lumière de leur Dieu nécessaire, ni la formation à cet effet.   Certains, ont malmené mes vrais prophètes, vous savez!  Hélas!  À cause de manque de discernement, par manque de charité, par manque de prière pour eux, à cause de leurs péchés, l’unité ne peut pas alors se faire.  Mais, ma Miséricorde a toujours accompagné mes vrais prophètes pour tout supporter pour les âmes sacerdotales, afin de vous sanctifier dans ce grand rôle capital pour mon Église, pour le salut de toutes les âmes. 

Aussi, c’est pourquoi, J’ai moi-même défendu mes prophètes et J’en ai tant parlé dans mes messages prophétiques par ma servante, de ma Lumière Divine, qui écrit ce message pour vous tous en mon Nom.   Oui, sa mission est la mienne en elle et elle ressemble un peu à mon prophète Jérémie, et cela est ma Volonté non pas la sienne et surtout pas la vôtre.  Je lui ai tant donné pour vous aussi mes âmes sacerdotales et tout mon peuple pour vous éclairer davantage afin que vous receviez toute ma Miséricorde par mon Cœur.

(Suite à venir…)

Je dois vous saisir fortement pour vous convertir…Dieu

(Message du 25 février 2016, partie 3)

Mes serviteurs sacrées, Je vous aime infiniment, mais Je n’aime point le pouvoir que l’on se donne, encore et encore, envers mes tout petits ouvriers, ouvrières de mes Paroles prophétiques, sources de mon Esprit Saint pour le salut aussi de vos âmes.  Vous êtes responsables aussi de leurs âmes, ne l’oubliez pas!    Que votre pouvoir envers eux et elles, ne soit qu’amour, que charité, que respect et aussi que reconnaissance envers votre Dieu d’Amour et de Miséricorde pour vous! 

Tout ce que vous avez à faire mes prêtres, mes évêques concernant mes messages prophétiques, c’est de discerner si rien n’est contraire aux bonnes mœurs de l’Église, à ma sainte Évangile et aux lois ecclésiales puisqu’il n’y a plus aucun interdit dans mon Église depuis fort longtemps de diffuser publiquement mes messages de mon Esprit Saint. 

N’oubliez pas que votre rôle c’est aussi de protéger la réputation de mes vrais prophètes en Église et non de leur nuire dans leur mission pour votre Dieu car vous leur devez beaucoup pour votre salut.

 Vous n’avez pas à les contrôler, mes prophètes, mais à les conduire avec habileté avec prudence, avec amour, avec respect, également avec grande Sagesse de Dieu, sous la mouvance de mon Esprit Saint dans ma Volonté, rien que Volonté, toujours ma Volonté.

Il en est de même avec les messages qu’ils reçoivent de votre Dieu d’Amour.  Vous n’avez ni à masquer leurs paroles, ni en supprimer une parcelle, ni les supprimer quelques parts, ni interdire la diffusion de mes messages soit sur internet ou par le moyen de publications écrites, comme des livres, ou obligeant qu’ils ne soient jamais lus par mes prophètes ou autres fidèles en Église, à voix haute publiquement ou en privé, lors des rassemblements de prières ou autres réunions entre chrétiens dans mon Église. 

Vous ne devez point ajouter des mots, ou en réduire leur contenu en totalité, à les mettre dans l’oubliette, à les ignorer, ni à les transformer à votre guise dans la volonté humaine sous différents motifs personnels de convictions ou par égoïsmes, pouvoir et orgueil.  À mes yeux, cela serait de l’abus de pouvoir ecclésiastique mes prêtres, mes évêques, car ma Parole a le droit de vivre.  J’ajoute que parfois, elle est secrète ou personnelle dans le cas où elle s’adresse à une âme particulière. 

Désolé de devoir vous parler avec autant de fermeté, car mes pensées ne sont pas vos pensées! 

 Parfois vous croyez qu’il serait mieux que mes messages soient dit autrement de ma part, de ma Divine bouche, de mon souffle pour être mieux accueillis de la part de telle ou telle personne dans mon Église en autorité ecclésiale ou autre.  Non!  Mais non et non!  Ce n’est pas toujours logique si votre Dieu disait autrement ses pensées pour éviter de brasser la cage, des fois, envers des coeurs endurcis dans mon Église, pour pouvoir donner en héritage le Cœur de mon Fils qui est douceur et humilité. 

Il faut que J’arrache les mauvaises herbes avec ma Miséricorde et ma Vérité! 

Écoutez-Moi c’est primordial!  Reconnaissez vos erreurs et vos péchés!

Comment arriverais-Je alors autrement à vraiment les réveiller mes enfants et mes serviteurs sacrés?  Je ne vais pas toujours retenir mes Paroles de Vérité qui dérangent les consciences, et de vous empêcher de vous convertir pour devenir de grands saints mes enfants bien-aimés.  Je suis vrai, Moi, et plein d’amour pour vous. 

De plus, mes messages originaux ne doivent pas être déformés sous un mouvement de manque de foi, par jalousie, vengeance, envie, incompréhension, des divergences d’opinions ou sous la pression ecclésiastique possible ou à cause d’une difficulté à me faire confiance entièrement. 

Vous devez avoir ma grande permission avant de changer quelque chose pour Moi, afin d’agir pour le mieux, dans un profond discernement avec votre Dieu, envers mes prophètes et mes messages Divins.   Que tout ce que vous faites soit fait avec la Lumière de Dieu, avec l’aide entière de mon Esprit Saint afin de ne jamais le contrister ainsi que nos Cœurs, dans la Trinité, en voulant modifier les messages originaux de mes vrais prophètes, prophétesses.

 Vous devez accepter ma Parole comme Je vous la donne et M’accepter tel que Je Suis car Je Suis votre Dieu Souverain.

Mais, votre Dieu ne sait-t-il pas ce qu’il fait, ce qu’il a à dire à son Église, à tout son peuple, à ses âmes sacerdotales par sa très grande Sagesse avec son Saint-Esprit? 

L’Église m’appartient entièrement, elle n’est pas à vous! 

L’autorité Suprême, c’est Moi, pas vous!

  Sachez plaire à Dieu seul, non aux hommes!  C’est mon premier commandement mes enfants!

Ne pourriez-vous pas vous éviter de mal agir, parfois, envers mes enfants de Lumière par charité et de ne plus charger d’avantage de fardeaux sur leurs épaules, eux et elles, qui endurent déjà bien des peines pour vous, pour votre sanctification?  Je vous dis ceci avec amour dans la fermeté, certes, car J’ai déjà dit dans mon Évangile :« Ne touchez pas à mes messies, ne faites pas de mal à mes prophètes »  ( Psaume 105-104, verset 15)  .

Je vous dis cela que pour votre bien à tous dans mon Église.   Ne croyez point que mes prophètes ne souffrent point pour vous tous, mes âmes sacerdotales, ils vous portent précieusement en prière et sur leurs cœurs.

  Vous leur devez beaucoup, mes prêtres et mes évêques, Je vous le dis!

  Votre salut dépend aussi d’eux pour vous tous, de leurs prières ferventes envers vous tous, de leurs souffrances endurées. 

Ménagez-les, par charité, J’ai besoin précieusement de leur présence dans l’Église actuelle.  Ce sont mes témoins de Lumière et du feu de mon Amour. 

Ne devez-vous pas être foncièrement bons pour eux et elles et priez pour qu’ils, qu’elles soient davantage éclairés encore par mon Esprit Saint, pour qu’ils, qu’elles portent beaucoup de fruits dans mon Église pour le salut des âmes!  

Tout ce que Je vous dis, c’est par ma Sagesse mes bien-aimés serviteurs. 

Accueillez-là, elle est gratuite par Amour! 

Ne rejetez plus jamais la Vérité de mon Divin Cœur de Père et de mon Fils!  L’Esprit Saint sanctificateur est à votre porte, à vous de l’ouvrir, votre cœur, avec amour maintenant. 

Cessez d’avoir peur de mes Paroles sanctifiantes, de mes Paroles de Vérité, de Sagesse et de mon agir pour votre conversion profonde! 

Avancez mes élus, main dans la main, avec Moi et mes prophètes; cessez donc d’avoir peur pour l’amour du ciel! 

Pour l’amour du prochain!

  Pour le salut des âmes et de votre âme! 

J’ai choisi des petits pour révéler ma Sagesse pour vous détourner du mal. Soyez reconnaissants, mes amours de prêtres, et vous tous mes petits enfants dans mon Église.

(Suite à venir…)