La marque de la bête…

Mes pauvres enfants, je l’avais dit dernièrement, l’heure est grave mes enfants sur la terre.

Regardez le montant de l’amende, elle a la puanteur de Satan et Je vous dis : elle vous confirme la marque de la bête par le vaccin covid-19 et suivant… s’ils en sont capables.   C’est un signe sans équivoque qui vous confirme que vous êtes au temps de l’apocalypse et que le vaccin, il faut que vous le refusiez Mes enfants.

Battez-vous par le saint-rosaire, battez-vous avec les lois du monde en vigueur, car une loi en défait toujours une autre et ce sera une force commune contre les traîtres de votre temps qui veulent garder toutes les richesses pour eux et tout contrôler de l’humanité et de vos vies. 

Les ruses par un fort orgueil des élites mondiales, par la mise en place du gouvernement mondial ne peuvent faire que des désastres.   Mais vous, mes soldats des derniers temps qui vivrez dans les folies furieuses sur la terre qui se déchaîne : préparez-vous vite, très vite à terminer vos refuges terrestres et soyez prêts à accueillir ceux que je vous envoie

Mes prêtres, prudence, très grande prudence partout dans vos déplacements.  Ceux qui auront cru en mes paroles prophétiques auront un refuge de dernière minute pour leur protection.  Les autres, le pire vous attend, vous aurez peur, vous aurez peur, vous aurez peur… des fous qui se baladeront partout à chaque coin de rue.   Je vous le dis, les forces du mal veulent s’abattre sur vous car on a alimenté la haine par les opinions publiques contre les prêtres et mon Église par les médias.   

Ne craignez pas, priez et priez même dans les grandes fatigues, c’est le temps du grand combat final.  Soyez courageux, Je suis le Fils de Dieu, votre Sauveur!  Je vous bénis!  Maranatha, maranatha, maranatha, viens Seigneur Jésus, délivre nous de tous mal sur la terre!!!   Fin du message 6h :11, Jeudi 5 novembre 2020.

Cinq ans d’emprisonnement et / ou une amende de 66 600 $ pour avoir refusé la vaccination contre le coronavirus ?

Source – https://www.bmj.com/content/370/bmj.m3258/rr-17

C’est la guerre! Exorcisez en Mon Nom, partie 2

Attention, pour qui vous voterez lors des élections prochainement au Canada et au Québec!  Si vous gardez les mêmes au pouvoir, vous ne serez pas sortis du bois mes enfants et vous serez consommés par le pouvoir de l’ordre mondial qui travaille contre vous et non pour vous.  L’ordre mondial, quelle affaire du diable de toutes pièces!  Vouloir contrôler le monde, Mes enfants, comme du bétail et les enchaîner, ce n’est pas normal Mes petits amours!

Souvenez-vous, Mes pauvres enfants, que l’on veut vous enlever vos droits, les uns après les autres, d’une rapidité sans précédent dans le monde.  On veut faire de ce monde un monde…selon les visions d’une élite qui veut tout posséder et tout contrôler comme si la terre leur appartenait à eux seuls avec ses richesses!  Mais vous savez, mes enfants, leurs rêves s’éteindront et n’atteindront jamais tous leurs objectifs, car Je viens!  Oui, Je viens vous sauver à nouveau!  Je suis le Roi des rois, tous vous Me verrez!  Je viens terrasser les démons sur la terre! 

Mes enfants se battront, la lutte sera féroce, mais beaucoup se battront non pas avec le rosaire comme demandé par Ma Mère, mais avec toute leur colère qui montera en flèche lorsqu’ils auront véritablement faim, sans emploi.  C’est toujours par la faim, la privation de la nourriture que l’on a fait la guerre, la privation de tout bien de consommation et de services.  C’est toujours par la privation de nourriture que l’on a menacé des âmes psychologiquement, par la privation des droits et libertés acquis.  Les tactiques pour faire la guerre n’ont pas changé  en soi tant que cela!  Sauf, que l’on a de nouvelles armes : les armes bactériologiques et la peur semée dans le peuple et le monde entier.  Avez-vous compris?  Par la peur et la faim on peut tout imposer à des peuples!  Voilà où vous en êtes et serez!  

Ces temps mes enfants seront si douloureux, si douloureux à vivre pour les plus jeunes.  Ils ne verront plus l’espoir devant eux!  Soutenez-les jeunes, soutenez les personnes âgées par vos prières.  C’est le temps d’évangéliser plus que jamais, des âmes cherchent des réponses à tout ce qui est en train d’arriver dans le monde et pourtant tout a été prédit, largement diffusé sur les réseaux informatiques.  Ils ont juste besoin d’avoir les liens d’internet pour être instruits; aussi que vous soyez de bons guides pour eux! 

Profitez encore de ces temps où l’informatique est encore disponible, mais de grâce usez d’une très grande prudence car vous êtes surveillés par les autorités.  Ne menacez personne sur le coup de la colère, de la déception ou de vos sentiments d’impuissance!  Si vous saviez la puissance de la prière envers la Trinité et ma Mère, jamais ce sentiment d’impuissance vous habitera, car vous savez et Je l’ai dit :  Je serai le vainqueur des forces du mal sur la terre!

Mes enfants, ce temps achève pour les méchants de cette terre, gardez espoir en votre Dieu TOUT PUISSANT!

Je dis en terminant à tous mes serviteurs sacrés :  soyez de bons serviteurs pour votre Dieu, que la charité de votre Dieu déborde par vos prières, paroles de réconfort envers mes enfants malades et inquiets. 

Je vous demande d’user de votre grâce du sacerdoce et exorcisez les démons en Mon Nom par vos prières.  Vous devez aider le monde entier en pratiquant des exorcismes dans l’invisible en atteignant des personnes particulières qui ont besoin de ces libérations, de délivrance.  Je vous demande de le faire envers certains financiers, envers les francs-maçons, certains politiciens, ultra-milliardaires.  Que la Puissance de Mon Esprit vous guide afin de diriger vos prières envers les bonnes personnes en question. 

N’ayez pas peur! 

N’ayez pas peur, car le monde a besoin de vous plus que jamais Mes prêtres, Mes évêques de véritable foi!  N’ayez pas peur et allez de l’avant, Je vous en prie, Je vous accompagnerai de Ma puissance Divine de délivrance.  Mes enfants de foi, de prière, Je vous demande aussi d’accompagner spirituellement les prêtres qui vous le demanderont, en priant spécialement pour eux pour leur protection!

 Amen, je vous le dis :  combattez Mes enfants d’amour et de foi, combattez par la force de la prière et du jeûne.  Je vous bénis et soyez sans crainte, Je suis avec vous pour toujours!  Votre Jésus qui vient, qui est et souvenez-vous : Je Suis!  Soyez de braves soldats courageux sans relâche!  Aimez-vous les uns les autres!  Merci ma petite servante, dors maintenant un peu!  Priez!  Priez!  Priez! 

Fin du message 6h :30.  Message livré par Jésus à sa servante Lucie du Québec.

Leurs masques tomberont malgré-eux…

Message du 18 octobre 2020 (début: 17h :09)

Mes chers enfants de la terre!  Voici qu’en ce monde l’on véhicule aussi des mensonges très graves pour nuire au prochain, à sa sécurité, à sa santé, à l’économie mondiale dans le but d’affaiblir certains pour en enrichir d’autres.  L’orgueil, ce grave péché, a bien des facettes cachées et il peut aller jusqu’au crime, au meurtre, aux lois contre Dieu, conspirer contre le prochain en l’accusant à tort, faire passer le mensonge pour la vérité absolue et même contrôler les autres pour des fins personnelles, sociales, économiques.

La guerre n’est pas seulement avec des munitions et l’armée, la guerre se trame en ce moment pour éradiquer des populations avec des astuces d’une grande intelligence qui dépassent la raison.  Pour ainsi dire, tuer de quelque manière que ce soit : c’est tuer.  Les ruses utilisées pour tuer sont accélérées pour détruire des vies.  L’euthanasie humaine, qui en est un moyen vous savez, on prévoit lui donner encore plus de pouvoir par de nouvelles lois.  Vraiment on est rendu fou dans votre monde!   Le mal inonde Ma terre avec une force d’une grave intensité et la terre et la vie qui vous ont été données, prêtées afin que tous en prennent soin, un très grand soin : s’auto-détruisent avec rage.  Tout ce mal qui vient des ambitions par orgueil, Je vais l’éradiquer, donc l’enrayer.  Je viens purifier vos âmes, Je viens et vous en souffrirez beaucoup, surtout certains d’entre vous, Mes enfants!

Ceux qui complotent le mal, ce sont eux les vrais complotistes et non pas ceux qui dénoncent les complotistes qui font le mal envers Mes enfants en se cachant derrière leur MASQUE d’hypocrisie.

Bientôt éclatera au grand jour, à la face du peuple de la terre, les vrais réseaux de complotistes!  Plus jamais, ces hommes et femmes ne porteront leur masque d’hypocrisie et de pouvoir néfaste!   Leurs masques tomberont malgré-eux afin qu’ils puissent se débarrasser enfin de leurs péchés.   C’est seulement en portant le fardeau qui leur revient, par la justice de Dieu qui leur sera faite en premier  par des enfants de Ma terre bénite et qui portent Ma vérité, ma Lumière en proclamant Ma justice, qu’ils pourront se repentir.   Donc,  plus jamais ils ne pourront se cacher devant mes enfants de la terre.  Ce qu’ils ont manipulé et utilisé pour arriver à leurs objectifs, c’est par les mêmes choses et manières qu’ils seront jugés sur la terre : devant les écrans et par Mes bons enfants.  Ils auront leur honte à tout jamais! 

Ma justice arrive à grands pas autant que la méchanceté de certains de mes enfants dont J’ai tant honte!  J’ai donné l’intelligence aux hommes, vous dit Mon Père, et ce n’était pas pour tuer, voler, comploter, nuire au prochain mais pour mieux apprendre à vivre sur terre en devenant charitables, aimables, bons, vertueux, travailleurs, généreux et amour, véritablement amour et même heureux en suivant Mes commandements. 

La vérité explosera au grand jour dans le monde!  Les méchants, Je les prendrai dans des filets dont ils ne pourront se déprendre!  Ma justice commence, Mes enfants, sur la terre à Ma manière!  Mais ma justice finale personne ne la connaît vraiment.  Tremblez terre entière devant votre Dieu justicier!  Tremblez de peur vous les démons! Je viens vous anéantir!  Je suis le Seigneur Dieu!  Convertissez-vous, vous les vrais complotistes.  Convertissez- vous de même, les politiciens et vous les artistes, vous les méchants, vous les pédophiles, vous les scientifiques, vous les médecins et infirmières, vous les retraités, vous les tout-petits, vous qui m’avez oublié, vous qui doutez de Moi votre Seigneur de la terre!  Convertissez-vous par Mes Paroles!   Le temps est urgent pour vous, Il ne vous reste que si peu de temps, si peu de temps! 

Et vous mes chers enfants de Ma lumière qui dénoncez les plans des méchants complotistes et qui êtes traités de vrais complotistes en public lorsque cela est faux, Je vous dis merci de votre audace que Je vous ai donnée pour dénoncer et comploter contre les complotistes méchants de votre monde rempli d’orgueil, de haine contre la vie et l’amour de Dieu sur terre.  Je vous dis, COURAGE!  La bataille n’est pas terminée contre les méchants de cette terre, mais de grâce demeurez humbles et doux de cœur en ayant la langue bien aiguisée, bien articulée!   Soyez prudents dans vos propos et moyens utilisés!   Soyez pacifiques et recherchez la paix!  Surtout, vous-aussi, pensez toujours à vous convertir davantage dans votre foi en Dieu. 

Personne n’est plus grand que votre Dieu, personne ne le sera!  La haine, la vaine gloire, l’égoïsme et tous péchés de Mes enfants doivent cesser bientôt pour faire place au véritable amour de votre Dieu en vos cœurs.  Croyez-y Mes enfants malgré tout ce mal qui existe sur la terre!

La dernière guerre Mes enfants est maintenant contre Dieu et Mes enfants d’amour, contre la vie, la liberté et l’Église de Dieu, c’est-à-dire : vous, Mes enfants de foi.  On veut détruire la vie, on veut détruire la foi, on veut détruire mes lieux sacrés, on veut détruire la Sainte-Messe, on veut détruire les droits normaux de mes enfants, on veut détruire et encore détruire… mais seul votre Roi sera VAINQUEUR contre tous les démons qui rôdent sur la terre et si ces démons sont ou seraient encore en vous, alors… ce sera en vous que cette délivrance se fera par la force de votre Dieu d’amour, libérateur et sauveur de toute l’humanité.  

Il faut que tout le mal cesse sur Ma terre des vivants, qu’il cesse enfin en vous.   Oui! Je vous le dis : Je viens par Ma toute puissance Me manifester parmi-vous.  Préparez-vous!   L’heure vient à votre porte et Ma lumière sera vive, si vive que vous tremblerez devant ce que vous êtes devenus, certains de vous, Mes enfants!  La vérité entière vous sera révélée par votre Dieu!  Je viens comme l’éclair!  Je viens comme le tonnerre!  Je viens, car gronde ma colère depuis longtemps devant votre méchanceté et votre indifférence à croire en Moi.  Je viens sauver Mes bons enfants de la terre! 

La bataille finale arrive!   Préparez-vous mes enfants et PRIEZ!  PRIEZ!  PRIEZ, Mes bons enfants! Je vous bénis avec ma force finale de combat dont vous avez besoin et dans ma paix!  Mes mauvais enfants, Je vous dis, bénédiction et justice pour vous dans l’espérance de votre repentir final devant votre Père du ciel.  Jésus a parlé, Dieu est Mon Père, votre Père!  Il veut la paix sur la terre et l’amour pour tous ses enfants!   Courage mes soldats des derniers temps!  Ma servante Lucie du Québec, spécialement Je te bénis sur ton front!  Amen.

Notez : ce message a été donné malgré quelques petits dérangements autour de Ma servante.  Doublement, elle devait être à Mon écoute!  Fin du message 18h :10

 

Bonne année 2020

À tous ceux qui visitent le site…MERCI  AU  NOM DU PÈRE, DU FILS ET DU SAINT-ESPRIT!

À tous nos sincères amis…les plus proches…et les plus lointains…merci!

À nos familles…merci!

À tous les consacrés…prêtres…religieux-religieuses…merci!

À tous ceux qui prient pour nous..merci!

À tous ceux qui nous aiment…merci!

À tous ceux qui nous visiteront en cette année 2020…merci!

À tous ceux qui souffrent…courage!

À tous ceux qui portent une lourde croix en Jésus…courage!

Je vous dis aujourd’hui, Paix, paix et paix du Seigneur en cette nouvelle année!

Je vous dis: protection en tout temps et tous lieux par Dieu trois fois saint!

Je vous dis avec tout mon cœur :  Merci de vos prières de toujours et de nous soutenir, toute l’équipe, par vos prières en 2020! 

Un merci spécial à certains qui sont au loin, très loin…mais si proches!

Que les grâces et bénédictions de Dieu surabondent pour chacun de vous et que tous deviennent Un en Dieu le Père, en Dieu le Fils et en Dieu le Saint-Esprit, illuminés de la vie en Dieu!

Que le feu du Saint-Esprit soit votre secours tout au cours de cette nouvelle année d’espérance dans la souffrance! 

Que nos larmes bénissent la terre et que nos prières, unies dans la Divine Volonté,  nous libèrent et fortifient notre foi!

Qu’enfin nous portions le flambeau de la Lumière de Dieu et que personne n’éteigne l’élan de nos ailes de colombe pour le salut des âmes!

Portons notre casque du salut avec courage!

Fraternellement, je vous aime en le Christ Jésus Ressuscité! 

De Lucie…avec Jésus, tout simplement, en toute amitié!

Je vous dis : Sainte et heureuse année 2020!

https://maranathajesus.net/

Un cri dans le désert

https://maranathajesus.net/2019/12/25/je-crie-dans-le-desert-de-vos-coeurs/

Alléluia que ton règne vienne, MARANATHA !

ALLÉLUIA QUE TON RÈGNE VIENNE ! EXO

Auteur : Exo

Libres de nos chaînes

Nous marchons vers toi

Ta main souveraine

Affermit nos pas

Armée de lumière

Couronnés d’éclats

Soyons sur la terre

Messagers de joie

Alléluia

Que ton règne vienne

Maranatha

Viens Jésus Règne en moi

Proclamant Sa grâce au cœur de la nuit

Recherchant Sa face au cœur de sa vie

Célébrons sa gloire

Bannissons la peur

Chantons sa victoire Jésus est vainqueur

JÉSUS,Roi des Nations parle au CARDINAL G.Lacroix de Québec, primat du Canada

Le 12 novembre 2019

Mon cher évêque, archevêque du diocèse de Québec, primat du Canada, Commences-tu à Me prendre au sérieux lorsque Je te parle?

Beaucoup de prêtres et évêques avez négligé de M’écouter, de regarder Mon site 

https://maranathajesus.net/

voulant mener la barque de Pierre, Mon Église, à votre guise

ignorant volontairement les Volontés de votre Dieu.

 Je vous ai parlé avec patience (*1), interpellé avec fermeté, averti  finalement de revenir dans Ma droiture, avec autorité, et vous N’avez PAS répondu à Mes demandes avec empressement, avec Foi dans la confiance, reconnaissant toute la grandeur de la PUISSANCE du Saint-Esprit pour sauver la barque de Mon Église en crise mondiale, comme jamais vu auparavant.

Vos surdités, vos entêtements dans votre volonté  a allumé une colère de Mon Père et, à Rome –  avec le dernier synode de l’Amazonie –  a embrasé Sa colère d’un Feu si ardent de justice, que vous aurez, serviteurs sacrés, beaucoup de difficultés à calmer.

Sa décision est prise: Il vous punira, Il vous châtiera, car vous le méritez.

Beaucoup l’on trahit… non seulement ce pauvre pape élu. Oui, élu par qui? et pourquoi? Faut-il vous poser la question maintenant, après l’entrée du paganisme et son acceptation jusqu’à Rome, au siège de la Foi catholique?

Me sert-il vraiment avec fidélité, ou cherche-t-il à plaire à toutes les RELIGIONS?

Je vois le fond des cœurs, Je scrute les pensées, Je vois vos intentions futures.

Je sais tout, rien ne M’est caché… raison de plus pour sévir gravement en Mon Église afin qu’il Me reste quelques miettes à récolter de Mon dû.

Ce sera mieux que rien du tout; au moins, Je pourrais multiplier les miettes comme à la multiplication des pains.

Heureux qui accomplira maintenant Mes Volontés en Mon Église.

Je lui accorderai miséricorde, car il participera à multiplier Mon Pain de Vie selon Mon Coeur et Mes exigences d’Amour.

Oui, Mon fils de prédilection ! toi, cher archevêque, il est temps, non seulement de toujours M’écouter, mais de M’être fidèle à Ma Divine Volonté en toutes choses, pour redresser les négligences des prêtres et des fidèles en Église.

Tu es un rassembleur pour Moi.

Rassemble maintenant ton troupeau de prêtres et laisse-Moi leur parler dans des assemblés.  Je Me tiendrai au milieu de vous.  Je veux vous parler… encore! Depuis si longtemps, Je le désire.

Mais faut-il que Ma terre tremble fortement en Italie, à Rome et au Vatican, afin de répondre à Mon appel ultime? Ah Oui! vous M’avez prouvé que oui il le fallait, à cause de votre orgueil, de votre manque de Foi, de vos moqueries, indifférence à Ma présence de Ressuscité par le  FEU du Saint-Esprit en Mes envoyés, les prophètes, pour tout Mon peuple.

Amen! Je te dis, Je vous le dis, Mes évêques, Mes prêtres, votre surdité a assez duré. 

Les pierres parleront, il le faut, car ce n’est que par la souffrance, de grandes souffrances, que les cœurs de pierre peuvent être transformés en coeur de chair, de Ma Chair.

Je te bénis et bénis tout Mon peuple dans les larmes de purification pour Mon Église.

Jésus, Roi des Nations, par sa servante Lucie, petite rose de Mon espérance.
Amen! Amen! Amen!

Message du 12 novembre 2019,  début 5h49, fin 6h27 (écrit à la main, au Monastère des petits frères de la croix, Charlevoix au Québec,  en retraite de silence.

*1: lettres antérieures; LIEN :    https://wp.me/P1i9aU-r4

De grâce , multipliez ces messages 

ULTIME RAPPEL, LIEN CI-BAS

https://wp.me/p1i9aU-32o

C’est un ORDRE
https://wp.me/p1i9aU-32V

Prière du Fils de Dieu

https://wp.me/p1i9aU-2XL

au CARDINAL

https://wp.me/p1i9aU-33P

Site :  maranathajesus.net

La Sagesse, don de Dieu, partie 7

La Sagesse, don de Dieu, partie 7

Ne crains pas de dévoiler qui tu es car tôt ou tard ton masque tombera comme un voile découvrant tes couleurs authentiques.

Celui qui marche de reculons ne peut atteindre le sommet et s’attriste de son sort.

Celui qui travaille avec ardeur a un cœur fidèle, persévérant et il tirera de son labeur des résultats qui porteront des fruits d’espérance.

Celui qui a la langue trop pendue, se fait des ennemis et récolte des fruits mauvais.

Celui qui aime sans mesure, sans compter, tout lui sera rendu au centuple et davantage; mais celui qui conserve tout pour lui-même devient avare et le prochain le fuit avec raison car son égoïsme le rend mauvais.

Parole de Jésus Ressuscité, 5 février 2019

La Sagesse, don de Dieu (partie 6)

La Sagesse, don de Dieu (partie 6)

Les paroles répétées à tous les vents, sans prise de conscience, sont la source d’un grand désordre entre humains et même de scandale.

La langue qui s’étire comme de la tire Ste-Catherine n’a point un goût sucré, mais amer.

Celui qui sait se taire plus souvent qu’il ne parle, se gagne des amis par la confiance car il est prudent.

Celui qui parle peu, mais qui possède la Sagesse divine,  c’est le signe du gage de l’amour et de la paix. 

Celui qui détient la Sagesse éternelle est comme un trésor qui a un prix précieux à partager.  Celui qui l’écoute grandit dans la voie du bien.

Si nombreuses sont les âmes d’une avide tristesse par leurs choix mauvais de vie envers eux. Tant d’âmes ne veulent assumer leurs choix et font porter leurs fardeaux aux autres injustement.

Une âme dans la véritable Lumière du Très-Haut, même avec un bandeau sur les yeux, voit plus clair, que le jour, l’intérieur dissimulé des âmes du prochain.  Rien ne lui échappe, sa Lumière éclaire et chasse les ténèbres.  Sa Lumière fait fuir ses ennemis, rend joyeux ses amis.

Parole de Jésus Ressuscité le 4 février 2019

(Partie 7, à venir…)

La Sagesse, don de Dieu (partie 5)

La Sagesse, don de Dieu (partie 5)

Les riches possèdent beaucoup de biens, mais les pauvres en possèdent de plus grands que les riches; ils ne peuvent les acquérir qu’au détriment d’un grand dépouillement.

La richesse du cœur est plus grande que la richesse monétaire qu’aucun ne peut acheter.

  Elle provient d’une source infinie.

La perte de la santé de l’âme est influencée par les biens de consommation exagérés du monde, par une folie de liberté sans aucune sagesse du raisonnable.

Celui qui est sage n’est-il pas raisonnable et sobre, il ne dort pas sur ses lauriers mais recherche le bien d’autrui par la charité.

Les paroles contre le prochain laissent une marque au fer rouge difficile à effacer dans les âmes que l’on blesse.

Des cicatrices au cœur seront toujours gravées en celui qui est victime de méchanceté d’autrui, signe de l’acceptation de son pardon, si tu as été capable d’être humble et sincère pour lui demander.

(Partie 6, à venir…)

Merci tout simplement…

À tous ceux et celles qui prient et priez pour moi, pour ma guérison et ma mission du Seigneur, que mes mille mercis retombent en grâces et bénédictions pour chacun de vous, vos familles et vos amis. Je vais mieux maintenant et je prends de nouvelles forces jour après jour. J’ai jeûné malgré moi et perdu quelques livres. Maintenant, Jésus est heureux de me voir manger de plus en plus. Bientôt aussi, je pourrai vous transmettre encore les Paroles de Dieu selon Son Cœur; certaines sont en réserve. Oui, le secours vient du Seigneur et aussi par la prière de chacun de vous. Vos encouragements sont un baume pour moi. Je vous embrasse la main sur le cœur en Jésus. Lucie, petite servante de Dieu que pour Sa gloire.

L’échelle du bonheur…le conte de la vie de Ma messagère…

L’échelle du bonheur, qui veut y grimper?

 

Une foule immense piétinait la terre y travaillant sans cesse, elle était de toute race et couleur, aimant l’argent, l’or, les plaisirs, les fêtes, les divertissements, ramassant des trésors, voyageant de tous côtés, bâtissant d’immenses immeubles, les plus hauts, pour atteindre le ciel. 

Elle s’occupait à faire pousser plus que des légumes et des fruits, polluant, gaspillant, tuant, blasphémant, volant, se droguant, s’engouffrant.  Moi, petite créature, je les regardais me demandant, mais pourquoi suis-je sur la terre, avec ce monde si bizarre, personne ne s’aime vraiment?  C’est alors que mes pieds sur terre ne voulaient plus y demeurer, CAR j’en souffrais trop.

En grimpant la montagne, j’entendis l’écho qui chuchotait :

« Viens plus haut, ne descends pas plus bas, c’est atroce, tu vas t’y brûler.  Tiens, je te prête mon échelle, viens-voir de plus près, n’aie pas peur.  N’hésite surtout pas à y déposer tes jolis pieds sur la première marche, et regarde, tu es sauvée.  Je te tiens la main, je peux te porter maintenant dans mes bras, ne pleure plus.  Aie confiance, je suis là, ne sens-tu pas que je t’aime.

  Voyant mon soulagement, il me dit : viens et suis-moi!  Veux-tu encore monter les marches avec moi, une à la fois tranquillement? 

Je me suis dit : je n’ai rien à perdre. 

Alors, je montais, une, deux, trois, quatre, cinq marches de plus.  J’ai pris le temps, de me retourner, de respirer et de regarder en bas vers cette terre connue et l’odeur qui y montait me déplaisait.  Ah!  Toute cette fumée nauséabonde, que je voyais au loin, quel brouillard, quelle noirceur, me disais-je.!  Que de lourds souvenirs!  Que de tristes événements, que je voulais tant oublier.

Comme Je désirais, respirer de l’air frais et pur, alors, j’ai continué à monter quelques marches rapidement.  Enfin!   Un peu de paix, je me disais.  Puis, me retournant, mon regard se posa sur le monde d’en bas, et, il commença à changer.  Je me suis mise à prendre en pitié ce troupeau, me disant s’il savait, ce pauvre monde, comment on est aux anges en grimpant, là-haut. Puis, soudain, un jour quelqu’un que j’aimais sur la terre, me fit signe en s’écriant : Reviens sur terre, tu montes trop vite.  Descends, voyons, remets tes pieds sur terre, m’as-tu oublié!  Prenant pitié, je suis redescendue, pour lui rappeler que je l’aimais, mais chaque pas vers le bas, ne me rassurait guerre. Les humains, transpiraient tellement la violence en méprisant le prochain, qu’elle en était devenue démesurée et incontrôlable.  Quelle pollution, me disais-je, une fois les pieds revenus au sol!  Je ne pouvais à peine respirer cet air malsain, mais je voulais…enfin vivre.

Pour un temps, J’avais fait plaisir à cette personne tout en me cherchant un refuge de paix et d’amour en revenant sur terre; cependant, que de déceptions m’attendaient.  Ne trouvant pas sur la terre, le havre de paix à la mesure des besoins que j’espérais,

l’écho se fit entendre disant de nouveau : viens, je t’attends! 

 C’est alors, que mes pieds, par la force du vent, retrouvèrent la première marche de l’échelle, le temps d’un soupir.  Ce monde, si ignoble, me semblait tant étranger en quelques sortes, dans ses misères et ses labeurs, il me troublait trop.  C’est alors, que toute heureuse et rassurée, je répondais oui, avec tout mon cœur, à cet appel plein de douceur.  Ah!  L’écho, comme je l’aimais, il était si bon pour moi.

Puis, fréquemment ne cherchant que l’amour et le réconfort, je repartais, souvent à la hâte, afin de retrouver le chemin étroit, où était située cette immense échelle avec des centaines et des centaines de marches.  Je ne voyais pas la fin des marches, tant c’était haut, et si haut, oui si haut!  Mais, plus je montais, plus c’était beau, plus il y avait une étincelante lumière radieuse émanant des rayons de paix, d’amour et de joie intérieure qui me ravissaient.  Alors, encore, on m’appelait sur la terre en bas de l’échelle, disant : tu vas trop vite pour nous, attends-nous, nous ne sommes pas prêts à aller te voir! 

En plus, on ne connaît pas cette route, comme toi, pour trouver le chemin et l’échelle!  Nous craignons d’y monter, on a peur des hauteurs et de l’inconnu!  Des voix suppliantes insistaient en disant : Non, ne nous abandonne pas, reviens!   Alors, je pris courage à nouveau, déambulant les marches lentement, en me disant : mais quand seront-ils assez rassurés pour monter, au moins, sur la première marche, seulement la première marche.

De plus, les jours, les mois, les années passaient.  Hélas!  On refusait, la découverte de l’amour, du véritable amour, qui me comblait tant.  Alors, ne supportant plus les odeurs nauséabondes de cette pollution, de plus en plus terrible, je repris le chemin étroit, la mine déçue mais avec courage, pour gravir l’échelle entre ciel et terre.

 Sur la route, j’y rencontrais des gens heureux, souriants, et remplis d’amour, qui m’aimaient même sans me connaître…quelle joie!  Quel émerveillement!  C’était comme si on se connaissait depuis toujours.   L’amour transperçait nos cœurs, d’une joie commune, tant d’affinité sans aucun effort.  Nous partagions ensemble dans une charité pure sous le vent d’une brise légère, où l’on entendit, une musique si douce et angélique que nous étions… comme au paradis.  Puis, les gens de la terre, nous criaient : vous êtes devenus fous ou quoi?  Cessez de monter si haut, nous allons vous perdre!  Si vous nous aimez, vous resterez sur la terre. Ici, il y a tout ce qu’il vous faut pour profiter de la vie en abondance et vous amuser sans cesse; restez donc avec nous.

Alors, ayant pitié d’eux, plusieurs redescendaient le cœur en peine, sachant bien que la vie sur terre, n’était pas rose.  Comment y respirer se disaient-ils, sans le véritable amour du prochain, on ne peut pas y survivre, tant il y fait froid. Mais, ils reprirent à nouveau courage, s’encourageant les uns les autres, se consolant sur les épaules de leurs amis.  Mais, pour faire la fête, entre amis, ils se disaient : retournons sur le chemin étroit, on est trop malheureux ici avec cette pollution, qui nous étouffent.  Alors, ils repartirent encore, laissant derrière eux, tout ceux qui avaient crié : êtes-vous fous ou quoi!   Mais, plus ils remontaient les marches, plus ils étaient heureux ensemble sous la brise d’un vent léger qui les caressait.   Puis, on criait fortement vers eux, à nouveau de la terre : revenez…revenez….revenez….

En percevant, à nouveau, cette musique barbare et tous ces cris délirants,

tout le tapage de ces bruits qui gênaient trop nos oreilles; alors un vif dégoût nous envahissait tout en essayant de redescendre du haut de l’échelle de la vie.  Ne pouvant résister au bien-être du véritable amour, nous avons donc rebroussé chemin, pour y trouver la véritable paix de l’âme.

 

Nous discutions alors ensemble en disant : Qu’il est bizarre ce monde!  Que de tristes souvenirs nous gardons pour celui-ci, sur les montagnes et vallées, où l’on y frappe toujours des pieds afin d’y fouler la poussière noircie.  Ce pauvre monde y creusait un gouffre pour y être englouti.

  Pourquoi ces créatures se détestent encore et s’entre-tuent sans cesse pour se noyer dans les eaux profondes des malheurs?  Ils ne savent plus ce qu’ils font, quoi!   Enfin, ils se sont regardés se disant : Pourquoi y retourner, quel cauchemar à oublier, pour toujours, après-tout.  

Là-haut, c’est notre espérance. 

Retournons sur la route de la joie!  Et c’est avec le sourire aux lèvres, qu’ils s’exclamaient :  ah!  Que c’est beau sur le chemin vers le ciel!  Tout est magnifique et grand à découvrir!   Enfin, respirons à fond!   Partons plus loin uniquement à la recherche de l’amour; voilà notre besoin à combler.  Vivons maintenant dans la joie de l’Amour, afin de vivre pour toujours.

Puis, vint un temps, et même si nous entendions à nouveau des cris de la terre, les forces nous manquèrent afin de redescendre, sur terre.  Nous étions épuisés à force de gravir les marches, pour y trouver la paix, l’amour, la joie dans la Lumière, dont nous avions tant rêvés.  Mais quel défit extraordinaire!   Déçus, oui, dans un sens, d’y être de plus en plus en haut, mais en même temps plus heureux ensemble, c’est ce que l’on se racontait.  Pourquoi, aurions-nous redescendu une dernière fois, disait-on, car en vain, cela n’en valait vraiment plus la peine d’y vivre, pour s’y battre à contre -courant, de toute façon.  L’impossible avait été fait à nos yeux. Nous étions désormais convaincus que plus jamais personne, ne nous aimerait assez, nous attendant sur la terre, avec une véritable joie et dans la charité.  Être heureux tous ensemble, c’est ce que l’on voulait.  Vivre d’amour, que d’amour de notre Créateur.

De plus, nous ne pouvions nous complaire dans ce monde si ingrat, violent, avide de richesses et de biens terrestres, dans des plaisirs si immoraux que les humains ressemblaient de plus en plus à des animaux.  Nous ne pouvions en supporter davantage, de ces souffrances que l’on nous infligeait par manque de respect sur cette terre.

Finalement, tous, nous préférions la vie là-haut.  L’on s’entraidait ensemble se disant : quand comprendront-ils, ne sont-t-ils pas, un peu comme des bêtes sauvages, perdus dans les forêts sans berger, qui les guident?  Hélas, ils se diront peut-être trop tard… si seulement on avait écouté ceux qui nous indiquaient avec sagesse le bon chemin à suivre et qui nous disaient avec amour : venez avec nous, suivez-nous dans l’échelle du bonheur avant qu’il ne soit trop tard, n’ayez pas peur! Venez, avant de vous y perdre dans cette noirceur, sous ces montagnes de poussière d’odeur nauséabonde, du fruit du mal et de la fureur de l’ennemi!

Ah!  S’ils savaient  le don de Dieu!  Ils viendraient vite nous rejoindre….mettant d’abord leurs pieds sur la première marche qui conduit au véritable bonheur. Puis, entendant le son d’une trompette venant du ciel, avec détermination, nous nous sommes mis à courir vers ce bonheur, bientôt à notre portée, sans ne plus jamais regarder en arrière, sur la terre.

 Ne les attendons plus… mes amis, l’heure vient d’atteindre le ciel pour nous!  Partons là-haut!

  Une voix douce, se fit alors entendre, disant :

Venez, l’heure a déjà sonné!  Nous vous attendions! 

 Regardez, les portes s’ouvrent devant vous!

  C’est le Palais du Roi! 

Puis, apparut une vive lumière éclatante brillante comme le diamant.

C’est alors, que des anges guidant nos pas et tenant notre Livre de Vie, nous conduisirent vers celui que nous croyions et aimions.  

Puis, tout à coup, le murmure de l’écho, tout près de nous, se fit entendre avec amour, nous disant :

« Venez, les bénis de mon Père!  Il vous attend avec joie! 

Entrez au Royaume des élus de Son Cœur! ».

Lucie du Québec, enfant de Dieu,  Parole de Jésus, 13 septembre 2018.

Site : maranathajesus.net

Priez ensemble le Saint-Rosaire!

Deuxième partie du message, 5 et 6 janvier 2018

On a tellement péché contre Dieu, mes enfants, et maintenant vous en récoltez aussi des fruits mauvais dans mon Église et dans le monde.  Vous voyez des schismes partout, vous parlez les uns contre les autres dans mon Église Catholique.  Vous vous accusez les uns les autres en tant que prêtres à cause du concile Vatican 11 et vous aussi mes chrétiens catholiques. 

Ceux qui disent la Vérité, sont en schismes; sont, semble-il contre Rome et le pape; et ceux qui sont en véritable schisme, sont semble-t-il dans la vérité. 

  Que de confusion!

 Ceux qui sont dans ma droiture véritable sont faussement accusés et ceux qui ne professent plus la vraie foi Catholique, sont souvent louangés et dans le dérapage de la foi.   

 Beaucoup nient si souvent la vérité des hérésies dans mon Église Catholique depuis le concile Vatican 11, car on ne reconnait plus Ma véritable Vérité à cause du péché d’orgueil.    

Cessez de vous juger mes enfants et priez ensemble le Saint-Rosaire! 

Cette bataille contre Satan, M’appartient, elle n’est pas à vous,

ce n’est pas à vous d’en juger, mais seulement de révéler Ma Vérité si vous en avez le bon discernement par mon Saint-Esprit.

  Si jamais vous vous trompez, au moins vous ne l’aurez pas fait de manière intentionnelle si vous avez prié demandant Mon discernement divin avant de parler.

Les bons prêtres passent pour des fous,

et les moins bons aveuglés par Satan passent souvent pour des bons prêtres aux yeux du monde en adhérant totalement au concile Vatican 11, même si les erreurs du Concile Vatican 11 ont été dénoncées par mes saints-prêtres malmenés injustement, par plusieurs, dans mon Église Catholique.

Le Concile Vatican 11, il n’était pas selon Mon Cœur, mais fondé sur des visions libéralismes de foi, vision humaine, sous l’influence du protestantisme, d’hommes de la franc-maçonnerie pour démolir Mon Église Catholique à l’intérieur à partir de sa source, c’est-à-dire à Rome, dans mon Église, succession de mon apôtre Pierre.  

  Voilà la Vérité de votre Dieu, mes enfants.

Je bénis particulièrement les évêques et les archevêques qui se lèvent dans la foi et avec audace pour dénoncer les erreurs, les hérésies par la Vérité de Dieu.  Ils veulent être fidèles à Dieu afin d’essayer de conserver le dépôt de la Foi Catholique en prononçant Ma Vérité aux yeux du monde, par les médias, l’internet.   Ils vous prouvent les erreurs dans mon Église, depuis le Concile Vatican 11, qui attaquent maintenant la morale de la foi en mon Église. 

Ils dénoncent les hérésies, écoutez-les; ils parlent pour Moi, votre Dieu de Vérité pour redresser ce qui est faussé, mais sans grand pouvoir  en Mon Église, car ils sont minoritaires à avoir le courage d’agir pour Dieu.

Je vous le dis : Personne n’a le droit de dire le contraire de Mes Commandements si précieux que Je vous ai donnés pour votre salut; même pas le pape, aucun pape, aucun prêtre, car ils sont les garants de la foi institués par Moi votre Sauveur. 

 

Qui détruit quoi que ce soit, des Paroles Saintes que J’ai données, n’a pas le caractère de l’infaillibilité dans la foi par Moi votre Dieu, par la Puissance de mon Saint-Esprit.   Il ne peut  avoir que l’esprit de rébellion par orgueil pour la démolition des mœurs, de la foi et de la morale enseignée, depuis toujours, par Moi votre Christ.  Hélas, ce qu’il fait est alors fait au nom de Satan insidieusement, car l’ennemi sait comment adroitement, comment aveugler par le péché, certains grands hommes dans la foi catholique à la foi tiède dans la prière du Rosaire. 

Mes enfants, le diviseur est à l’œuvre avec puissance comme jamais auparavant dans l’histoire de mon Église.  Ouvrez les yeux, ouvrez votre esprit!  Ne participez pas dans la mesure du possible à ses invitations diaboliques!   Combattez par ma véritable Vérité en étant à l’écoute de mon Saint-Esprit et priez, priez, Je vous en prie, priez le Saint-Rosaire pour le vicaire à Rome, les prêtres et les cardinaux, c’est urgent mes enfants!

Je vous en prie, mes vrais adorateurs, adoratrices en vérité, demeurez près de Moi, de Ma Sainte-Présence dans l’hostie, le plus souvent possible, lorsque vous le pouvez, afin de combattre le cruel ennemi qui fait rage en mon Église Catholique et envers mes enfants dans le monde.   Amen, Je vous le dis, c’est le temps du grand combat, armez-vous dans la prière et cessez les bavardages!  Unissez-vous et priez, priez et encore priez!

Gardez ma paix dans l’espérance de mon retour! 

Je vous bénis.   Votre Jésus, votre seul Sauveur.

Par Ma petite Lucie du Québec, priez aussi pour elle et sa famille, Je vous le demande, priez le Saint-Esprit pour elle. 

Abonnez-vous, sur le site maranathajesus.net pour vous instruire, être guidés, être éclairés par le Saint-Esprit de Dieu.  C’est Mon « CADEAU » pour vous mes enfants, mon site d’évangélisation.  Pourquoi pas profiter nombreux de mes grâces et bénédictions!  Je vous aime.

Vous avez besoin de supporter votre croix…

Mercredi soir, 13 septembre 2017

 

Mes enfants, prenez courage dans les difficultés, n’ayez crainte, aucune crainte car Je suis avec vous, Je vous l’avais promis. 

Malgré mes nombreux conseils, mes bénédictions et les grâces que Je vous donne, souvent en abondance, vous avez tendance quand même devant votre impuissance, vos souffrances, les difficultés de la vie, à vous inquiéter, à vous tourmenter l’esprit au lieu de tout m’offrir dans la confiance, dans une absolue confiance.

Vos raisonnements prennent parfois le dessus par rapport à la confiance envers Moi.  Vous vous en faites pour demain, pour hier, pour l’instant présent.  Ce n’est pas ainsi que vous garderez ma Paix car vous bloquez mes grâces malgré vous en votre âme au lieu de vous abandonner à Moi, d’avoir confiance à la bonne Providence que Je suis.  Vous voulez parfois tout m’offrir vos problèmes, mais vous raisonnez parfois tellement que vous trouvez toutes sortes de solutions à vos difficultés par vous-même.

Vous ne me laissez pas le temps d’agir à ma guise en votre âme et votre vie.  Vous vous plaignez de votre croix au lieu de l’aimer, de la supporter avec courage, avec détermination, avec joie et dans ma paix.

Vous avez besoin de supporter votre croix pour vous rendre au ciel mes enfants; sans elle, c’est impossible d’aller vers mon Père, votre Père.

Allez, versez des larmes si vous le voulez, mais après, essuyez-les avec courage!  Vos larmes sont bénéfiques pour vous et les autres, pour votre salut à tous.

Vous vous plaignez, alors cela n’empêchera pas votre croix d’être là en votre vie!  Cela ne fait qu’alourdir le poids de votre croix que vous ne voulez pas trop porter parce qu’elle ne convient pas toujours à vos aspirations personnelles.

À quoi bon vous agiter à la moindre contrariété; croyez-vous que vous serez agréables à votre entourage, envers ceux qui vous aiment?   Vous augmentez le poids de leur croix parce que vous refusez la vôtre totalement ou en partie.  Vous pourriez être plus heureux même en portant votre croix, mais on dirait que vous n’y croyez pas. 

Pourtant, lorsque l’on accepte les événements de sa vie au moment présent, tout devient plus facile, la route se fait mieux avec les autres et auprès de Moi.

  C’est dur parfois de comprendre, vous qui raisonnez tant parfois, de comprendre que vous êtes sanctifiés par votre croix, que Je vous arrache vos envies moins nécessaires, votre suffisance, votre égoïsme, vos jalousies, vos repliements sur vous-même, pour vous ouvrir à la véritable charité chrétienne envers le prochain que vous devez aimer comme vous-même.

Je vous dépouille pour vous remplir de ma présence, de mon Amour, de mes grâces, pourquoi vous en plaindre continuellement, certains d’entre vous? 

  Mon projet sur votre vie, il est parfait et mesuré avec soin par votre Dieu d’amour pour que vous puissiez être comblés dans votre vie éternelle au ciel.   Vous aimeriez peut-être le changer, le modifier à votre guise en négociant sans cesse mes Volontés!   Vous pouvez toujours, mais Je vous dis que votre croix s’alourdira au lieu de se porter aisément selon vos capacités, car vous allongez votre sanctification par votre volonté. 

  Mes enfants, prenez donc courage avec force pour tout supporter par amour, avec amour pour Dieu et votre prochain et pour accomplir mes Volontés!

Je vous parle ainsi parce que Je vous aime mes enfants.  Demeurez en mon Amour et dans ma paix, dans l’espérance car Je suis toujours avec vous, même en ces temps de grandes souffrances pour mon humanité, par les désastres de toutes sortes, les violences, les guerres et vos péchés. 

Soyez miséricordieux envers le prochain comme Je le suis envers vous!  Soyez patients envers le prochain comme Je le suis.  De même, soyez bons envers le prochain comme Je le suis toujours envers vous. 

Vous ne comprenez pas toujours tous les pourquoi de mes volontés, en votre vie, mais sachez que cela n’est pas nécessaire de tout comprendre au moment présent.  Votre seule nécessité est de vous abandonner à Moi dans la confiance, rien que la confiance, toujours la confiance.  Amen!

Votre Jésus d’Amour par sa bien-aimée servante du Québec, Lucie, porte-parole de mon feu d’Amour et du Saint-Esprit du Père éternel.

Devenez des petits anges pour Moi…

 

(Partie 3, message du 28 novembre 2014)

Oh!  Comme on a soif encore de mes Paroles!  Mes petits, je vous aime, aimez  et aidez-Moi à briser tout ce qui empêche mon feu d’allumer par votre amour! 

Devenez des petits anges pour Moi sur la terre!  Les anges vous savez, ils vont un peu partout, ce sont des voyageurs, ils aident à gauche et à droite, ils sont toujours en action, ils n’ont pas peur de donner, ils n’hésitent pas, dès qu’ils entendent un cri, ils y vont!  Ils se précipitent. 

gtpwae4s

Voulez-vous être mes petits anges, mes petits d’amour pour allumer mon feu?

  On répondit : « Oui, Seigneur, vas-tu payer l’essence pour nous? » 

Le Seigneur ajoute : « Combien de temps? Répondez dans votre cœur, là. 

Passez-vous, devant Moi, pour m’Adorer, me parler, tout me donner, tout ce qui va, ce qui ne va pas?  Ce temps-là, pourriez-vous le multiplier par deux ou par trois, à toutes les semaines?  Il va peut-être falloir abandonner quelque chose pour y arriver!  

Puisque vous avez soif de ma Présence, venez me voir!  Je vous y attends!  Dans le silence vous me trouverez, vous pourrez mieux m’entendre!

  Mes Paroles que Je donne à tous mes messagers, mes messagères, J’aimerais vous en donner intimement dans votre cœur, ainsi Je pourrai mieux vous transformer dans ma Divine Volonté, vous guider directement en espérant que vous répondrez à mes appels.  Certains vivent déjà ces belles grâces, quelques petites paroles ici et là, entendues. 

Plus le cœur s’ouvre, plus on s’abandonne, plus on a confiance en mes Paroles, plus on obéit avec amour à ce que Je demande intimement dans un cœur, plus Je donne généreusement. 

Mon cœur s’enflamme d’amour pour une âme qui me fait confiance et qui m’Adore en toute vérité, en toute simplicité, qui me donne tout, qui espère tout en son Dieu! 

« Seigneur que veux-tu que je fasse aujourd’hui, guide-moi ».  Voilà ce qui devrait être une prière tous les matins, souvent aux cours des journées. 

Mes petits, soyez de plus en plus le reflet de mon Amour!  Ce n’est pas compliqué du tout!  Laissez-vous seulement remplir de mon Amour!  Ça bouleverse un peu le cœur, ça réchauffe, mais c’est bien meilleur que le meilleur des vins, c’est une autre chaleur, c’est une chaleur qui dure pour l’éternité et non pour un moment.

Tout ce qui ne vous sert plus du tout dans tous vos biens, pourquoi le conserver?  Donnez!  Ça devient encombrant!  Vous ne ferez jamais assez le tour de toutes vos affaires!  Il faut recommencer souvent à regarder, ce qui vous est utile ou inutile car quelque part, tout ce qui ne nous sert plus, quelqu’un d’autre peut s’en servir!  Que ce soit des vêtements, des chaussures, même des chapelets, parfois nous en avons trop.  Ils peuvent servir à d’autres personnes.  Parfois, nous avons trop de certaines choses, dans nos garages, des objets de toutes sortes!  Des skis, des raquettes, des bicyclettes, des trottinettes, un peu de tout, quoi!  Trop d’assiettes, trop d’ustensiles, de beaux plats qui ne servent plus, même des montures à lunettes. 

Prenez le temps Je vous en prie de regarder tout ce que vous avez vraiment de trop pour le donner, pas pour le vendre, pour donner!  Ça c’est des dépassements!  4 bicyclettes, peut-être une de trop!  Peut-être qu’il y a d’autres choses de trop aussi!  Des fois, on a peur de donner davantage car on a peur d’en manquer.

On a peur de l’avenir. Mais ce sera quand ton retour Seigneur?   C’est-tu cela qui peut même empêcher de donner davantage? On est parfois très terre à terre.  

Seigneur si tu reviens dans cinq ans, dans mon porte-monnaie j’en ai sûrement assez. Mais si tu reviens, rien que dans 25 ans; si je donne et que je donne trop, qui pourvoira à mes besoins?   Parfois, ne sommes-nous pas un peu réticents à donner davantage parce qu’on ne connaît pas l’heure de mon retour?   Lorsque vos enfants ont de quoi bien vivre, il ne faut pas vous inquiéter de leur avenir. 

Ce que vous avez vous pouvez sûrement,  davantage encore un peu plus, en donner aux plus pauvres, aux sans-abris, à des jeunes, ou à des aînés qui n’ont pas de quoi boucler leur fin de mois.  Faire la joie d’un tout petit enfant, Noël approche!  En ouvrant vos yeux, vous pourriez vous-mêmes sélectionner, une, deux, trois, peut-être dix familles dans le besoin et frapper à leurs portes.  Saint-Nicolas arrive chez-vous!  Voici de quoi, vous consoler, vous aider!

N’avez-vous jamais laissé un panier de provisions devant une porte, la porte d’un pauvre,  sonner à la porte et vous sauver?  De cette manière, il ne pourra point refuser! 

images-33

On pourrait faire la même chose, si on connaissait l’adresse des petits voleurs dans les maisons.  Un panier de provisions, une ou deux paroles de Dieu, une petite Bible et voilà, mission accomplie.  Peut-être chercheront-ils qui a fait ça?  Mais c’est comme ça, en faisant des gestes inattendus, en donnant le bon exemple, que l’on peut sauver des âmes avec Moi.  C’est par des gestes simples.  Avez-vous eu assez d’idées pour faire des dépassements, Je peux vous en donner d’autres?

(Fin du message du 28 novembre 2014)

Votre Jésus Sauveur fou d’amour.

Mes évêques, mon peuple, le temps presse, souvenez-vous!

Le 21 novembre 2010, fête du Christ-Roi.

 

À tous Mes évêques du Québec,

 

Jésus Roi d'Amour

«En ce beau jour, Je me manifeste fortement en mon Église avant qu’il ne soit trop tard.  Vous êtes mes serviteurs.  Moi, Je Suis Votre Maître et Lumière  pour  tous mes enfants.

SUIVEZ-MOI, ÉCOUTEZ-MOI, car J’ai préparé pour vous, et toute mon Église, Mon plus grand panier de fruits mûrs.  

PANIER FRUITS

Des fruits de toutes les couleurs, de toutes les saveurs, de toutes les grosseurs et de qualités supérieures pour Mon Québec.   Il y a des pommes reluisantes et savoureuses, des kiwis surprenants, des oranges juteuses, des citrons acides, des poires tendres, des prunes à la chair ferme, des bananes très mûres, du melon miel très doux, des tomates sucrées et même un avocat.   J’ai épicé le tout de  MON AMOUR.  J’ai tout préparé avec soin et attention, afin que tous MES FRUITS SOIENT À LA HAUTEUR DE MON AMOUR.

Mon panier, Je le distribue actuellement dans TOUT le Québec car mes enfants ont faim et soif de ma Présence.

Personne ne pourra M’empêcher de distribuer les fruits de Mon gigantesque panier d’Amour à Ma guise;  même pas vous, mes serviteurs évêques, prêtres, diacres, et tous mes petits enfants en service dans mes paroisses.  

Regardez : «L’Heure du Père a sonné».  Comprenez bien Ma Parole.   J’ai terminé de flatter mes serviteurs, MON AGIR se manifeste maintenant.

Ce n’est plus à Moi de faire vos volontés, mais à vous de faire les Miennes, MES VOLONTÉS. 

Afin d’être plus explicite, Je vous réfère à plusieurs Paroles de mon très Saint Évangile; en commençant par celle-ci qui me tient particulièrement à cœur :

  « N’ÉTEIGNEZ PAS L’ESPRIT;  NE MÉPRISEZ PAS LES PROPHÉTIES.  MAIS EXAMINEZ TOUTES CHOSES; RETENEZ CE QUI EST BON; ABSTENEZ-VOUS DU MAL SOUS TOUTES SES FORMES. »  Réf : 1 Théssaloniciens, Chapitre 5, versets 19 à 22.

Et Je vais conclure par une en particulier.  

Voici les références :

Mathieu, Chapitre 5,  versets  17 à 18.

Mathieu, Chapitre 7,  versets  1 à 2.

Mathieu, Chapitre 10, versets 24 à 25

Mathieu, Chapitre 10, versets  40 à 41

Mathieu, Chapitre 11, verset   10

Mathieu, Chapitre 11, versets  25 à 27

Mathieu, Chapitre 12, verset   25

Mathieu, Chapitre 12, verset   31

Mathieu, Chapitre 13, versets 14 à 15

Mathieu, Chapitre 13, versets 57à 58

Mathieu, Chapitre 15, versets 8 et 9

Mathieu, Chapitre 17, versets 19 et 20

Mathieu, Chapitre 18, versets  3 à 5

Mathieu, Chapitre 21, versets 23 à 27

Mathieu, Chapitre 23, versets 29 à 36

MARC,  Chapitre 3, versets 28 et 29

JEAN,  Chapitre 16, versets 12 à 15

JEAN,  Chapitre 14, verset 26

JEAN,  Chapitre 15, versets 18 à 27

JEAN,  Chapitre 16, versets 12 à 15

1 PAUL AUX CORINTHIENS,  Chapitre 12, versets 1 à 31

1 PAUL AUX CORINTHIENS,  Chapitre 14, versets 1 à 6

SUITE À VENIR…

Armez-vous! Soyez des combattants! …

Conférence 27 septembre 2014

C’est bon, n’est-ce pas mes enfants de manger?  Cela est nécessaire à la vie!   Mais vous savez l’ennemi a ses ruses.  Il a toujours su vous embarquer, autrement que dans ma barque, par les péchés. Il vous a fait dévier de la route. Il utilise tout ce qui est bon à mes yeux pour vous séduire. Tout comme il a séduit Ève, il vous séduit de même. 

Voyez comme il est bon, tout ce que Je vous ai donné, tout ce que J’ai créé tout pour vous Mes enfants.

DSCF1183

Sachez être plus rusés que votre ennemi.   Ne tombez plus dans ses pièges, il vous sollicite de gauche, de votre droite par tous les moyens possibles. À vous de le reconnaître, à ne pas y répondre à ses pièges.  Vous le savez, la sainte Messe vous protège, l’Eucharistie, mon Précieux Sang, le chapelet de ma mère Marie lorsqu’il est récité avec profondeur, avec amour, avec piété. 

Armez-vous!  Soyez des combattants! N’ayez plus peur! 

Certains diront : « Vous priez trop, vous allez trop à la messe, vous en faites trop, vous aimez trop! »  Cela ne vient pas de Dieu.  Restez près de mon Cœur et priez, car Je l’ai toujours dit : priez sans cesse!  Certains d’entre vous l’ont compris, d’autres, vous avez encore à grandir dans cette voie.

Mangez davantage de mes Paroles!   Que votre nourriture soit davantage la mienne! 

L’autre nourriture, dont vous avez besoin pour votre survie, ce n’est pas elle qui restera, elle n’est que de passage.  Alors, ne mangez pas trop!  Je vous l’ai chanté ce matin.  Pas d’abus de bonne nourriture et vous ne tomberez pas dans les pièges de l’ennemi.  Restez sur votre faim!  Il n’est pas nécessaire de s’engouffrer, d’avoir des problèmes de digestion, excusez-moi l’expression, mais de roter, d’avoir des reflux gastriques, de se sentir mal, le ventre trop plein.

J’ai tant parlé au travers les médias, de l’importance d’une bonne santé, de bien se nourrir, par les médecins, les infirmières et bien d’autres personnes.  Certains ont su écouter et faire de meilleurs choix pour leur santé.  Je passe aussi au travers eux, indirectement.  IIs sont aussi mes enfants baptisés, ils ont reçu mon intelligence, ils ont reçu des dons de mon Esprit Saint.  Mais plusieurs ne le savent pas, ne s’en rendent pas compte.  Mais vous, en plus, vous avez l’occasion de M’écouter plus directement par les choisis de mon Cœur de ces derniers temps.  Alors, ne craignez plus!  Je vous guide, Je vous parlerai encore, Je l’ai déjà fait souvent, Je me répète et je me répète parce qu’encore beaucoup n’ont pas encore compris.

(suite à venir)…

Un enfant avertit est un privilégié de mon cœur…

JÉSUS CHRIST tout-aimant

Mes enfants que J’aime tant, Je vous le dis, vaut mieux pour vous  de M’écouter en ces temps difficiles que de vous fermer aux grandes manifestations de mon Esprit Saint qui vous éclaire en abondance. 

images

  Ne soyez pas un peuple incrédule ou insensé, un peuple au cœur dur d’esprit et de cœur car vous serez perdus à tout jamais.   Seule ma grande Miséricorde pourra vous sauver si vous me la demandée avec humilité et regret de vos entêtements, de votre orgueil et manque de foi envers Moi et la Puissance de mon Esprit Saint. 

Vous savez, on veut contrôler mon Esprit Saint par la volonté humaine, ma Parole de Ressuscité, pas n’importe quoi!   Tout comme autrefois, on me demande de me taire, oui, oui, de me taire car Je dérange les consciences endurcies afin de leur enlever leur pouvoir sur Moi-même et les autres qui livrent tout simplement mes Paroles de Vérité et de Sagesse de Dieu.

Oui, la volonté humaine va jusqu’à  me faire des suggestions afin de mieux me taire en mes enfants de Lumière, de ma Lumière me disant :  Parle pas Seigneur , tu as déjà tout dit et si tu nous parles, parle comme nous on le veut bien, surtout ne parle pas trop car on a peu de temps pour t’écouter; surtout fait le avec précision et de manière condensé car on est instruit nous, on a pas besoin que tu fasses des détours ou de longues explications pour exprimer tes pensées; on a pas de temps à perdre mon Jésus, on est très occupés même pour toi.  C’est cela en quoi se résume les pensées de certains de mes enfants en Église qui osent me dire comment Je devrais parler à mon peuple par le grand don de prophétie donné exclusivement au-travers des instruments choisies et docile à l’écoute de la Trinité en leurs cœurs. 

C’est cela la confiance que l’on a parfois en Moi, votre Seigneur Dieu, cela fait bien pitié!  On a pas confiance ni en Moi, ni en mon Esprit Saint et encore moins en mes enfants de Lumière!   L’Église peut bien mal se porter mes enfants chéris! 

Mes enfants, Ce que Je dis, c’est pour vous convertir en profondeur.

 Cessez-donc d’avoir peur de ce que Je vous dis!

  Regardez-vous tel que vous êtes sans détour et avec vérité en vos cœurs afin de me demander pardon pour vos manques de foi, d’humilité et d’abus de pouvoir! 

Contentez-vous de mes Paroles de Vérité, contentez-vous donc mes enfants du MIEL de ma Divine Sagesse, de mes Paroles Vivante de Ressuscité comme Je vous les donne avec amour car il n’y a qu’une SEULE VÉRITÉ.

Nul enfant de cette terre n’a le droit de Me dicter ma conduite car Je suis Dieu Tout Puissant.

Un enfant avertit est un privilégié de mon cœur d’Amour et Miséricordieux.

Va de l’avant et cesse de péché contre ton Dieu et mon Esprit Saint que tu attriste!

Je vous bénis avec Amour et tendresse au nom de Notre-Père bienveillant!

Père Eternel tel que présenté sur le cahier maranatha

Votre Jésus, votre Dieu Sauveur pour votre éternité bienheureuse.

Samedi  13 août 2016.

 

Ne craignez plus, ma Vérité…

MARCHEZ à ma suite

Nul ne peut marcher à ma suite sans d’abord courbé l’échine, plier le genou et me demander Miséricorde avec au moins un grain de repentir et d’humilité.

Vous mes enfants, mes choisis d’amour, du feu de mon Amour, demeurez plus près de ma Sainte Présence en silence, me confiant tout ce que vous vivez, tout ce qui vous préoccupes car Moi seul peut vous apporter la paix et le réconfort dont vous avez tant besoin en ces temps difficiles ou l’humanité entière est déchirée, broyée par ses péchés nombreux, graves et mortels.  Les conséquences de vos péchés mes enfants sont si grandes que toute l’humanité en paye le prix de son sang et du sang de nouveaux martyrs tous les jours.  Oui, Je l’aie déjà dit :    Où s’en va le monde, oui, Je l’ai chanté mon cri du cœur, mais qui a entendu! 

Mes enfants, Je ne cesse de vous dire et de vous redire :  faites silence, cessez vos bavardages inutiles et prier car l’heure est arrivé que seules vos prières très ferventes et persévérantes viendront à bout d’atténuer toutes les graves violence dans le monde. 

Mettez-vous à l’école de mon écoute avec grand sérieux et avec respect des Paroles de mon Esprit Saint donné en héritage d’amour pour le monde entier.

Ne craignez plus Ma Vérité, elle vous rendra libre de vos esclavages.  Ayez la foi, une véritable foi d’abandon en mes paroles de Vie de mon Esprit Saint.

Priez sans cesse avec Moi et ma Mère Marie, avec tous les saints et les archanges du ciel, les âmes du purgatoire, votre ange gardien.  Ne perdez plus votre temps précieux à des rassemblements sans la prière, vous mes choisis, mes enfants de foi car J’ai besoin de vous en ces temps actuels pour m’aider à sauver mes âmes qui se perdent dans leurs péchés graves et mortels, dans les plaisirs inutiles en ce monde.

Mes enfants, aidez-Moi à les ramener à mon Père Bien-Aimé par le Saint Rosaire renouvelé chaque jour et de nombreuses autres prières ferventes  lors des Saintes messes à laquelle vous participerez encore avec ferveur et amour, avec foi et confiance.

Merci, d’essayer de faire de constant effort afin de répondre avec amour à mes appels pressants, merci de croire à mes messages qui vous guide sur la bonne voie de votre salut et du salut de tous mes enfants.

Votre Dieu Sauveur vous bénis tendrement avec Miséricorde!

Paix, paix, paix, mes enfants d’amour. 

Dimanche, 7 août 2016

Prenez courage mes chers enfants…

Dimanche 19 juin 2016

DIEU LE PERE

Prenez courage mes chers enfants.  Les épreuves vous purifie l’âme, elles sont nécessaires afin de grandir dans la foi.  La vie sur terre vous réserve aussi des petites joies et aussi des joies plus grandes mais la plus grande joie sera votre entrée dans la vie éternelle que Je vous ai réservée.

Pourquoi pas tout endurer avec amour et sérénité en votre vie puisque cela en vaut la peine.  Demeurez près de mon Fils Jésus, il saura vous consoler.  Accueillez son Eucharistie si possible, tous les jours, lors de la Sainte-Messe, mon Fils vous réchauffera le cœur.  Oui, ses rayons d’amour réchaufferont vos cœurs et Il vous soulagera, vous redonnant des forces nouvelles. 

DSCF3821

Oui, prenez courage, un jour à la fois.  La vie que Je vous ai donnez vaut plus qu’un trésor, elle est en l’Amour incommensurable de Dieu pour atteindre la joie parfaite du ciel.   Votre destinée est  le  Royaume de votre Dieu de toute éternité car Éternel est mon Amour pour vous mes enfants bien-aimés.

Ne vous perdez plus dans des chemins tortueux  aux valeurs sans valeurs autres que mes commandements d’Amour car vous pourriez y perdre votre vie Éternelle et brisée votre vie actuelle en milles morceaux. 

Jesus_171

Ne tardez plus de revenir vers Moi, Je désire vous guérir et vous libérer du mal qui s’est enraciné en vous, en votre vie  parce -ce-que vous êtes mes enfants que J’aime tant!  Je place des guides spirituels sur votre route, Je vous tends la main, saisissez-là, elle est ma main secourable d’Amour pour vous guider vers le ciel et vous sortir de vos misères. 

Ils sont plusieurs de mes enfants éclairés pour vous conduire sur le chemin de ma Divine Miséricorde, écoutez-les avec confiance, ils brûlent du feu de mon Amour pour vous transmettre mon héritage de foi, de ma Sagesse, de ma Vérité, de ma tendresse et mon Évangile.   Vous les reconnaîtrez sur votre route car ils sont fous d’amour pour Jésus Eucharistie, ils ne sont pas n’importe quel guide spirituel.   Ils vous éviteront d’être dans de fausses voies pour votre salut car Je les ai formés intimement en ma Trinité.

De même, ayez davantage confiance que Je Suis présent au-travers mes saints prêtres pour vous permettre de vous  libérer de vos manquements d’amour, de vos gros et petits péchés afin de vous guérir le cœur.

Je vous conduirai  ainsi pour le bien de votre âme vers ma tendre Miséricorde infinie et mon Saint-Esprit  vous éclairera, il vous révélera la Vérité toute entière de ma très Sainte Divinité et de mon Amour.   Vous aurez la joie d’être conduit à votre salut, à la sainteté, à l’abandon dans la Trinité, au plus grand des bonheurs, un bonheur sans fin.  Plus vous serez dans Mes Volontés, me laissant toute la place en votre vie, en votre cœur, plus vous serez libre pour aimer, véritablement aimer.

Mes enfants, vous gagnerez tout en me laissant vous transformer à ma guise et vous serez enfin de vrais témoins en mon Église qui n’auront plus peur de travailler à ma Vigne pour le salut de tous en portant mes fruits d’amour.  Je vous rendrez très humble pour ma Gloire mes enfants! 

Amen, Je vous bénis et vous aimes tendrement tous mes enfants.  Venez à Moi car vous M’appartenez et Je veux votre bonheur!

Votre Divin Père du ciel, votre Dieu Sauveur en son Fils bien-aimé Jésus-Christ.

Je ne peux faire autrement que de dire la Vérité… concernant le mariage…Jésus

 

Ah! Mes enfants, si seulement vous ne pourriez croire qu’à toutes mes Paroles, accepter la Vérité et accepter que Je Suis supérieur à vous; vous seriez si petits devant Moi!

Il n’y aurait aucune place pour l’orgueil et vous seriez obéissants à mes demandes, vous disant que Dieu a toujours raison et que ses Paroles sont incontestables, indiscutables.

Au lieu de cela, on argumente sans cesse mes Paroles, on conteste mes Paroles, on refuse mes Paroles d’Évangile et prophétiques si souvent.

On se croit, combien de fois, plus sage que Moi votre Dieu. On veut faire sa volonté croyant que ses idées sont meilleures que celles de votre Dieu lui-même.

Pour Moi, le mariage ne peut se faire qu’entre un homme et une femme, béni par mes saints prêtres avec accueil de Moi-même au milieu du couple, dans leur cœur, et en ayant compris l’importance d’accueillir mon Eucharistie, tout en aimant mon fils Jésus et en l’adorant.

Comment est-ce que certains de mes prêtres agissent-ils pour accommoder certains de mes enfants qui n’ont pas assez de foi pour m’accueillir dans l’Eucharistie?

images (1)

N’ont-ils pas certains d’entre eux,  mes prêtres, permis le mariage dans mes paroisses sans l’accueil de l’Eucharistie, lors de la célébration du mariage de certains couples?

N’a-t-on pas fait des «accommodations raisonnables»?

Mais jusqu’où mes prêtres iront-ils, certains d’entre eux, pour plaire à mes enfants qui désirent vivre dans leur volonté humaine?

Le désordre, il est aussi dans mes paroisses.

Les paroisses, c’est bien plus qu’une salle de réception pour célébrer un mariage civil. Un mariage sans Eucharistie, c’est un mariage béni par ma Parole au travers d’un prêtre, mais c’est un mariage sans l’accueil de mon Cœur, sans «un oui» de la part des mariés pour que Je sois là à les soutenir, dans leur mariage, à tous les jours.

Comment voulez-vous qu’ils puissent recevoir toutes mes grâces sans mon Esprit Saint, sans l’accueil de mon Amour, sans «un vrai oui» dans leur cœur?

Je m’adresse particulièrement à mes prêtres. Peut-être, qu’un jour, l’un de mes enfants osera dire : je veux me marier dans une paroisse catholique, mais sans un prêtre pour célébrer le mariage. Faisons un mariage civil, ainsi nous aurons tout le beau décor de l’église, de la paroisse et suffisamment de place pour accueillir tous nos invités.

Jusqu’où iront vos accommodations raisonnables, vous mes prêtres, envers les fidèles?

(Extrait vidéo, du 18 décembre 2011).

Je vous laisse réfléchir chacun de vous mes enfants et mes prêtres dans mon Église!   Surtout pas de jugements entre-vous, seulement une prise de conscience de votre rôle pour évangéliser face à Mon Eucharistie, au vrai sens du mariage chrétien catholique.  C’est ce que Je vous demande aujourd’hui!  (16 juillet 2016).

 

Quand Je parle de modestie, ou contre la télévision, cela dérange toujours…Jésus

Jésus Roi d'Amour

Ah! Mes enfants, je peux continuer pour vous aider à faire un petit examen de conscience.  Et combien de fois on a manqué de modestie?  Souvent le manque de modestie est relié à un désir de plaire aux autres, donc à la vanité, donc à l’orgueil dans bien des cas.  Le manque de modestie aussi peut être un manque de modération dans ses paroles, un certain manque de savoir vivre, de respect envers Dieu et les autres.  Et combien, combien d’autres péchés encore beaucoup plus graves, plusieurs de mes enfants ont pu faire?  (Extrait vidéo 8)

J’ai parlé beaucoup de modestie et je n’ai pas fini d’en parler. Combien de mes enfants peuvent encore négliger leur tenue vestimentaire pour aller à la messe?

Quand vous allez à une fête, à un mariage, est-ce que vous vous habillez en vieux jeans avec des t-shirts, ou bien si vous portez, messieurs, un pantalon un peu plus propre, un peu plus habillé; parfois avec chemise, cravate et veston?

jeans en SERIE

N’est-ce pas que vous prenez le temps de soigner un peu plus votre tenue vestimentaire. Moi, Je Suis votre Roi, j’aime bien que l’on ait des tenues plus respectueuses; cela concerne aussi les hommes, pas seulement les femmes.

Une Église, une paroisse, ce n’est pas un garage de mécanicien! Est-ce que vous comprenez ce que je veux dire? Je ne vous demande pas d’arriver avec un habit nécessairement et la cravate, mais au moins de vous habiller avec des vêtements qui ne moulent pas trop votre corps, vous aussi, et qui est propre. Je ne vous demande pas de porter des vêtements luxueux ou extravagants, mais de vous habiller convenablement, à mes yeux.

Les jeans, vous savez, je n’ai jamais aimé cette mode, ni pour les hommes, ni pour les enfants, ni pour les femmes, ni pour les adolescents, ni pour les personnes âgées. Cela dévoile beaucoup trop les formes et les parties intimes des hommes, aussi des femmes, car parfois ils sont portés si serrés, tellement ajustés.

Cher Padre Pio, mon très saint enfant, prêtre à mes côtés dans les Cieux, avait beaucoup insisté pour Moi votre Dieu, auprès de mon peuple, de mes fidèles et des femmes, pour remettre les choses à l’ordre.

Car déjà le désordre avait commencé par le manque de modestie chez les femmes et les petites filles.  Il y a plusieurs années, du temps de son vivant sur la terre. Il se faisait rabrouer parce qu’il parlait de modestie et de toute son importance. Mais on ne l’a pas écouté. On a continué à fabriquer des vêtements de plus en plus immodestes dans les sociétés.

Comme je l’ai dit, vous tous êtes responsables de vos choix vestimentaires. Et je vous dis maintenant, vous en payez le prix des conséquences de vos choix que vous avez faits depuis plusieurs années.

Regardez le problème de l’hyper sexualisation. Toutes ces jeunes filles, ces très jeunes femmes qui font tout que pour séduire par leur vêtement, leur maquillage, leur manière de bouger, de parler; cela en est devenu un problème. Beaucoup de mères de famille s’en sont rendues compte ces dernières années.

C’est cela que j’appelle les conséquences de vos choix. Vous payez tous mes enfants, les conséquences des choix et des goûts des fabricants de vêtements.

Tout ce manque de modestie n’a plus aucun sens à mes yeux! Même les jupons, chez les femmes, sont rendus transparents au lieu d’être opaques pour cacher les jupes à tissus transparents! Beaucoup de choses n’ont plus de sens dans vos modes vestimentaires.

Il est grand temps de faire du nettoyage dans vos garde-robes, dans vos commodes. J’insiste pour vous le rappeler. Et je le dis aussi à mes messieurs. Ah! Ne pensez pas que vous n’avez rien à faire! Vous avez aussi à regarder si tous vos vêtements peuvent plaire à votre Dieu.

Vous allez dire peut-être certains d’entre vous: « Oui, mais c’est pratique des jeans! ». Mais savez-vous que le manque d’ampleur dévoile souvent la forme de vos parties intimes devant les yeux des femmes. Car si souvent les jeans sont trop serrés.

Pourquoi ne pas porter des pantalons en coton épais, un peu ample, ne dévoilant pas ce que vous avez de précieux devant les autres? Vous ne croyez peut-être pas que je ne vous parlerais pas ainsi, mes enfants chéris, les p’tits garçons devenus hommes de mon Royaume.

Mais qui vous l’aurait dit?

Qui aurait osé vous le dire? Ma messagère le fait pour Moi…(Extrait vidéo 5)

Lorsque tu t’habilles en petite tenue immodeste, toi jolie femme, c’est devant Moi, Ton Seigneur, que tu le fais et que cela déplaît énormément.  Car Moi, Ton Seigneur, je ne veux pas voir ta chair trop dénudée. (Extrait vidéo 8)

Il y a aussi beaucoup d’émissions de télévision qui ne me plaisent pas car elles sont remplies de paroles de jugement, de paroles de jalousie, de paroles de violence, de paroles dures, de paroles contre Dieu, de paroles même vicieuses.  On entend aussi certaines stupidités, si je peux oser le dire, que l’on pourrait taire.  Il y a aussi tous ces pubs, ces pubs publicitaires qui vous incitent à consommer et à surconsommer, qui incitent les femmes à être comme des poupées « barby », toujours sur leur 31, portant des vêtements « sexy », des maquillages extravagants et ayant parfois, ce qu’on montre parfois, des femmes au regard hautain rempli d’orgueil.  Puis, il y a  toutes ces émissions maintenant du Nouvel-Âge, d’ésotérisme, d’astrologie et même des magiciens.  Oui, le Malin est fort!  Il est entré chez-vous, par le moyen de la télévision, afin de créer beaucoup de divisions et de vous faire accroire toutes sortes de choses, toutes sortes de mensonges. 

Heureusement qu’il y a environ, à mon avis, 10 à 15% d’émissions que je jugerais « correctes » et vraiment utiles pour mes enfants.  Mais quand vous visionnez ces bonnes émissions, que voyez-vous durant les pubs?  Parfois des femmes au bustier décolleté incitant peut-être à l’infidélité ou à la débauche?  Vous rendez-vous compte du manque de modestie chez les femmes, les hommes et même les petits enfants?  Et même les petits enfants?  On veut être à la mode.  Mais à la mode pourquoi, pour plaire à qui?  Pour plaire aux hommes?  Ne croyez-vous pas qu’il faut d’abord plaire à Dieu?  C’est Moi qui vous a donné la vie et qui vous donne le souffle à chaque jour.  Ne devrait-t-on pas penser un peu plus à Moi, au lieu de penser à son extérieur, au lieu du paraître avant tout, au lieu de « être », au lieu de  « être en Dieu », avec Dieu? ( Extrait: vidéo 2)

Il y a tant de désordre dans mes paroisses, c’est le laisser-aller : le manque de modestie, le manque de respect de l’Eucharistie. On bavarde tellement devant mon Eucharistie. (Extrait: vidéo 4)

SOUTAne ET COL ROMAIN

Puis, Je ne peux M’empêcher de me répéter envers mes prêtres et mes évêques car ils me sont très précieux!  Excusez-moi si Je vous surprend par mes propos afin de vous convertir davantage mes prêtres et mes évêques et vous de même Mes autres enfants de la terre!  Ce que J’ai dit, Je l’ai dit, un point c’est tout!

 (Parole du Seigneur, samedi, le 4 juin 2016).

Qui aurait osé vous le dire?  Ma messagère le fait pour Moi, et vous mes prêtres, mes évêques, combien d’entre vous portez des jeans devant mes fidèles?

Si ce n’était que devant votre atelier de garage, certains d’entre vous, Je m’en offusquerais moins. C’est vraiment le monde à l’envers. Non seulement vous avez perdu votre robe de prêtre, comme dans les années 1900, 1870-80, mais vous avez revêtu des vêtements «à la mode» pour plaire à tout le monde.

Pour être comme monsieur tout le monde; pour passer inaperçus dans vos déplacements.

Avez-vous peur d’être martyrisés si vous êtes reconnus comme étant un prêtre, dans le public, lors de vos sorties de vos petites commissions?

Qu’avez-vous fait de votre habit de prêtre lors des grandes célébrations? La plupart d’entre vous, mes prêtres, vous vous efforcez de laisser vos jeans de côté et vos bermudas avant de revêtir votre habit de prêtre, votre chasuble, votre étole.

Mes prêtres, beaucoup de mes enfants ne me reconnaissent plus au travers vous. Ils se demandent : « Mais où est Dieu? ». On ne le voit pas, on ne le sent pas. On dit que l’habit ne fait pas le moine, mais l’habit peut faire la différence entre voir un prêtre ou ne pas le voir…

Est-ce que vous comprenez ce que je veux dire?

Vous ne portez plus les beaux grands vêtements des autres siècles précédents. En tant que prêtres, vous ne portez plus de simples habits bien souvent de couleur noire, avec une chemise. Et vous savez, le petit col romain tout blanc qui signifiait que vous êtes, et que vous étiez un prêtre.

Si peu portent les habits de ce genre maintenant, démontrant que vous êtes encore prêtres pour Moi votre Dieu. Vous portez des tenues sportives, plusieurs d’entre vous, des tenues décontractées. Je pourrais dire, mais cela, cela, sert aussi à ne pas vous identifier en tant que prêtres, à ne pas être identifiables, si je peux préciser, pour tous mes enfants qui vous côtoient. Plusieurs de mes enfants se demandent où sont les prêtres même dans les cathédrales, les sanctuaires, dans les paroisses.

Il y a des paroisses qui se demandent ce qui se passe… parce qu’il me semble que les choses dépérissent au lieu de s’améliorer.

J’ai dit « les paroisses se demandent ». Les responsables, plusieurs personnes dans les comités liturgiques, n’y comprennent plus rien à tout ce laisser-aller, du manque de modestie même chez plusieurs prêtres.jeans en SERIE

On ne vous reconnaît plus. Quand les nouveaux fidèles arrivent, eux qui sont si nombreux… à retourner à la messe…. ils se demandent parfois,  s’il y a un prêtre avant la messe pour aller à la confesse. Ils ne vous trouvent pas, la plupart du temps. Et ce n’est pas parce que vous êtes cachés dans le confessionnal. La plupart d’entre vous n’y êtes même pas avant les messe; car vous arrivez souvent peu de temps avant les célébrations, avant de pouvoir célébrer la messe.

Alors, parfois et bien souvent, ils ne peuvent pas être en état de grâce avant d’aller communier. Et parfois ils le savent puisqu’ils ont entendu dire qu’il valait mieux aller à la confesse après un grand temps  d’absence, de pratique religieuse de leur part. (Extrait: vidéo 5).

Vas et ne pèche plus!, cultive l’humilité…les vertus!

Alors, si l’un de tes problèmes c’est d’être indiscret, de ne pas te mêler de tes affaires, d’écouter aux portes, alors tu devras cultiver les vertus, de la discrétion.  Cela s’apprend!  Si ton plus grand péché c’est l’orgueil, alors cultive l’humilité.  Prends la dernière place dans les conversations.  Essaie d’être le dernier au lieu du premier, sauf dans les bancs d’église.  Tu pourrais peut-être un plus te rapprocher de mes prêtres, de la Parole de Dieu.  Ton problème, c’est l’orgueil; alors informe-toi par de bons livres spirituels qui pourront te guider dans les voies de la vertu, de toutes les vertus. 

L’orgueil, c’est le péché le plus insinueux, le plus difficile parfois à discerner même pour des directeurs spirituels. 

Le manque de modestie est souvent relié à la vanité.  La vanité, elle qui est une forme d’orgueil, c’est comme si il y avait des étages dans l’orgueil. 

Plus facile encore de tomber dans le péché de l’orgueil, ceux qui sont au service des autres et qui reçoivent beaucoup de félicitations, beaucoup de remerciements; puisqu’il est facile de s’attribuer tout à soi-même, au lieu de tout donner à Dieu et de reconnaître que tout ce que vous faites, tout ce que vous dites, tous vos talents, vos dons, vos charismes, vos connaissances, que cela n’appartient qu’à Dieu puisque c’est votre Dieu qui donne tout. 

Jésus BERGER N’est-ce pas que c’est Moi qui donne tout?  Alors, mes enfants, soyez tout-petits, plus que tout-petits, devant Moi votre Dieu et vos frères et sœurs.  Vous n’avez aucun mérite de me servir et de secourir le prochain.  C’est Moi qui vous donne les forces de le faire, l’inspiration pour aider les autres.  Je vous le dis : « L’orgueil, c’est le plus grand de vos péchés, le plus difficile à vous débarrasser ». 

Extrait: vidéo 8, en haut de la page d’accueil.

 

 

Ma Miséricorde transforme les coeurs blessés…

Ma Miséricorde transforme les cœurs blessés par le péché et la souffrance.

Mes enfants, Je veux vous dire «MERCI » ceux qui croient en Moi, en mes Paroles prophétiques en plus de mes Paroles d’Évangile. 

Ma Miséricorde, comme cela est grand!  Si grand!

  Si grand que, parfois, plusieurs de mes enfants ont de la difficulté à l’accueillir; car c’est un débordement de mon Amour, un grand signe de mon Amour pour tous mes enfants. Si vous êtes capables de pardonner à ceux qui vous blessent le cœur, c’est parce que J’ai réussi à déposer des grâces de Miséricorde en vous. 

Le temps avant la pâque, c’est un temps précieux pour cheminer dans la foi, dans le silence et faire un examen de conscience sur sa vie de foi, sur sa vie de tous les jours et regarder si vous avez pu m’offenser ou blesser le cœur de vos amis, de vos enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, vos frères et vos sœurs dans la foi, vos frères et vos sœurs dans vos familles.  C’est un temps de faire un peu de lumière en vous et d’accueillir davantage ma Lumière, qui est Parole de Vie, que Je vous partage avec tout mon Cœur de Miséricorde et d’Amour.

Je sais, plusieurs de mes enfants n’aiment pas le mot, entre guillemets, « péchés ».  Le mot « péché », un mot que l’on a presque enlevé dans mes paroisses, dans plusieurs des homélies.  On n’ose plus beaucoup en parler et expliquer le sens profond du péché.  Autrefois, on osait dire : « le péché mortel et le péché véniel ».  Aujourd’hui, on n’en fait rarement la distinction et on en explique plus le sens, la plupart du temps.  Alors mes enfants, qui peu nombreux, si peu nombreux à revenir dans les paroisses, n’ont pas toujours des réponses à leurs questionnements.  Ils voudraient bien, peut-être, se confesser mais ils ne savent plus trop par quel bout commencer puisqu’ ils leur manquent aussi de l’information.

Mes prêtres, vous avez peut-être des choses à expliquer davantage et ouvertement à mes enfants, dans mon Église, et à oser dire la vérité de ma droiture, de ma très grande droiture. 

Je fais appel à votre aide afin que soient mieux informés mes enfants dans mon Église, partout dans mes paroisses, mes cathédrales, mes sanctuaires ou mes basiliques.  J’ai besoin de votre aide.

  N’ayez pas peur de dire les vrais mots : « le péché, c’est le péché ».  Les faiblesses, parfois, on pourrait appeler cela le péché véniel, n’est-ce pas?  Toutes les petites faiblesses.  Et on n’ose pas dire que l’avortement, par exemple, c’est un péché mortel.  Tuer la vie, c’est un péché mortel.  Que ce soit par avortement, par un meurtre ou par l’euthanasie, cela c’est un péché mortel.  Tout ce que Je viens de vous dire, c’est tuer la vie.  Ou accélérer la mort, c’est aussi tuer la vie car c’est enlever une partie du temps de la vie à une personne.

Mes prêtres, Je m’adresse à vous!  J’ai besoin que vous soyez de plus en plus disponibles au confessionnal, avant les saintes messes.  Je sais, votre horaire est parfois chargé.  Mais vous pouvez toujours offrir d’autres moments, qu’avant la sainte messe, pour des confessions à mes enfants, pour vous rendre disponibles, pour leur accorder l’absolution en mon Nom, au Nom de votre Dieu, Christ et Sauveur!

Mes prêtres, je vous le dis : « J’ai énormément besoin de vous, en ces temps, et encore davantage dans les prochaines années ».  Demandez-moi des grâces de force et de courage, de persévérance et de Lumière car vous en aurez de besoin, grandement de besoin. 

Plus mes enfants, dans mon Église, écouteront et pourront écouter mes saints prophètes, à mon service actuellement dans les mois et les années à venir, et plus ils pourront se repentir, reconnaître leurs faiblesses, donc leurs péchés, et vouloir progresser dans leur foi pour ainsi aller, de plus en plus, au confessionnal pour avouer leurs péchés.  Ainsi, ils seront de plus en plus libérés de leurs maux, de leurs blessures affectives et émotives; car les péchés, tous mis ensembles dans un même sac dans le cœur d’une personne, c’est comme une grande maladie, un peu comme la gangrène qui vient gruger la beauté intérieure d’une personne et qui a des conséquences non seulement sur l’âme, le côté du cœur au niveau psychologique, affectif, émotionnel mais aussi des répercussions sur tout le corps.  C’est pourquoi tous les péchés, ils doivent être lessivés par le sacrement du pardon. 

Une bonne partie des guérisons de mes enfants se réalisent au travers l’aveu des péchés, un sincère repentir du pécheur, donc de vous mes enfants, et de ma Miséricorde que Je vous accorde au travers l’absolution de mes prêtres, lors des confessions.  En plus Je déverse en chacune des âmes, des âmes qui viennent libérer leur cœur de leurs péchés, des grâces de purification qui nettoient le cœur et l’âme avec, non pas des SOS, des tampons récurrents ou du « Ajax », mais Je le fais par le feu de mon Amour. 

C’est pourquoi plusieurs de mes enfants, après une bonne confession, versent des larmes.  Ce sont des larmes de libération, des larmes d’avoir senti mon Amour brûler vos cœurs.  Et là, s’installent une paix et aussi une joie dans le cœur de celui qui m’a tout avoué de ses manquements d’amour, envers le prochain et Moi-Même, votre Dieu.  Oui, grâce à des aveux sincères, mes enfants retrouvent une certaine paix dans le cœur et après chaque confession, votre âme devient plus pure et prête à accueillir l’Eucharistie; tout l’Amour de votre Dieu d’Amour, de votre Jésus, ce qui permet de continuer à guérir et à fortifier les cœurs blessés…

Je vous aime mes enfants, votre Dieu Sauveur.

Extrait vidéo 8:  LA MISÉRICORDE DE DIEU, le 11 mars 2012.

 

Je suis le chemin pour que l’Amour règne…extrait vidéo 1

Je veux vous dire, tous mes enfants, que J’ai des choses importantes à vous faire comprendre et à vous dire et Je souhaite que vous soyez attentifs à mes Paroles. Car Je veux faire de ce monde un monde que d’Amour, où cessera enfin la violence, les abus de toutes sortes et tout ce qui ne me plaît pas, Moi votre Dieu, en les cœurs en ce monde, à cause des péchés des hommes, mots que l’on n’aime pas entendre et que l’on a balayés comme si cela était un mot méchant.

JESUS BERGER 3 enfants

 

Mais Moi, Je vous dis qu’il est temps que vous pensiez sérieusement à vivre selon mes Commandements, mes Commandements qui ne sont qu’Amour.  Oui, Je vous le dis, mes Commandements ne sont qu’Amour pour que l’Amour règne sur la terre.

Mais qu’avez-vous fait de ces Commandements pour que ce soit l’Amour et la paix dans vos cœurs, dans vos familles, dans la société, partout dans mon Église? 

Moi, Je vous le dis, J’ai hâte que mes enfants ne soient qu’Amour et cessent, par exemple, de juger le prochain.  Je vous le dis, J’ai besoin de vous pour bâtir ce monde d’Amour;  Je ne peux pas y arriver tout seul, Moi votre Dieu.

Il y a bien longtemps, J’ai envoyé mon fils Jésus pour vous parler de mon Amour pour que vous puissiez connaître le chemin à suivre, car Je Suis le Chemin pour que l’Amour règne dans vos cœurs pour toujours. 

Je vous dis, voulez-vous marcher avec Moi mes enfants,  tous ceux qui présentement sont dans mon Église, Je parle de ceux qui ont commencé à revenir à Moi, qui ont commencé à écouter ma Parole, qui font la lecture de mon Évangile, des livres Saints? 

Cet appel est aussi pour tous mes prêtres et mes évêques, le Pape et tous les fidèles.  Oui, Je vous le dis, Je rêve de ce monde meilleur pour mes enfants car Je vous vois souffrir, Je vous vois vivre les conséquences de tous vos manquements d’amour les uns envers les autres.  Et comme ce monde est rendu si triste à voir!

8944694-maputo-mozambique--le-14-mai-2004--un-enfant-pauvre-dans-la-capitale-de-la-decharge-de-maputo-au-moz

Je commence à vous questionner pour vous faire prendre une prise de conscience de, où vous en êtes rendus dans votre vie?

search

Quand un pauvre frappe à votre porte et vous raconte ses misères, que faites-vous pour l’aider?  Ce que vous faites au plus pauvre, de bien ou de mal, c’est à Moi Dieu que vous le faites, en réalité, car Je vis en chacun de vous, mes enfants.  Quand tu fais le bien à un frère, à une sœur, à un inconnu, à une personne, c’est à Dieu que tu le fais.  Et pour comprendre cette parole, il faut lire mon Évangile car dans mon Évangile, J’ai beaucoup enseigné comment aimer.  Mais quand il vient le temps de mettre en pratique ma Parole d’Évangile beaucoup prennent la fuite, car on ne veut pas perdre les acquis que l’on a payés à la sueur de son front, en travaillant dur.  Alors, on se dit : « Je vais donner un peu, Je ne peux quand même pas rien donner ».  Je vois la misère qu’il y a, mais ne serait-il pas possible de donner davantage?

Nous sommes déjà le 20 novembre 2011.  Alors, Je souhaite que vous comprendrez que la charité c’est bien plus grand que ce que vous pensez et ce que vous avez pu déjà donner.

J’utilise ce moyen, le  caméscope   et l’internet, pour pouvoir vous parler car Je sais que beaucoup aiment regarder le cinéma, la télévision.  Vous aimez voir ceux qui vous parlent et beaucoup ne sont pas habitués à ce que Dieu leur parle.   Cela semble irréel pour certains.

D’ailleurs, très peu de grands psychologues sont au courant des choses mystiques et ascétiques reliées à la foi en Dieu.  Et parfois on dit que ceux qui entendent des voix à l’intérieur d’eux sont des fous, des folles.  Ça y est, on va leur donner un traitement, on va les bourrer de médicaments; mais ne savez-vous pas que d’entendre la voix de Dieu ce n’est pas une maladie?  C’est un bonheur pour celui qui entend et une joie pour ceux qui croient en Dieu et qui peuvent enfin l’entendre au travers quelqu’un.

bébé (3)

Alors, au cours des prochaines semaines, nous reviendrons avec d’autres sujets importants à mes yeux, Moi votre Dieu.  Je vais parler de sujets très controversés et qui vont peut-être révolter beaucoup de mes enfants; mais Je dois le faire parce que le monde ne sait plus la Vérité et suivre mes Commandements.

Alors mes enfants d’amour de mon Royaume, Je vous bénis et Je vous remercie de votre attention.

Je tiens à vous redire tout mon Amour…

Mes chers enfants…

JÉSUS CHRIST tout-aimant

N’oubliez pas que c’est Moi qui vous donne tout, que c’est Moi qui vous a donné votre intelligence, que c’est Moi qui vous donne des dons, des talents, des charismes, le don de la parole, pour évangéliser. 

Plus vous serez de petits riens, Je pourrai être tout en vous, mes enfants. 

C’est pourquoi Je vous dis, soyez humbles!

Tout vous est donné par Moi votre Dieu.

Rien ne vous appartient, mes enfants.

Tout ce que Je vous donne ce n’est pas pour que vous deveniez orgueilleux, mais pour que vous soyez tout petits et pour le salut des âmes.  C’est pour la conversion des pécheurs, c’est pour ma plus grande gloire!  Alors ne dites plus ou n’invitez plus personne à dire qu’il peut être fier d’être chrétien ou d’avoir la foi.  Soyez seulement heureux de me servir, seulement dans la joie. 

Lorsque des âmes reviennent à Moi et commencent à prier, commencent à vouloir me connaître et me suivre, soyez seulement heureux que tout ce que Je vous donne puisse être l’Amour, pour le donner aux autres par mes dons et mes charismes, par tout ce que vous transpirez de ma Présence Eucharistique.

  Être « Amour », c’est accueillir le prochain, tel qu’il est.  C’est m’accueillir Moi, Jésus ressuscité, en ton frère et en ta sœur devenus l’Amour.

Mes chers enfants de mon Divin Royaume, Je tiens à vous dire et vous redire tout mon Amour pour chacun de vous. 

Je tiens à vous dire que Je ne perds pas espérance car Je sais que vous êtes en apprentissage pour devenir des enfants d’Amour dans mon Royaume.  Et Je sais que parfois vous tombez encore un  petit  peu  dans  des  mauvais  penchants, dans le péché; mais Je sais que tous vous êtes capables, si vous le voulez vraiment, n’être des enfants que d’Amour.  Ainsi, vous grandirez en sainteté. 

Alors, mes enfants, Je vous demande d’apprendre à essayer de me faire confiance au travers mes instruments d’amour. 

Essayez de faire de petits pas d’amour envers votre Dieu et vous verrez que lorsque, chacun, vous accueillerez et vivrez réellement de mes Paroles, que cela apportera des changements d’espérance d’amour dans mon Église, dans mes paroisses, dans les communautés, dans les comités pastorales et la joie commencera réellement à renaître davantage et parmi vous tous. 

miséricorde

Que ma Miséricorde enflamme vos cœurs pour que vous puissiez encore vous pardonner les uns les autres devant vos faiblesses, vos difficultés d’aimer, pour que ma Miséricorde transforme vos cœurs, votre vie, vos missions d’amour pour que mon Église rayonne enfin de toute ma Présence!  

Que vous puissiez rechercher l’unité en vos frères et vos sœurs, remplis de ma Présence, de mes dons, de mes charismes, pour que tout soit mis au service, ensemble dans mon Église, dans ma Divine Volonté, sous la mouvance de la puissance de mon Esprit Saint.  Ainsi le feu d’Amour prendra dans mon Église, ce feu qui sauvera bien des âmes. 

Alors, mes enfants d’amour, ceux qui marchent avec Moi, qui ont déjà confiance en Moi, Je vous dis : « Merci » de tout ce que vous faites en mon Nom, pour mes enfants qui souffrent et qui ont besoin de Moi.  Et vous, mes fidèles serviteurs, Je vous dis : « Demeurez dans ma barque, à ma suite, abandonnez-vous, laissez-Moi toute la place et vous verrez, sous vos yeux, s’accomplir de grandes choses ».

Votre Dieu Sauveur

(Extrait vidéo 6)

https://maranathajesus.net/2012/02/14/video-6-le-22-jan-2012-m’écouter-avec-c-o-n-f-i-a-n-c-e-c’est-grandir-dans-la-foi/

 

Je tiens beaucoup à vous réveiller…par des expressions peu connues…

Parfois, il y a des mots que J’utilise qui semblent drôlement vous questionner; c’est voulu dans la Volonté du Père du ciel.  J’utilise parfois des expressions peu connues, disons peu courantes, c’est parce que Je tiens beaucoup à vous réveiller.

Cloches-montée-dans-les-beffrois-crédit-NDP-2013-bd-3-150x106

 Je vous dis mes enfants que l’Eucharistie, c’est le Don le plus précieux du monde entier, le plus beau, le plus grand; c’est pourquoi J’en parle avec tout mon Coeur.

th_jesus-4.jpg

C’est pourquoi J’ai utilisé, et que J’utilise, des expressions moins communes, moins familières car il est temps, vraiment temps d’un grand réveil de votre part concernant ce grand Don précieux de mon Coeur de Père pour toute l’humanité.

Fractio-panis1

Je veux que l’on cesse de profaner mon Eucharistie.  Je veux que l’on cesse d’en diminuer sa grande importance pour vous tous, mes chers enfants.

J’aurais pu vous exprimer les choses autrement.  Dans mes dernières vidéos, Je vous mets à l’épreuve mes enfants pour voir si vous croyez en Moi.  Je ne suis pas obligé de parler comme vous aimeriez que Je vous parle; J’ai bien droit de vous parler comme Moi, Je juge qu’il est bon de le faire.

La suite… dans la vidéo du 22 janvier 2012, vidéo 6

Que vous puissiez rechercher l’unité…

Comme Je vous ai joué un tour par la puissance de mon Eucharistie, puissance de mon Esprit Saint, dans le cœur de mes petits enfants!  Certains d’entre eux, Je leur ai tant donné du Feu de mon Amour qu’ils se sont complètement abandonnés.   Ils ont accueilli toutes mes Paroles au fond de leur cœur avec si grand respect, avec reconnaissance.  Oui, Je leur ai tant donné que vous avez été saisis, mes enfants, de l’agir de mon Esprit Saint en mes enfants de Lumière, en mes enfants au grand don de prophétie et ayant de grands charismes. 

Oui, cela dépasse l’entendement  humain, ce que Je peux donner par ma Sainte Eucharistie, Jésus bien vivant parmi vous mes chers enfants.   Jésus si vivant, en certains de mes enfants, tellement Ressuscité dans certains cœurs de mes enfants débordant de Lumière que Satan, dans mon Église,  commence  à  être  mal pris.   Je suis en train de  chasser  les Ténèbres dans vos cœurs, dans certains cœurs, car Satan a réussi à s’y loger dans vos pensées et vos pensées influencent votre cœur d’où sortent des paroles, des gestes de méchanceté, de révolte, de colère, de la jalousie, de la vengeance, de la rancune. 

Laissez-Moi vous donner ma Lumière de plus en plus.   Laissez-Moi vous guérir, Je désire que votre bien, la libération du mal de mon Église, que le Notre Père puisse s’accomplir; mais J’ai besoin de vos « OUI » d’amour envers Moi votre Dieu. 

Mes prêtres, mes évêques, le plus beau cadeau que vous pouvez me faire, c’est d’abord de m’obéir, car m’obéir c’est vraiment m’aimer.  Le deuxième plus beau cadeau que vous pouvez me donner, m’offrir: c’est d’accueillir mon Fils Jésus Ressuscité en les cœurs de mes enfants, en mon Église.

Que ma Miséricorde enflamme vos cœurs pour que vous puissiez encore vous pardonner les uns les autres devant vos faiblesses, vos difficultés d’aimer, pour que ma Miséricorde transforme vos cœurs, votre vie, vos missions d’amour pour que mon Église rayonne enfin de toute ma Présence! 

Que vous puissiez rechercher l’unité … en vos frères et vos sœurs, remplis de ma Présence, de mes dons, de mes charismes, pour que tout soit mis au service, ensemble dans mon Église, dans ma Divine Volonté, sous la mouvance de la Puissance de mon Esprit Saint.  Ainsi le feu d’Amour prendra dans mon Église, ce feu qui sauvera bien des âmes. 

Mes enfants, J’ai besoin de vous pour bâtir mon Royaume, le Royaume de mon Amour.  Demeurez près  de  mon cœur  et  Je vous comblerai. 

Votre Dieu SauveurCONSÉCRATION à JÉSUS avec mon coeur d'enfant

Extrait vidéo 6 du 22 janvier 2012

Disponible sur le site maranathajesus.net .

Appel à la conversion, livre de Jérémie (7,23-28)

Parole pour tous  les enfants de Dieu en Église en ces temps.

Parole du Seigneur.    » Voici l’ordre que j’ai donné à vos pères.  Soyez attentifs à ma voix.  Alors je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple; suivez jusqu’au bout la route que je vous prescris, et vous serez heureux. « 

Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais conseils de leur coeur obstiné; ils ont reculé au lieu d’avancer.  Depuis le jour où vos pères sont sortis d’Égypte jusqu’à aujourd’hui, j’ai envoyé vers vous tous mes serviteurs, les prophètes, je l es ai envoyés inlassablement.  Mais vous ne m’avez pas écouté, vous n’avez pas prêté l’oreille, vous avez raidi votre cou, vous avez été pires que vos pères.

Tu auras beau leur répéter ces paroles, ils ne t’écouteront pas davantage.  Tu pourras les appeler, ils ne répondront pas.  Tu leur diras alors:   » Voilà bien la nation qui n’a pas été attentive à la voix du Seigneur son Dieu, et ne s’est pas laissé former par lui!  La fidélité est morte; on n’en parle plus. « 

Oui, aujourd’hui, ne fermons pas notre coeur, mais écoutons la voix du Seigneur. (Psaume 94 (95)

Parole que vous trouverez dans votre prions en Église en date du 3 mars 2016 en page 35.

Je brûle plus vos cœurs la nuit 2015.02.28 Am

Message du 28 février 2015, en matinée.

Vous êtes invités, mes enfants, à tout me donner de vous, absolument tout, et à tout me demander jour et nuit; cela règle bien des problèmes, croyez-Moi!  ! C’est un temps particulièrement de silence durant la préparation pascale avant Pâques.  C’est dans le silence que l’on m’entend le mieux, pas dans le brouhaha, pas dans l’énervement, mais dans le calme. 

Oui, ouvrez vos cœurs à mes Paroles, elles vous guideront toujours!   Elles seront votre appui dans toutes vos décisions.  Il y a trois feux de circulation n’est-ce-pas?   Rouge, jaune et vert évidement.  Avec la vie d’aujourd’hui on est plus souvent au feu vert, de temps en temps au jaune on ralentit, et au rouge surtout la nuit.  C’est pourquoi Je brûle plus vos cœurs la nuit parce que vous vous arrêtez par obligation, par fatigue et Je suis le plus tannant des Seigneurs. Je profite parfois de ces temps pour vous empêcher de dormir, plusieurs d’entre vous, et parfois vous n’avez même plus la force de prier.  Mais malgré cela, Je vous remplis de ma présence, de mes forces, de mon Amour. 

Mon Esprit Saint vous envahit. Je prépare vos cœurs, vos âmes à votre mission, à mon plan d’Amour pour chacun de vous. Vous souffrez d’insomnie spirituelle, vos médecins comprendront jamais ce qui vous arrive parce qu’on cherche souvent une cause physique à tout malaise.  C’est ma maladie d’Amour, cette insomnie, que plusieurs vous vivez de temps en temps.   J’ouvre ainsi vos cœurs à ma Présence pour le salut des âmes, pour le vôtre tout d’abord et pour celui des autres autour de vous.

Ouvrez encore vos cœurs,  J’ai encore beaucoup à vous donner et à faire en chacun de vous!   Ne regardez plus en arrière! Que votre passé ne soit pas un fardeau, mais seulement un apprentissage des acquis pour mieux vivre le présent!

Ouvrez vos cœurs vers l’avenir, car Je reviendrai!  Mais ce ne sera pas facile, ni pour vous, ni pour mes autres enfants.  Vous vivez les combats des derniers temps, accrochez-vous!   Il y a de la turbulence dans ma barque, n’ayez pas peur!   Je vous tiens la main.  Je suis présent dans la barque.  Je ne suis pas endormi, Je veille sur vous et sur tous ceux que vous aimez.

Oui, ouvrez vos cœurs toujours à mes Paroles et vous ne serez jamais déçus!  Ce n’est pas les Paroles qui manquent, ni  les prophètes qui parlent pour Moi.  C’est plutôt des cœurs qui tardent encore à s’ouvrir à tout ce que J’ai tant à leur donner et qui refusent ma Vérité, ma sagesse de se laisser aimer, guider, transformer par mon Sacré-Cœur.   Alors, priez pour que s’accomplisse mon Règne en tous les cœurs!   Ma main est sur votre cœur.

Ma parole, Je veux la libérer de votre bouche pour qu’elle touche ceux autour de vous.

  Ouvrez grandes les oreilles de vos cœurs!   Cessez les bavardages inutiles et écoutez ce que J’ai à vous dire!   Laissez-vous guider!

Posez-Moi des questions devant ma Sainte Présence et laissez-vous remplir de mes grâces.  Je désire des milliers d’adorateurs et d’adoratrices.   C’est par eux que mon courant d’Amour passe.   Recherchez ma Présence et venez vous prosterner devant Moi!   Adorez-Moi!   Suppliez-Moi pour le salut des âmes!  Laissez ma prière monter en vous, sous la mouvance de l’Esprit-Saint; qu’elle jaillisse, qu’elle coule comme l’eau des ruisseaux!

Ouvrez vos cœurs, tout à l’heure, à la Sainte messe.   Ce sera pas long. Déjà le départ pour venir me rencontrer sur ma Sainte montagne.   Ah!  Mes tourtereaux d’amour qui sont arrivés de bien loin!  Quelle joie de vous revoir!   (Le Seigneur qui vous parle).   Voulez-vous faire une chose spéciale durant ce temps de carême?   Prier le rosaire, le plus possible et venir m’Adorer le plus possible et cesser tout bavardage inutile, vous laisser remplir par mon Amour.   Je veux que chacun sente ma présence lorsqu’il sera auprès de Moi.   Je dois, hélas, cesser mes Paroles et vous laisser vous préparer.  Allez,  allez au grand froid!   Il s’achève.   Je vous bénis!

 

Message de Jésus à sa Messagère Lucie du Québec, le 28 février 2015

 

Il n’y a rien de plus beau, dans la vie 2015.10.31

Conférence du 31 octobre 2015

Je viens de dire au Seigneur : « Seigneur que veux-tu que je fasse? »

Il m’a répondu : « Tout ce que Je désire, un jour à la fois ».

C’est simple, mais ça dit tout.   (Parole du Lucie).

Mes enfants, il n’y a rien de plus beau,  dans la vie spirituelle, que de me laisser toute la place en vous, en votre cœur, en votre vie de tous les jours.  Il n’y a rien de plus grand que de m’aimer, de m’adorer, de tout sacrifier pour Moi et pour les autres, pour qu’eux  aussi marchent sur le chemin de ma vie, puissent me connaître et m’aimer à leur tour. 

Oh! Comme parfois Je vous sens si fatigués, si las de continuer la route, à ma suite, à mes côtés, mais pourtant Je vous comble de grâces! Ouvrez vos cœurs et vous recevrez tout de Moi. 

Celui qui marche dans ma Volonté est comblé de mes grâces et de mes bénédictions.  Celui qui est tiraillé, entre faire sa volonté ou bien de faire la mienne, ne trouvera plus la paix dans son cœur, dans son esprit. Mais il peut toujours revenir vers Moi et dire :

Jesus et garçon

« Pardon Seigneur, j’ai manqué de foi, j’ai manqué d’amour envers toi.  Le tentateur ne lâche pas prise sur moi, il m’influence trop à vouloir garder ma volonté. Aide moi Seigneur, délivre-moi de toutes mes attaches inutiles, car je le sais bien au fond que cela ne me rendra pas plus heureux, mais que cela ne calme que des émotions.  Rien ne peut remplacer ta présence mon Seigneur alors, dis-moi, pourquoi je cherche ailleurs le seul bonheur que tu m’as promis? 

Car il est en réalité au fond de mon être, au fond de mon âme.  Mon seul bonheur, c’est de pouvoir être uni à toi sur la terre et pour l’éternité. Pourquoi chercherais-je ailleurs un autre bonheur que de vivre pour toi, en toi, par toi, puisque tu es TOUT, mon Dieu Sauveur. 

Aide-moi, car je peux perdre pied, secours-moi et guéris-moi, ô mon Dieu. Aide-moi à tout accepter, surtout ta Volonté en ma vie.  Tu me conduis parfois sur des chemins cahoteux ou m’attendent de nouvelles difficultés, des épreuves; cela n’est que pour mon bien et le bien de tous.  Aide-moi à tout accepter pour toi, ô mon Dieu pour ta plus grande gloire, car moi je suis trop faible pour y arriver que par moi-même.

  Ô mon Dieu, aie pitié de moi! Que mes souffrances deviennent joie pour mieux te plaire, ô mon Dieu.  Sois ma force, aide-moi à prendre courage, à m’abandonner à toi, à revenir vers toi, à tout te donner, toutes mes peines, tout ce que je ne peux régler par moi-même, tout ce dont je suis impuissant. Ô Seigneur tu es le Dieu de l’impossible, aide moi à y croire à espérer en toi. 

Touche le cœur de chaque membre de ma famille, des familles du monde entier afin que tous reviennent vers toi, se laissent transformer par tes grâces sanctifiantes pour devenir que l’amour, que l’amour dans ta Divine Volonté, pour que se réalise ton troisième FIAT dans les cœurs de tous les enfants du monde.  Oh! Merci mon Dieu d’accueillir ma prière ».

Mes enfants, Je vous apporte ma paix dont vous avez besoin pour continuer la route avec Moi, qu’elle demeure en vous!  Que de patience et d’amour vous devez avoir les uns les autres!  Ayez davantage confiance en Moi, Je vous parle, Je vous guide pas à pas. 

Celui qui sait vraiment m’écouter il sera gagnant, car il ne perdra pas ma sainte paix. Mais celui qui fait la sourde oreille perdra vite ma paix, surtout s’il désire garder toute sa liberté, liberté d’action, liberté de pensées et de paroles.  Oh! Enfant, garder toute ta liberté sans vouloir tenir compte que ma Volonté est bien plus importante en ta vie… Oh! Enfant, comment pourrais-tu être plus heureux puisque Moi, Moi seul ton Dieu, sait vraiment ce qui est bon pour le salut de ton âme?  Lorsque tu me dis : «  Seigneur fais-moi connaître ta Volonté » et quand même temps tu désires garder une partie de ta libre volonté, sache que cela ne peut pas te mener au bonheur que Je désire te faire connaître, sans que tu y souffres davantage qu’en faisant ta simple volonté. Car ce que J’ai choisi pour toi, c’est ce qui est bon pour toi et le meilleur pour t’amener à ta grande sanctification, à toute ta purification et qui t’évitera de souffrir davantage au purgatoire.  Aimes-tu mieux souffrir davantage sur la terre ou dans de long feu au purgatoire intense et qui peut durer longtemps?

Lorsque l’on marche avec Moi dans le saint abandon, en profondeur, avec amour pour Moi ton Dieu, tu ne voudras plus autre chose que de vivre dans ma Divine Volonté, me laissant faire en toi tout ce que Je désire vraiment et tu seras prêt à oublier tous tes besoins plus ou moins nécessaires à ton p’tit bonheur sur cette terre et tu ne désireras qu’une chose : faire et vivre dans ma Divine Volonté, tout donner pour Moi, tout sacrifier pour Moi et il n’y aura plus en toi aucun goût pour le superflu, il n’y aura plus en toi d’égoïsme, de jalousie, la possession de toutes sortes d’objets inutiles dans la vie spirituelle avec Moi.  Tu te contenteras du peu que Je t’ai offert, tu te contenteras de beaucoup moins, tu te diras : «  Ce n’est plus nécessaire de posséder beaucoup de biens de toutes sortes ».  Tu accepteras le dépouillement que J’ai permis en ta vie.

Lorsque Je dépouille ton âme, c’est afin que tu prennes possession de ton Dieu au plus profond de ton âme.  C’est pour que tu sois si proche de Moi, que tout le reste n’aura plus beaucoup d’importance.  Ne sais-tu pas que le dépouillement conduit à la vie intime avec ton Seigneur?  C’est une grâce, c’est un immense cadeau que J’offre aux âmes capables de me suivre.  Je n’offre pas cela à toutes les âmes, car Je sais qu’il faut vouloir marcher avec Moi dans la peine et la douleur pour accepter cette grâce.

Ce grand cadeau spirituel aide les âmes à arriver jusqu’au ciel, à monter les marches de la sainteté.  Accepter le dépouillement, c’est accepter de devenir petit, plus humble.  Comment voulez-vous être près de Moi, entendre ma voix résonner au fond de votre cœur lorsque votre esprit est trop préoccupé par mille choses, par mille désirs, par mille rêves, par mille besoins que vous voulez à tout prix combler; c’est impossible d’être près de mon cœur dans de telles conditions. 

Pour vous remplir de Moi-même, de ma divine présence il faut que votre vase soit vidé.  J’ai besoin de beaucoup de place dans votre cœur, pas seulement d’un tout petit coin!  Vous marchez avec Moi depuis longtemps, dans la foi, ce n’est point pour avoir peu de Moi, mais TOUT de ma Divine présence.  N’ayez pas peur de ce vide, que certains d’entre vous pourriez ressentir, non n’ayez pas peur, c’est un signe de purification!

Oui, Je vous brasse les émotions, c’est pour vous faire comprendre tous vos péchés.  À chaque fois que vous peinez quelqu’un autour de vous, c’est parce que vous avez péché.

Soyez amour, soyez prudents dans vos paroles, dans vos actions.  Lorsque l’on aime de tout son cœur, on respecte l’autre dans ses limites, on ne force rien, on accepte ses états d’âmes avec tolérance.  Aimez, mes enfants, signifie de nombreux sacrifices; on ne fait toujours ce qui nous plait, ce que l’on voudrait.  Je vous le dis et vous le répète, soyez prudents dans vos paroles, dans vos agir!  Parfois on croit ne jamais blesser personne dans nos paroles, mais cela serait faux.

(Ici Jésus continu en me soufflant ses paroles comme si elles étaient naturelles par moi dans ma volonté).

Lucie dit: Mes frères, mes sœurs dans la foi, demandons la grâce de la prudence. Et moi-même j’espère, qu’envers chacun de vous, que mes paroles, que mes regards ou mes agirs n’ont blessé aucun d’entre vous, je l’espère.  Si jamais c’était le cas, j’aimerais autant qu’on me le dise,  parce que ça me rentrerait dans l’humilité.  Si on évite de se le dire les uns les autres, c’est à se demander si on se rend service!

Fin du message de Jésus, en Sa messagère Lucie du Québec,  Chertsey, 31 octobre 2015.

 

 

 

Vous voulez être saints et purs …2015.09.26

 

Référence parole d’Évangile épître de Paul aux Éphésiens, chapitre 5 v.1 à 21 pour mieux comprendre ce message.

 

Mes petits, Jesus_171vous venez d’écouter Ma parole il y a peu de temps, Parole de mon Sacré-Cœur par l’Évangile.   Maintenant, vous allez écouter la Parole de mon cœur uni au Père Éternel  par la puissance de l’Esprit Saint où là Dieu, votre Père et mon Père du Ciel, vous élaborera ma Parole d’Évangile.  Vous pouvez garder la parole de votre Tob à la portée de votre main et si vous en êtes capables, vous en référer tout en ne perdant pas le fil ce que je dirai. 

Par la grâce de votre baptême vous êtes appelés à me ressembler, à devenir un autre petit Seigneur et à servir Dieu et les hommes, à aimer comme moi, à tout endurer comme moi, à vous sacrifier comme moi, à prier comme moi, à vous laisser torturer comme moi; à vraiment tout, tout, tout endurer, tout ce qu’il y a de plus difficile, d’ingrat et d’injuste, tout ce qui vous paraît impossible à supporter, car moi-même je l’ai fait pour vous sauver. 

Moi, jamais je n’ai péché; moi, jamais je n’ai fait de mal au prochain; jamais je n’ai parlé contre mon Père du Ciel; je n’ai voulu que le bien pour chacun et vous devez faire de même pour le prochain. 

J’ai aussi parlé à mon peuple; j’ai été Vérité, je ne me suis pas défilé devant les épreuves, je n’ai pas eu peur d’affronter mes bourreaux, je me suis laissé faire. Chaque crachat, je l’ai accueilli avec amour ainsi que toutes les insultes que l’on m’a faites. Oh! Pas facile d’avancer avec moi, de tout endurer, de tout sacrifier en ce monde où il y a bien d’autres moyens de vivre et de profiter de la vie.

On vous fait des tas de propositions, on veut vous amener à des endroits où moi je n’irais pas; parce que ce sont des endroits parfois impurs.  Le tentateur vous suit pas à pas; il est souvent à vos trousses.  Vous devez être aux aguets par la prière et le saint Rosaire qui éloignent des tentations. 

Vous voulez être saints et purs mais le chemin est étroit; vous devez abandonner tout ce qui est contraire à l’Amour.  Vous devez choisir que votre seul Dieu, le premier Commandement, pas d’idolâtrie, pas d’autres faux Dieu, pas de sciences occultes, de l’ésotérisme, tout ce qui est nouvel âge.  Je dois être, Moi, votre seul Sauveur puisque c’est vrai que je le Suis pour toute l’humanité.   Je suis mort sur la Croix pour vous parce que je vous aime de toute éternité.  Ma plus grande joie c’est votre oui, d’avoir bien voulu entrer dans ma demeure, dans ma maison, celle de mon Cœur.  

Maintenant que plusieurs d’entre vous marchez dans la purification, où je vous libère de vos chaînes et esclavages, ne voulez-vous pas aller plus loin et être non seulement des petits saints ou saintes pour entrer dans mon Royaume, mais des saints et des saintes davantage à mon service, sanctifiés, de jour en jour, s’abandonnant à vivre dans Ma Volonté, à être à l’écoute de ma Parole, Feu de Vérité et de Sagesse?

 Mon Évangile, oui c’est très important à condition de comprendre, de comprendre véritablement mes Paroles et d’en vivre pleinement.  Sinon, à quoi bon?  La parole qui part au vent et qui ne s’enracine pas dans un cœur, elle ne porte pas de fruits.  Je désire que ma Parole demeure en vous et qu’elle s’enracine profondément afin de vous transformer, afin que, je sois le potier et vous, l’argile dans mes mains.

Oui, laissez-moi façonner, entre mes mains, votre âme afin qu’elle resplendisse pour le Royaume des Cieux  et pour qu’ici-bas vous soyez vraiment des saints abandonnés à Mes Volontés et dans mon Cœur. 

Soyez de fidèles compagnons sur qui je peux compter pour secourir mon peuple en détresse, partout dans le monde, en proclamant la vérité de mon Évangile, de mes Enseignements, en étant Feu de mon Amour portant le flambeau de ma foi en vous. Mais pour être des saints vivant pleinement ma Divine Volonté, ne devez-vous pas renoncer encore à beaucoup de choses?  Je vous dis cela parce qu’il est facile de se laisser influencer par des paroles mielleuses attirant vers la cupidité, l’idolâtrie, les sciences occultes, l’ésotérisme et tout ce qui ne vient pas de moi, votre Dieu. 

Des mauvais anges rôdent partout; vous devez vous armer du casque de votre salut pour combattre l’armure de Satan. Armez-vous par le Rosaire, je vous en prie.   Je vous réveille la nuit, réjouissez-vous; vous pourrez compléter vos prières et spécialement votre rosaire.  

Vous avez toutes sortes de souffrances, toutes sortes de douleurs, souriez quand même, et offrez-les moi,  elles seront joies pour votre éternité. 

Tous les péchés, je les pardonne lorsqu’on les regrette profondément. Je suis qu’un Dieu de Miséricorde, mais je n’aime pas lorsqu’on évite des efforts pour sa propre sanctification. Je veux dire par là : supposons que je vous fais voir, en votre âme, votre état colérique. C’est pour que vous me demandiez d’abord pardon dans votre cœur et au confessionnal où là je vous y attends avec tout mon Amour, ma patience, ma compréhension, ma compassion, ma Miséricorde afin que vous receviez la grâce de la douceur, de la patience, de la tolérance.    Quand je pardonne, par exemple, le péché d’impureté et qu’une âme ne désire aucunement d’effort pour changer ses mauvaises habitudes, là je ne me réjouis pas parce qu’elle ne peut pas avancer avec moi dans ma droiture; c’est comme si elle me disait : «  Je reconnais Seigneur mon péché, ce péché d’impureté, mais je n’ai pas encore assez d’amour pour toi et pour moi-même pour ne plus t’offenser en recommençant sans cesse le même stratagème, les mêmes mauvaises habitudes » C’est comme si on refusait mon absolution parce qu’on ne veut pas changer, changer son cœur.

Lorsque l’on veut devenir un saint, une sainte, seul chemin pour entrer au paradis, il vous faut accepter que je transforme votre âme, que je purifie vos pensées et vos gestes, mais je ne peux le faire qu’avec votre oui, car je ne force personne.    Pour être saints, pour être saintes, il faut d’abord m’aimer plus que tout, plus que tous; vouloir vivre d’abord que pour moi, vivre pleinement le premier Commandement qui englobe tous les autres, tout par amour pour Dieu, tout pour plaire à Dieu, en paroles, en pensées, par actions.  C’est s’offrir en victime d’amour pour le salut des âmes, pour m’aider pour la conversion du monde.  Oh!  Pas facile, c’est plus qu’un contrat, c’est une alliance profonde avec ton Dieu.   Il faut vivre que pour moi, avec moi, par moi; oui, tout accepter par amour pour moi et le prochain.

Il faut apprendre aussi à  vivre les saintes vertus. Peut-être manquez-vous d’information à ce sujet?  Il y a de bons livres qui en parlent; l’une des premières vertus c’est l’humilité. Comment y arriver? Tout par la grâce de Dieu.   Prendre la dernière place, ne pas rechercher les honneurs, apprendre à parler que lorsque cela est nécessaire; ne pas rechercher les grandes richesses de ce monde, vivre dans la simplicité. 

Plus vous serez des saints et des saintes, plus vous verrez que la route est ardue parce que votre âme dans ma Lumière par ma Lumière est éclairée et constate toutes imperfections, toutes difficultés à vivre sans péchés. 

 Vous voulez être saints, entrer dans le Royaume?  Laissez-moi vous dépouillez de tout ce qui n’est pas nécessaire en votre vie.

Vous voulez le bonheur éternel? Recherchez à me plaire et soyez des témoins de ma présence au cœur du monde. 

Me plaire, me direz-vous, mais comment?   D’abord en écoutant bien mes Paroles pour mieux les comprendre, en saisir tout le sens, les mettre en pratique, mettre en pratique ce que vous aurez compris de bon, en vous améliorant pas à pas, petit à petit dans votre quotidien.    Vous aimez peut-être encore trop manger, à l’occasion, cela arrive-t-il encore?   « Pardon Seigneur, le tentateur m’a encore pris ». Il y a tant de progrès que vous pouvez réaliser, qui sont petits en soi mais qui, en réalité, sont plus grands que vous ne le pensez lorsque vous offrez cela pour moi, tous ces efforts, ces sacrifices pour me plaire.   Je pourrais vous faire faire un grand examen de conscience aujourd’hui, mais j’ai davantage envie de vous parler des vertus.  

La patience, la douceur, la tolérance, cela va bien ensemble, mais que parfois c’est difficile surtout lorsque l’on est fatigué ou que l’on souffre!  En m’offrant vos souffrances vous aurez davantage de patience, de tolérance, de douceur et même de la tendresse pour ceux que vous aimez.  Les grâces pour vivre les saintes vertus ne viennent pas seules; il faut les demander à ma Mère.  Les connaissez-vous toutes ces saintes vertus?  Elles sont tout le contraire des péchés, en réalité.   Le contraire de la colère, la douceur; le contraire de l’orgueil, l’humilité; le contraire de la gourmandise, le jeûne, la privation; le contraire de la paresse, le travail. Vous voyez, ce n’est pas si difficile des fois. C’est parce qu’on s’arrête pas à y penser. Le contraire de l’avarice, la charité.

(Ensuite, ici l’assemblée participe)  Vous allez m’aider là.  Les 7 péchés capitaux : le mensonge, la vérité, vivre dans la vérité. La colère, contraire de la douceur, la patience. La prudence, c’est une grande vertu, la pureté. Voyez, je crois que l’on a beaucoup à apprendre sur les saintes vertus.

Ensuite, encore un partage avec les gens présents, entre chrétiens.   

Paroles de Jésus à sa Messagère Lucie de Chertsey, le 26 septembre 2015

 

Vous êtes mes enfants choisis pour proclamer mon Amour et ma… 2015.08.29

Transcription du message audio: conférence 29 août 2015

 jesus miséricorde

Que mon Esprit Saint soit sur vous et vous apporte les réconforts dont vous avez besoin! Que vous puissiez au travers lui sentir ma présence qui rassure, qui console, qui apporte la paix!  Que mon Amour vous envahisse, réchauffe vos cœurs et vous donne la joie de continuer la route avec Moi, votre Seigneur, à me suivre pas à pas, cœur à cœur, en vous abandonnant à mes Volontés!

Je vous aime tant!  Vous êtes mes enfants choisis pour proclamer mon Amour et ma Seconde Venue. N’hésitez plus à parler de Moi.  Vous pouvez le faire de bien des manières.  Donnez selon ma Volonté.  Renoncez pour Moi à tout superflu. Ne vous perdez pas dans les biens matériels.  Enseignez aux autres, de même, le renoncement à toutes choses inutiles. Ayez une bonne influence sur les autres autour de vous par le silence et  la prière, par la joie sur votre visage, par la paix en vos cœurs, par vos paroles de réconciliation; cherchez l’unité d’abord entre vous.

Aidez-vous encore et encore; au moment voulu, Je vous donne toutes grâces, toutes forces.  Le travail surabonde, vous le savez bien, mais il faut tout préparer avant Ma Venue.  Priez davantage ensemble.  D’abord le saint Rosaire, ensuite les dévotions; et le chemin de Croix aussi il vous aidera à tenir bon, à garder la paix, à être comblés de grâces. 

Mais comment, me direz-vous?   Tout concilier; il y a tant à  faire. C’est dans le silence que vous trouverez les réponses, dans la prière.  Venez  vous reposer auprès de moi, de ma très Sainte Présence.  Venez m’adorer; dans le silence, vous aurez tout apaisement et toute réponse dont vous avez besoin.  Vous serez fortifiés.  Mon Eucharistie, source de chaleur et de vie, source de paix et d’amour, source de joie et de bonheur.  Vous avez tant à faire pour Moi, pour le prochain.  On dirait que la liste est bien trop longue;  par où commencer, par où finir?

Commencez d’abord par l’essentiel; vous unir à Moi, m’offrir chaque journée.  Les signes ne manqueront pas à votre porte.  On frappe de plus en plus à la porte de votre maison, maison intérieure et maison domiciliaire.  On commence à crier à l’aide de tous les côtés.  Donnez pour Moi ce que vous pouvez et Moi Je ferai le reste.  Allez là où on vous accueille, là où on vous demande; ainsi vous serez davantage sanctifiés au travers les autres.

Ouvrez vos cœurs, ouvrez vos oreilles encore et encore. Écoutez la Voix qui crie dans le désert, qui dit : « J’ai soif d’être aimé »  C’est Moi qui crie au travers eux.  Voyez, de même, combien Je vous protège dans vos maisons, dans vos lieux de travail.  N’oubliez pas que Je suis toujours à vos côtés, que lorsque J’y suis, ma mère s’y tient présente pour vous aider en toutes choses.  Ceux qui m’aiment sont comblés. 

Ceux qui aiment le prochain en se disant à chaque fois : « Voilà, c’est Jésus qui est là devant moi, en ce prochain ». Vais-je  me comporter avec amour puisque mon Roi d’Amour est présent, juste là devant moi, en mon prochain.  Vais-je négliger celui que j’aime  le plus au monde.  Ou bien, vais-je tout lui donner, tout ce que je peux et lui démonter ma tendresse, mon amour.  Ou bien, est-ce le péché qui prendra le dessus?  Que sera votre parole devant Moi?  Oseriez-vous dire à votre prochain : « Bienvenue mon frère, le Seigneur est en toi, je m’en réjouis ».   Quelle est la place que tu me feras lorsque J’irai frapper à la porte de ta maison pour te dire : « Coucou, J’ai un problème.  As-tu une solution pour Moi?  J’ai besoin de tes bras; peux-tu venir m’aider? »  Que sera ta réponse à ma venue.  Vas-tu t’éclipser, m’abandonner ou bien réfléchir un instant et peut-être laisser faire ce que tu avais commencé pour venir m’aider?

Si tous me voyaient en son prochain; cela changerait toutes les relations du monde.  Si tous m’aimaient vraiment de tout cœur, cela changerait tout.  Pensez-vous que Moi, votre Seigneur, Je n’ai jamais demandé pardon à l’un de mes enfants?  Lorsque J’essaye d’ouvrir un cœur et qu’un cœur a de la difficulté à me suivre mais que J’essaye de le pousser un peu plus loin, et qu’il ne veut pas, Je peux lui dire : « Pardon d’avoir frappé à ta porte, de t’avoir encore une fois dérangé. Je respecte ton choix ».

Je vous demande une chose par-dessus tout : d’aimer de votre mieux.  Cela est suffisant comme contrat, car ça comprend tout, absolument tout.  Qui déteste son prochain, ne lui pardonne pas, comment oserait-il dire qu’il m’aime vraiment?

Je remplis chacun de vos cœurs de mon Feu brûlant d’Amour pour que vous partagiez cet amour avec les autres.  Donnez et si on vous repousse parce que vous êtes trop plein d’amour et que ça énerve quelqu’un, alors donnez au suivant.  Et la plus grande manière de me prouver votre amour pour Moi, c’est de vous unir intimement à Moi par la prière, par l’adoration, par l’Eucharistie; d’être attentifs à mes demandes, à ma Volonté au moment présent, car elle peut changer; parfois même rapidement, au cours d’une situation ou d’un événement, parce que Je suis le Dieu d’amour qui s’ajuste au cœur de chacun.

Allez où Je vous envoie, vous êtes mes disciples.  Ne devancez pas mes projets sur vous.  Soyez patients, J’ai toujours su donner, à chacun de vous au bon moment, ce qu’il a besoin.

C’est dans la souffrance que Je vous sanctifie le plus.  La souffrance vous rapproche de mon cœur.  La souffrance vous fait grandir dans la foi, vous invite à un plus grand abandon en la Trinité.  La souffrance est une source de joies impérissables.  Aimez-là!  Qu’elle devienne aussi une joie pour votre âme!

Moi, j’ai tout supporté jusqu’à la Croix.  Vous êtes invités à faire de même.  Ma mère a tout supporté sans se plaindre.  Vous aussi essayez de l’imiter.  Ma mère est le plus grand modèle pour les chrétiens, de comment il faut souffrir à mes côtés et tout supporter par amour.  Regardez-là, aimez-là, honorez-là!  Elle est le plus grand modèle du monde après Moi. Le plus grand modèle de délicatesse, de tendresse, de foi, de ferveur, d’obéissance à Dieu, d’amour envers le prochain et même de modestie. Tout lui a été donné, toute pureté. Demandez-lui son aide pour toute l’humanité et en votre vie; elle est votre soutien, votre consolatrice, votre protection.

Qui a soif sait où aller pour M’écouter.  Qui a faim de Moi sait comment faire pour être rassasié.  N’êtes-vous pas parmi ceux-là?  Lorsque Je vous vois devant Moi, il y a une grande joie qui monte en mon cœur parce que vous êtes de bonne volonté pour continuer la route avec Moi.  Un jour à la fois, vivez ainsi! 

Acceptez tout pour Moi en remerciement de tout ce que Je vous ai donné!  Lorsque vous aurez tout accepté; il n’y aura plus jamais de plainte qui montera de votre cœur, ni aucune parole de dureté, jamais plus alors, il y aura une parole de travers ou sans raison d’être.  Lorsque ma mère acceptait tout, elle gardait silence; parfois elle pleurait à cause de la lourdeur de tout péché.  Mais elle acceptait cela par amour pour chacun de vous.  Lorsque vous souffrez, prenez garde à éviter de faire souffrir les autres autour de vous.  Soyez davantage amour.  Vous souffrez?  C’est vrai; tous souffrent mais devant Moi vous serez apaisés.  Accourez vers Moi, n’hésitez plus.

Des chapelles d’adoration il y en a  autour de vous.  Je vous y attends pour vous consoler.  Par vos souffrances que vous endurez, Je touche des cœurs autour de vous et même des cœurs que vous ne connaissez pas pour les convertir.

Alors, réjouissez-vous lorsque vous portez votre croix.  Un jour, vous verrez que vos souffrances n’ont pas été vaines.  Et lorsque vous souffrez pour la sanctification des prêtres, supportez davantage, car ils sont les bergers de mon peuple et J’ai besoin de les convertir en profondeur et de plus en plus rapidement.  Réjouissez-vous lorsque cette croix devient trop lourde pour votre petit cœur car votre purgatoire sera moins brûlant et plus vous souffrirez pour mes prêtres, plus vous pourrez aller directement au ciel.  C’est un grand CADEAU que J’offre, à certains d’entre vous; mais Je vous laisse toujours le choix de dire toujours OUI ou NON à cette grande grâce.  C’est une grâce salutaire pour le sacerdoce.

Vous aurez toujours mes consolations. Ceux qui souffrent  beaucoup  pour Moi avec amour, en acceptant tout, en supportant tout.  Comme Je vous bénis dans vos souffrances!  Savez-vous que c‘est un grand signe d’amour de votre Dieu pour vous?  Je vous aime tant mes enfants,   J’aime bien vous le répéter.  Je vous porte dans mes bras à l’heure du dodo, Je vous regarde dormir.  Je me tiens près de vous.  Je peux même tirer sur votre couverture pour mieux vous couvrir.  Si vous saviez tout ce que Je peux faire dans l’invisible!  Comme vous bénir, mettre mon bras autour de vos épaules, vous embrassez sur les joues ou sur le front et même vous chanter une berceuse durant la nuit.

Heureux ceux qui croient en Moi, ils sont gâtés!  Vous savez, Je connais chacun de vos cœurs et lorsque mon peuple souffre Je sais le consoler et le fortifier dans la foi.  C’est ce que Je fais avec vous aujourd’hui même.  Vous qui marchez avec Moi, demeurez en mon cœur.  C’est le temps des récoltes des légumes; c’est aussi le temps de récolter les fruits de mon Amour que J’ai déposés en vous. Bientôt, vous verrez que des cœurs s’ouvriront pour accueillir les fruits que vous portez pour Moi, votre Dieu.

Mes petits, mais Je suis en train de vous endormir!  Vous reposez avec Moi; c’est pour mieux continuer la route.  Fin message prophétique.

Message donné par Jésus, à Sa Messagère Lucie du Québec, 29 août 2015

Un moment de détente, de réflexion